Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
dovi

Andrea Dovizioso

dovi2

· Date de naissance : 23 Mars 1986
· Lieu de naissance : Forlimpopoli
· Nationalité : Italienne
· Numéro de course : #4
· Team : Ducati Corse
· Site officiel : http://www.andreadovizioso.com/

Palmarès (après la saison 2013) :

Titre de champion du monde :
2004: 1 en 125cc

Général:

Saison 2001 : Wild Card GP Italie 125cc Aprilia
Saison 2002 : 16ème championnat du monde Honda Scot (42 points)
Saison 2003 : 5ème championnat du monde Honda Scot (157 points)
Saison 2004 : Championnat du monde Honda Scot (293 points)
Saison 2005 : 3ème championnat du monde 250cc Honda Scot (189 pts)
Saison 2006 : Vice champion du monde Honda Scot (272 points)
Saison 2007 : Vice champion du monde Honda Scot (260 points)
Saison 2008 : 5ème championnat du monde MotoGP Honda Scot (174 pts)
Saison 2009 : 6ème championnat du monde Honda Repsol (160 points)
Saison 2010 : 5ème championnat du monde Honda Repsol (206 points)
Saison 2011 : 3ème championnat du monde Honda Repsol (228 points)
Saison 2013 : 8ème championnat du monde Ducati Team (140 points)

Statistiques :
GP disputés : 204 (49 en 125cc, 49 en 250cc, 106 en MotoGP)
Victoires : 10 (5 en 125cc, 4 en 250cc, 1 en MotoGP)
Podiums : 63 (15 en 125cc, 26 en 250cc, 22 en MotoGP)
Pôles : 14 (9 en 125cc, 4 en 250cc, 1 en MotoGP)
Points en carrière : 2339 (492 en 125cc, 721 en 250cc, 1126 en MotoGP)
Meilleurs Tours : 13 (3 en 125cc, 8 en 250cc, 2 en MotoGP)


Récapitulatif de ses résultats en Grands Prix:

Biographie:

Andrea nait le 23 Mars 1986 en Emilie Romagne près de Bologne. Très vite il découvre la moto obtient son premier 2 roues (une Malaguti) alors qu’il n’a que 4 ans après un pari avec son père : s’il peut rouler en vélo sans stabilisateur alors son père lui achète une moto.

Il regardait aussi son père faire des courses de motocross. A l’âge de 6 ans il s’entraine sur sa première minimoto et commence les courses sur route et sur terre un an plus tard. Il continua le motocross et la piste jusqu’à l’âge de 14 ans. Il remporte le championnat Junior B en 1998 et 1999 et devient vice-champion d’Italie Junior la saison suivante. Sa première vraie moto de course est une Aprilia en 2000 pour la Coupe Aprilia 125cc. Il fait le championnat 125cc Italien en 2001 (et termine 4ème) et remporte dans le même temps le championnat d’Europe.

 

Dans le même temps, il obtient sa première wild card pour le GP d’Italie et ensuite les portes du championnat du monde 125 s’ouvrent à lui avec Cirano Mularoni comme team manager.
Il débute donc réellement en championnat du monde lors de la saison 2002 sur une Honda pour le compte du team Scot. Sa première année sera conclue par une 16ème place finale avec comme meilleure performance une neuvième place en France et en Grande Bretagne. Andrea est régulièrement dans les points avec neuf courses sur seize terminées dans les 15 meilleurs.

Malheureusement Andrea ne terminera pas cinq manches après des chutes. Mais il se distingue notamment lors des séances de qualifications avec une belle 5ème position sur la grille lors du GP du Pacifique, il termine ainsi sa saison en tant que 3ème au classement des rookies derrière Mika Kallio et Hector Barbera.

