Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
125_8_republique_tcheque_brno_2011

[Bilan Saison 2011] 125cc

Alors que la saison s’est terminée il y a maintenant plusieurs jours et comme nous l’avions fait lors de la trêve estivale, un bilan détaillé de cette saison 2011 s’impose pour les trois catégories. Nous commençons aujourd’hui avec la plus petite des catégorie pour le dernier titre 125cc décerné à Nico Terol. Vous retrouverez pour les MotoGP, des bilans détaillés de chaque pilote dans les prochaines semaines pour patienter jusqu’au prochains essais.

Nico Terol :
C’était le grand favori pour le titre pour cette dernière saison avec les 125cc et il aura atteint son objectif. Lui qui avait préféré rester dans la plus petite des catégories pour obtenir un titre de champion du monde plutôt que de passer en Moto2 se savait attendu et aura répondu présent. Malgré tout, on l’attendait archi dominateur et titré assez rapidement dans la saison surtout après les premiers essais de pré saisons ainsi que les premières courses qu’il dominait facilement mais on aura du attendre le dernier GP pour voir l’espagnol titré. On l’a vu faire plusieurs erreurs dans la saison (Le Mans, Silverstone, Sepang) avec un mental friable lorsque les dernières courses approchaient.
Il sera l’an prochain en Moto2 dans le team Aspar mais il risque d’avoir beaucoup de mal face à la concurrence bien plus importante que cette année en 125cc.

Johann Zarco :
La bonne surprise de cette saison. Jamais mieux placé que 6ème en course sur ses deux premières années de Mondial, il bénéficiait cette année de la machine championne du monde en titre et jouait gros. Mais il n’aura pas déçu Aki Ajo avec 1 victoire et 10 autres podiums. Il fut le principal adversaire de Terol tout au long de la saison alors qu’on ne l’attendait pas aussi bien placé. Johann devait franchir un cap en cette année 2011. Son objectif a été largement atteint. Zarco aura lutté jusqu’au bout pour le titre de champion du monde alors que peu de gens auraient parié un euro sur lui en début d’année. On se souviendra de sa constance avec un seul abandon sur les 17 manches de la saison lors de la dernière manche de Valence. Mais il devait prendre tout les risques pour mettre la pression sur Terol. Il aura très bien géré sa saison. Alors qu’on pouvait penser qu’il manquait d’ambition l’an passé quand il se contentait d’une 10ème place ou des chutes de ses adversaires directs pour le championnat, il a muri et aura acquis énormément d’expérience qui devrait lui être profitable pour son passage en Moto2 dans le team JiR qui a montré de belles choses cette année avec Alex De Angelis.

Maverick Vinales :
La grosse surprise de cette année 2011. Pilote très rapide les saisons précédentes en championnat d’Espagne, il ne lui aura fallu que quelques semaines pour s’imposer lors de sa quatrième course en championnat du Monde sur le circuit du Mans. 9 podiums (dont 4 victoires), 3 pôles positions, il restera comme la révélation et celui qui aura remporté le plus de succès derrière Terol. Quelques courses en dedans, mais n’oublions pas qu’il découvrait la majorité des circuits et prenait part à sa première saison dans un Championnat du Monde. Il aura prouvé à ceux qui en doutent encore que le championnat d’Espagne est bien au dessus du lot. Avec cette grosse saison il est déjà annoncé comme le favori de la saison 2012 mais attention avec le passage en Moto3, les cartes pourraient être redistribuées. Mais n’oublions pas qu’il n’a que 16 ans.

Sandro Cortese :
Petite déception pour l’allemand que l’on attendait comme le principal concurrent de Nico Terol. Comme le pilote Aspar, Cortese était le plus ancien de la catégorie 125cc et visait le titre suprême. Mais une première partie de saison difficile (cinq fois en dehors du top 5 dans les 9 premières courses) l’aura irrémédiablement lâché dans la conquête du titre. A remporté (enfin) sa première victoire en République Tchèque, Cortese aura malgré sa 4ème place finale raté sa saison avec seulement 6 podiums, ce qui est bien trop peu pour un pilote de son calibre.

 

Jonas Folger :
L’énigme de cette saison dans le team Red Bull Ajo. Bénéficiait d’une Derbi RSA en début de saison et annoncé comme un des outsiders pour le titre, il aura eu une première partie de saison réussie avec sa première victoire en Angleterre ainsi que deux autres podiums puis a du céder pendant quelques GP sa RSA officielle à son coéquipier Danny Kent pour récupérer une RSW. Les résultats ont été peu concluants avec seulement une 5ème place comme meilleur résultat depuis sa victoire en Angleterre. Comme on l’annonçait dans notre bilan de mi saison, Folger avait bénéficié en début d’année de conditions pluvieuses pour se mettre en évidence mais la deuxième partie de saison s’est couru sur le sec. Et Folger a reculé dans la hiérarchie. Quitte la plus petite des catégories sur une nouvelle saison moyenne. Le petit prodige allemand, futur Valentino Rossi il y a deux ans, ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. Peut être le championnat d’Espagne Moto2 sur une MZ, peut être une place en Championnat du monde dans cette catégorie.

