Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
abraham

Karel Abraham

· Date de naissance : 02/01/1990

· Lieu de naissance : Brno

· Nationalité : Tchèque

· Numéro de course : 17

· Team : ART AB Cardion

· Surnom : Abaja

· Site officiel : http://www.karelabraham.com/

· Fan club : http://www.abaja.cz/

Palmarès en championnat du monde (après la saison 2012) :

Saison 2005 : Championnat du monde 125cc Aprilia (Non classé)
Saison 2006 : 24ème position 125cc Aprilia (8 points)
Saison 2007 : 16ème position 250cc Aprilia (31 points)
Saison 2008 : 16ème position 250cc Aprilia (40 points)
Saison 2009 : 14ème position 250cc Aprilia (74 points)
Saison 2010 : 10ème position Moto2 RSV puis FTR (96 points)
Saison 2011 : 14ème position MotoGP Ducati Cardion (64 points)
Saison 2012 : 14ème position MotoGP Ducati Cardion (59 points)
Saison 2013 : 24ème position MotoGP ART Cardion (5 points)

Statistiques :
Grands Prix disputés : 132
125cc : 31
250cc : 48
Moto2 : 14
MotoGP: 39

Victoire : 1 en Moto2
Podiums : 2 en Moto2
Points en carrière : 254
Récapitulatif de ses résultats en Grands Prix:

Biographie:

 

Karel Abraham est à l’origine un skieur alpin, engagé en compétition de 1996 à 2001, et passe sur deux roues en participant aux Championnats de République Tchèque et d’Europe de minimoto, dans lesquels il progresse rapidement. En 2003, il remporte le titre de « Talent of the Year » dans le Championnat 125cc de République Tchèque. L’année suivante, il court dans les Championnats de République Tchèque, d’Allemagne et d’Europe.
Il débute dans le Championnat du Monde en 2005, sur une Aprilia aux côtés de Dario Giuseppetti dans le Team Semprucci Racing. Accumulant de l’expérience en 2006 sur une Aprilia Cardion AB Motoracing, il ne se classe dans les points qu’à deux occasions et termine le championnat en 24è position. Pour que son fils soit sur de trouver une place son père, millionnaire tchèque, décide de créer sa propre équipe. Son père était con nu du monde des GP après avoir racheté le circuit de Brno dans les années 90 et rénovant ainsi la piste pour continuer d’accueillir le GP de République Tchèque menacé de disparition.
Le pilote tchèque continue avec son sponsor personnel Cardion AB en 2007, passant à la catégorie 250cc et réussissant à marquer des points à dix reprises, ce qui lui vaut la 16è place au général. Malheureusement Karel se fait plus remarquer pas ses chutes que pas ses prouesses sur les roues. Il aura de nombreux accrochages dans les débuts de courses quand les pilotes sont aux coudes à coudes notamment avec Jules Cluzel ou Alex Baldolini. Les mauvaises langues commencent à parler de l’argent de son père lui donnant une place chaque année sans résultats alors que de nombreux pilotes bien plus talentueux ne trouvaient pas de guidon. Sa meilleure qualification sera une 13ème position lors du GP de Malaisie, montrant ainsi ses difficultés dans l’exercice. Ses meilleures places seront des 10ème places en Grande Bretagne et au Portugal après avoir remonté plus de 10 places à chaque fois. Il aura malgré tout le titre peu enviable de champion du monde des chutes de la catégorie 250cc.

En 2008, il effectue sa quatrième saison complète dans le Championnat du Monde et inscrit davantage de points, ne progressant néanmoins pas dans le classement général malgré une Aprilia officielle. La saison débute de belle manière avec une 7ème place mais les courses suivantes seront décevantes avec plusieurs abandons. Capable de bonnes performances mais malheureusement suivies de chutes lors des courses suivantes. Il n’aura ainsi l’occasion de s’immiscer dans le top 10 qu’à trois reprises contre huit résultats en dehors du top 15 plus une course où il ne pourra prendre le départ après une blessure lors des essais du GP du Japon.

 

Abraham progresse cependant l’année suivante et marque plus de points que sur les deux dernières années, pour grimper à la quatorzième place du classement général avec un total de 74 points. Toujours sur son Aprilia officielle, il arrive lors de certaines courses à se battre avec des pilotes très rapides, en atteste ses sept positions finales dans le Top 10. Malgré tout, quatre nouvelles chutes le font reculer au classement général. Sa meilleure course restera le GP de Phillip Island avec une 6ème place, en bagarre toute la course avec Jules Cluzel, Mike Di Méglio ou encore Hiroshi Aoyama, qui sera sacré quelques jours plus tard champion du monde. Il terminera la saison sur une bonne note avec une nouvelle 6ème place lors de la manche finale de Valencia après notamment une 7ème place lors des qualifications. Le public commence à s’apercevoir que Karel a du talent et qu’il pourrait jouer des podiums pour l’année 2010.

Son père, ne doutant de rien, arrive à négocier un test privé sur une Ducati lors de l’été 2009. On commence ainsi à parler de Karel pour intégrer la catégorie reine. Les tests, d’après les rumeurs se déroulèrent dans de bonnes conditions, Karel réussissant de bons chronos compte tenu de son inexpérience sur une moto 4 temps et sur la Ducati Desmocedici réputée difficile à dompter.

Pour la saison 2010, Karel continue dans la catégorie intermédiaire mais cette fois-ci avec une Moto2 après l’arrêt des 250cc. Une nouvelle fois son équipe est acceptée avec un seul pilote. Il débutera la saison avec un chassis RSV comme l’équipe Aspar avant de passer sur un chassis FTR dès le 3ème GP, chassis utilisé par le seul Alex Debon dans la catégorie.