Pour la saison 2003, Andrea continue avec son équipe Scot et sera une des révélations de la saison avec une 5ème place finale au général et obtient ses quatre premiers podiums. Dès la première course de la saison au Japon, Andrea sera en bagarre avec les meilleurs en terminant à la 5ème place puis réalisera son premier gros coup d’éclat la semaine d’après en Afrique du Sud avec son premier podium derrière Daniel Pedrosa. Les autres podiums seront conquis en France, en Grande Bretagne et lors du GP du Pacifique sur le circuit japonais de Motegi.

La saison d’Andrea sera marquée par 14 tops 10 et seulement 2 abandons. Il fait maintenant parti des cadors du championnat et sait qu’il jouera le titre en 2004 face à des pilotes comme Lorenzo, Barbera ou Bautista.

Il devient par la même occasion pour cette saison 2004, le pilote n°1 de la marque Honda après le départ de Daniel Pedrosa pour la 250cc. Face à l’armada Aprilia et KTM, Andrea sera sacré champion du monde avec 91 points d’avance sur son second Hector Barbera :
Dès l’entame du championnat en Afrique du Sud, Andrea remporte son premier succès en championnat du monde quelques millièmes devant Roberto Locatelli, champion du monde 2000. Quatre autres succès suivront en France, Angleterre, Japon et Australie ainsi que 5 autres deuxièmes places. Seul un abandon au Portugal entachera son parcours de champion avec 15 places dans les 4 premiers sur 16 GP. .. Il terminera le GP du Qatar dans le même millième que Jorge Lorenzo, seul la photo finish pourra séparer les deux pilotes.

Il devient un des plus jeunes champions du monde à l’âge de 18 ans et 202 jours derrière ses illustres compatriotes comme Valentino Rossi ou Loris Capirossi.dovi 2004

Fort de ce titre, Andrea change de catégorie et arrive en 250cc toujours avec son équipe Honda Scot. Il devient ainsi pilote officiel dès sa première saison dans la catégorie et devra ainsi se battre avec Pedrosa, Aoyama, Lorenzo et Barbera qui ont la même moto que lui et face aux expérimentés De Puniet et Porto sur les Aprilia Aspar. Il ne faudra que quelques essais à Andrea pour trouver les bonnes sensations et réussir dès son premier GP à terminer au pied du podium derrière Pedrosa, Porto et De Angelis (bien aidé il est vrai par les abandons de Stoner et de Puniet bien plus rapide que l’italien). Son bon début de saison sera agrémenté par la suite de quatre podiums sur les cinq courses suivantes. Dès la seconde course, il ne cède que face à Casey Stoner pour la victoire rééditant sa performance en Chine deux semaines plus tard. Andrea se montre très constant et une nouvelle fois il ne chutera que lors d’une course sur les 16 GP au calendrier et aura comme plus mauvais résultat une neuvième place lors de la dernière course à Valencia. C’est tout naturellement qu’il terminera la saison en troisième position derrières les deux hommes forts Daniel Pedrosa et Casey Stoner.

Avec les départs de Pedrosa, Stoner et De Puniet vers la MotoGP, Andrea est ainsi un des favoris pour empocher la couronne pour l’année 2006. De plus, Hiroshi Aoyama quitte l’équipe du blason ailé pour découvrir la nouvelle KTM, laissant ainsi la seule moto officielle dans les mains de Dovizioso. L’italien sait donc que Honda ne compte que sur lui mais comprend rapidement que le développement de la machine sera réduit au strict minimum et qu’il devra se battre seul face à l’armada italienne arbitré par les oranges de Mattighofen.