Danny Kent :
Deuxième de la Red Bull Rookies Cup l’an passé, Kent bénéficie du soutien de Red Bull et a comme manager Roger Burnett qui s’occupait auparavant de James Toseland. On l’annonçait comme un bon pilote et il n’aura pas déçu. Souvent très bien qualifié, notamment en deuxième partie de saison, il aura eu du mal à terminer les courses commettant souvent des erreurs lui faisant perdre le bénéfice de ses bonnes qualifications. Mais il ne faut pas se fier seulement aux résultats bruts. Kent est un des pilotes qui s’est montré, ce qui est important pour la suite de sa carrière. Aura progressé tout au long de l’année. Il peut être dans le futur un pilote qui compte en Moto3.

Luis Salom :
Une saison bizarre pour l’espagnol. Deux podiums lors de courses terminées sous la pluie, mais aussi quelques abandons ou places au-delà du top 10. Blessé avec deux GP de manqués, il n’aura pas pu lors de cette deuxième partie de saison confirmer les bons résultats du début d’année. Il termine 8ème Mondial mais assez loin du 7ème. S’il arrive à être plus constant il pourrait être un prétendant au titre l’an prochain en Moto3.

 

Jack Miller :
Notre très gros pari pour les prochaines saisons. Un pilote qui ne compte que 5 départs cette année mais sur qui il faudra compter dans le futur. Aucun point de marqué il est vrai, jamais mieux que 16ème en course, il aura malgré tout surpris avec de bons essais que ce soit en Allemagne ou en se montrant très rapide lors de la qualification de Valencia où il a tenu pendant de nombreuses minutes le meilleur temps. Encore très fougueux, il commet des erreurs en course, mais ce pilote semble avoir le « truc » qui lui permettra de se battre dans le futur pour les victoires. Devrait trouver une place de titulaire l’an prochain en Moto3 pour prouver son talent.

Alberto Moncayo :
On parlait de lui comme la grosse déception lors de la première partie de la saison et malheureusement il l’est encore en fin de saison. Malgré un léger mieux avec notamment son premier podium en République Tchèque, il n’aura jamais paru en forme pour se battre avec les meilleurs. Quelques tops 6 sur cette deuxième partie de saison, bien trop peu après sa bonne saison de 2010. Il sera l’an prochain dans le team Aspar en remplacement de Nico Terol et visera le titre de champion du Monde.

Adrian Martin :
Là aussi une déception pour le pilote espagnol. Rapide lors de sa première saison en 2010, il bénéficiait cette année de l’expérience du team Aspar pour progresser. Mais il ne semble pas avoir franchi de cap. Dommage car il y avait des coups à jouer sur certains GP cette saison. Sept chutes en courses, des ratés lui faisant perdre plusieurs secondes, tout cela est bien trop en Championnat du Monde. Mais s’il finit plus souvent ses courses et ainsi prendre plus de confiance il pourrait se battre pour le top 10 à chaque course.

Luigi Morciano :
Mea Culpa. Très critiqué lors de notre bilan de Mi Saison avec son Team Italia, Morciano est le pilote qui a le plus progressé tout au long de la saison. Très loin en début de saison (aux alentours de la 20ème place) il a franchi un cap lors de la trêve estivale. A marqué lors des huit dernières courses, un total de 23 points malgré deux abandons avec comme meilleure position une 9ème place lors de la dernière course de Valencia. Souvent en bagarre pour les tops 10 dans cette deuxième partie de saison, il pourrait l’an prochain être l’italien (bien qu’il soit le seul…) qui compte en Moto3.

Louis Rossi :
Très souvent malheureux, le français s’est montré rapide lors de quelques séances d’essais. Mais son équipe paraissait vraiment perdue et loin d’être fiable. Combien d’abandons sur problèmes mécaniques cette saison ?? Un pilote ne peut pas espérer de grands résultats lorsqu’il sait lors du départ que sa moto ne fonctionne pas ou qu’il n’a pas pu rouler pendant une bonne partie du week end. Mais le pilote français n’a rien lâché et devrait signer l’an prochain dans le Racing Team Germany qui faisait courir Sandro Cortese cette année. Rossi pourra alors montrer son talent avec pourquoi pas des podiums. Il n’a rien à envier (excepté un âge plus précoce) à des Danny Kent, Luis Salom ou Alberto Moncayo.

 

Crédits photos: mototribu.com, motogp.com

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...