La saison débute très moyennement dans cette nouvelle catégorie où les cartes sont redistribuées. Karel termine la première course au Qatar en 14ème position (à 20 secondes de la victoire) avant de terminer à la 28ème place le Grand Prix suivant (à 40 secondes de la victoire). 2 abandons ainsi qu’une 17ème position place Karel à la 25ème place avec seulement 2 petits points. Sa première belle course sera lors du GP des Pays Bas avec son premier Top 10 de la saison après une course en bagarre une nouvelle fois avec Mike Di Meglio et Jules Cluzel. Arrive ensuite le GP de Catalogne où un accident lors du premier virage entrainant sept pilotes au tapis permet à Karel de s’infiltrer dans les premières positions en se battant pour la 3ème place du podium.

Malheureusement, Karel terminera au pied de la boite, à seulement 1 seconde de la 2ème place. Cette 4ème place est le meilleur résultat de sa carrière et sa course nous montre qu’il sait se battre et peut lutter avec les meilleurs pilotes de la catégorie comme Tom Luthi, Toni Elias ou Julian Simon qui dominait depuis le début de saison. Pour certains ce ne sera qu’un coup d’éclat alors que d’autres pensent que le déclic a eu lieu et que Karel pourra enchainer les bonnes performances. Lors du week end suivant en Allemagne, profitant de quelques chutes des hommes devant lui, Karel termine une nouvelle fois à moins d’une seconde du podium se battant avec Fonsi Nieto et Roby Rolfo, deux des pilotes les plus expérimentés de la catégorie intermédiaire. Grâce à ses deux très belles courses, Karel retrouve le Top 15 du classement général.

Malheureusement une chute sur la tête lors des essais de son GP national mettra un coup d’arrêt à sa saison. Alors qu’il avait dominé la première séance libre, les qualifications mettront fin à son week end. Il montrera ainsi sa fougue une nouvelle fois avec 3 chutes lors des 3 séances auxquelles il avait participé. Ce week end sera malgré tout un peu moins morose du fait de son annonce de rejoindre la catégorie reine dès la saison 2011 sur une Ducati.

Une conférence de presse est organisée le samedi matin en présence de Carmelo Ezpeleta, patron de la DORNA et de Karel Abraham Sr. Les critiques fusent dans les paddocks, dans la presse et de la part des pilotes chevronnés comme Casey Stoner qui remet en cause le talent du pilote tchèque. Karel ne pourra se remettre en piste qu’un mois plus tard après avoir raté deux autres GP. Son retour est anonyme, terminant à la 18ème place du GP d’Aragon. Arrive la tournée outre mer et le premier podium de Karel après une course de toute beauté face à Alex de Angelis et trois derniers tours mémorables, les deux pilotes n’hésitant pas à se frotter carénage contre carénage pour défendre leur position.

Ce podium lui donne l’occasion de faire taire les plus sceptiques sur sa capacité à piloter dans la catégorie reine pour l’année 2011. En confiance grâce à ce podium, Karel continue sur sa lancée le week end suivant en Australie avec une 6ème place. Arrive le dernier GP de la saison et une nouvelle qualification dans le top 10. Après un départ prudent, Karel arrive à rester à quelques dizaines de mètres d’un groupe de 5 pilotes jouant le podium. Alignant les tours rapides, Karel remonte passant Alex De Angelis, Simone Corsi puis Scott Redding. Bénéficiant des chutes des leaders Bradl et Sofuoglu ainsi qu’une seconde partie de course difficile pour le leader Iannone, le pilote tchèque se retrouve dans le groupe de tête.

Une nouvelle fois, son attaque est virile, n’hésitant pas à dépasser Toni Elias par l’extérieur ou le poussant en passant à la corde. Il prend ainsi pendant quelques secondes le commandement de la course pour la première fois de sa carrière. Le dernier tour arrive, Karel joue toujours le podium en compagnie de quatre autres pilotes quand Toni Elias s’accroche avec Andrea Iannone. Le groupe est déstabilisé et Karel peut ainsi reprendre la tête de la course suivi du pilote italien et de Julian Simon. Il ne reste qu’un tiers de tour suffisant pour que Karel tienne et remporte ainsi sa première victoire en championnat du monde. La joie est intense dans son équipe et pour son père qui a tant donné pour que son fils réussisse dans la moto.


Karel sur le podium lors de sa victoire à Valencia

Karel quitte ainsi le Moto2 sur une victoire montrant ainsi à ceux qui en doutaient encore que l’argent n’était pas son seul atout. Il termine cette saison en 10ème position finale malgré quatre GP manqués en milieu de saison après sa blessure. Il faut noter que sur les huit Grands Prix terminés dans les points, Karel finit huit fois dans le Top 10. On voit ainsi que c’est un pilote toujours irrégulier capable de jouer la gagne lors d’une course puis de terminer au dela de la 20ème place lors de la course suivante.

Le lendemain de cette victoire Karel découvre sa Ducati et pour ses premiers essais terminant pour ses premiers tours de roue en dernière position mais à quelques millièmes de Toni Elias qui compte déjà plusieurs saisons en MotoGP. Pour son second jour de test, Karel termine en 16ème position mais juste derrière le nonuple champion du monde Valentino Rossi et à seulement 1’’727 du meilleur chrono. Il montre ainsi de belles prédispositions pour ces premiers tours de roues.

L’aventure MotoGP peut commencer.

 


Avec Valentino Rossi, son idole, lors de ses premiers tours de roues sur une Ducati MotoGP.


Présentation de la Ducati Cardion AB en janvier 2011

En parler sur le forum !

[Retour Fiches Pilotes]

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...