La saison sera très belle avec 11 podiums dont sa première victoire dans la catégorie lors du GP de Catalogne (ainsi qu’une seconde victoire lors du GP du Portugal en fin de saison) mais devra s’incliner face à Jorge Lorenzo qui aligna 8 victoires. Alors qu’il ne reste qu’une seule course, Andrea est toujours en bagarre pour le titre, avec seulement 13 points de retard sur Lorenzo. Malheureusement Andrea ne pourra remporter le titre après sa moins bonne course de la saison conclue en 7ème position, loin de Lorenzo qui termine lui au pied du podium et remporte ainsi sa première couronne. Dovi aura donc lutté face à une moto bien plus puissante que la sienne en vitesse de pointe et en accélération. Beaucoup se demande quelle aurait été l’issue du championnat si Dovizioso avait lui aussi une Aprilia, l’italien paraissant supérieur à son rival Majorquin. Se pose ainsi la question de savoir s’il ne faut pas mieux qu’Andrea quitte lui aussi la marque japonaise pour piloter une Aprilia. Faisant confiance à son team qui l’accompagne depuis ses débuts en championnat du monde, Andrea décide de repartir une dernière année en 250cc avec l’assurance de monter en MotoGP pour la saison 2008 sur une Honda.

La saison 2007 ne sera que la copie conforme de 2006 avec un nouveau titre pour Lorenzo devant le pilote de Bologne. Mais cette fois-ci, Andrea ne pourra lutter jusqu’en fin de saison, sa moto ne faisant pas le poids face à l’Aprilia. Il remporte malgré tout deux nouvelles victoires en Turquie et en Angleterre ainsi que 8 autres podiums. Mais la concurrence de Bautista, De Angelis ou des KTM est plus importante qu’en 2006.

Une nouvelle fois le fan de moto ressort déçu de cette saison d’Andrea sur une moto vieillissante alors que tout le monde voit son potentiel chaque week end. Il quitte ainsi la 250cc avec 21 podiums sur les 33 courses disputées entre 2006 et 2007. Beaucoup pensent alors qu’Andrea sera un concurrent sérieux en MotoGP et qu’une place dans l’équipe officielle Honda l’attend rapidement.

Andrea intègre donc l’élite du sport moto au sein du team qui l’accompagne depuis ses débuts en Grands Prix. Même si son talent est manifeste, le fait qu’il dispose d’une Honda privée, alors que l’écart entre machines officielles et privées n’a jamais été aussi grand (aucune victoire pour un team satellite en 2007, une première en Moto GP), le tout dans un team sans grande expérience de la catégorie reine laisse planer le doute quant à la compétitivité de l’italien lors de cette saison.

Ce doute, il le dissipe dès l’ouverture de la saison au Qatar. En effet, il termine cette course en 4e position, le tout avec la manière puisqu’il a tout simplement battu Valentino Rossi le septuple champion du monde lors du dernier tour !

Lors des courses suivantes, Andrea confirme sa vitesse, en enchaînant les places d’honneurs. Il finit 8e à Jerez, chute dans la célèbre chicane d’Estoril alors qu’il suivait le groupe de tête en 4e position, finit 11e à Shanghaï, 6e en France, 8e au Mugello.
Il finit ensuite 5 courses dans le top5 (4e à Barcelone et à Laguna Seca, 5e à Donington, Assen et au Sachsenring), ce qui lui permet de conforter la 5e place au classement provisoire, à quelques encablures de Lorenzo disposant une nouvelle fois d’un matériel supérieur au sien. Hayden, disposant de la Honda officielle est lui, loin derrière.

La fin de saison d’Andrea est aussi enthousiasmante que le reste, puisqu’il finit toutes les courses dans les 9 premiers, malgré la baisse de compétitivité de Michelin par rapport aux Bridgestone. (notamment à Brno) Dovizioso devient même avec Lorenzo le fer de lance de la firme de Clermont-Ferrand suite au changement de manufacturier de Pedrosa.

Il ne manque plus qu’un podium pour concrétiser cette belle saison. Andrea l’obtiendra à Sepang, justement après un duel avec Hayden. Cette bataille est symbolique puisque Dovizioso va remplacer l’Américain, parti relever le challenge Ducati.

2008 sepang

Après avoir fini la saison 2008 à la 5e position au championnat avec 174 points, Andrea est intronisé pilote officiel Honda, un rêve pour un pilote ayant toujours roulé pour la marque japonaise. Au vu de sa première saison convaincante, de nombreux observateurs le voient comme un candidat sérieux pour des victoires voire plus, vu qu’il disposera pour la première fois depuis de nombreuses années d’une machine aussi performante que celle de ses adversaires directs.

Hélas, son début de saison 2009 est moins impressionnant que celui auquel on aurait pu s’attendre de la part de l’Italien. Il ne monte pas sur le podium lors des 9 premières courses de la saison, malgré trois 4e places au Mans, au Mugello et à Montmelo.

Pire encore, il perd sa régularité si caractéristique, avec trois résultats blancs consécutifs aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et en Allemagne.

Cependant, Andrea redresse la barre de la plus belle des manières. Bien aidé par des conditions de piste très délicates, il remporte sa première course en catégorie reine, devenant ainsi le seul « non-fantastique » à s’imposer en 2009.

Il confirme cette victoire par trois nouvelles 4e places, et rattrape ainsi Colin Edwards pour la lutte pour la 5e place finale au championnat. Hélas, un abandon à Sepang ainsi qu’une contre-performance à Valence (où il finit derrière le pigiste Ben Spies) lui empêche de récupérer cette position, il finit donc 6e au championnat, avec 14 points de moins qu’en 2008. Andrea va devoir réagir en 2010 s’il souhaite conserver sa place au HRC

Et c’est ce qu’il fait, puisqu’il monte sur 4 des 5 premiers podiums de la saison, avec une 3e place lors de la course d’ouverture à Losail, une 6e place à Jerez, deux 3e places au Mans et au Mugello, puis une deuxième place à Silverstone.

Il est alors 2e du championnat, devant son chef de file Pedrosa et derrière l’intouchable Lorenzo.

La suite est moins étincelante puisqu’il finit 5e à Assen (place acquise de haute lutte face à Randy de Puniet), chute à Barcelone alors qu’il était le seul à suivre Lorenzo (il repart pour empocher les deux points de la 14e place), finit 5e en Allemagne et 4e à Laguna Seca, à chaque fois derrière Rossi encore convalescent. Il chute à Brno, finit par deux fois encore derrière Rossi avec une 5e place à Indianapolis et une 4e à Misano Adriatico.

Il chute dans le dernier tour de la course sur le nouveau circuit d’Aragon alors qu’il était à la lutte avec Ben Spies pour la 5e place.

Ces moins bons résultats tombent mal pour Andrea puisque, Pedrosa et Stoner ayant signé pour 2011 au HRC, Dovizioso se retrouve sur un siège éjectable. Il fait alors valoir les termes de son contrat, stipulant que celui-ci devait être reconduit si l’italien parvenait à finir dans les 5 premiers au championnat (ce qui semble être en bonne voie alors), afin de rester au sein de la structure officielle et de ne pas aller chez Gresini.

La blessure de Pedrosa semble lui donner un coup de fouet puisque lors des deux courses suivante à Motegi et à Sepang il décroche la deuxième place, se battant à chaque fois pour la victoire.

2010 motegi

Rossi, Stoner et Dovizioso sont alors respectivement 3e, 4e et 5e du championnat, 2 points séparant seulement les deux italiens. Hélas, Andrea abandonne à Phillip Island sur problème technique, finit 3e à Estoril et boucle la saison sur une 5e place à Valence, ce qui l’empêche de figurer mieux que 5 au classement final de la saison, Il a cependant été bien plus convaincant qu’en 2009, grâce à ses 7 podiums et ses 206 points malgré 3 résultats blancs et une 14e place.
Il remporte de plus son bras de fer avec les dirigeants de Honda, puisque le team Honda HRC va exceptionnellement aligner trois pilotes, Pedrosa, Stoner et Dovizioso.

Andrea va devoir pour 2011 progresser encore afin de parvenir au même niveau de performance que ses deux coéquipiers, et ainsi essayer de conserver sa place au HRC.

En parler sur le forum !

[Retour fiches pilotes]

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...