Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
spies

Déclarations des pilotes après la dernière journée de test à Sepang

Voici ce qu’ont déclaré les principaux pilotes à l’issue du deuxième tests d’inter-saison :

 

Honda Repsol :

Casey Stoner :

« Nous n’avons, une fois de plus, pas pu pleinement profiter des trois journées que nous avions ici à Sepang. Je n’ai pu faire que seize tours le premier jour et hier nous n’avons même pas roulé. Nous avons au moins eu la chance d’avoir du beau temps aujourd’hui, nous avons bien travaillé en piste et trouvé plusieurs solutions pour notre moto. Nous avons essayé différentes choses avec l’électronique afin de modifier le caractère du moteur et ça a été positif. Nous avons aussi essayé de raccourcir l’empattement afin d’éliminer le chattering (vibrations), ça a marché mais pas complètement et il nous reste donc du travail à faire dans ce domaine. Nous avons un châssis bien équilibré, une bonne motricité, tout fonctionne bien mais nous devons vraiment nous débarrasser des vibrations. Globalement nous sommes assez contents de la moto. »

Dani Pedrosa :

« Nous avons beaucoup travaillé sur le châssis durant ce test, afin de trouver le meilleur compromis. Nous avons essayé différents réglages et nous repartons assez satisfaits des résultats. C’est une piste très spéciale et il était important d’éclaircir certaines choses pour la suite. Nous avons aussi progressé sur le freinage, le châssis se comporte mieux et nous avons moins de vibrations que lors du premier test. Nous devons continuer à améliorer l’entrée et le passage en courbe. Je pense que nous pouvons encore avancer sur le moteur et l’électronique, c’est ce que nous ferons à Jerez. Aujourd’hui j’ai utilisé un saute vent différent pour être plus à l’aise en ligne droite et ça allait mieux. »

 

Yamaha Factory :

Jorge Lorenzo :

« La simulation de course que j’ai faite cet après-midi a été l’une des plus dures de ma carrière parce que la 1000 est beaucoup fatigante à piloter et que le pneu arrière a perdu en grip dès les trois ou quatre premiers tours. La feeling est à peu près le même mais c’est une expérience différente par rapport à l’an dernier, parfois c’est presque comme rouler sous la pluie parce qu’il faut vraiment contrôler l’arrière en sortie de virage et à l’accélération. J’ai réussi à finir la simulation avec un bon rythme et ce test a globalement été très positif. Merci à Yamaha pour tout leur travail. »

Ben Spies :

« La journée s’est bien passée, j’ai malheureusement chuté mais nous avons appris beaucoup de choses et testé de nouveaux réglages électroniques qui nous ont apporté beaucoup de progrès. Nous avons aussi essayé différents réglages pour les suspensions et nous avons aussi progressé à ce niveau. C’est dommage que j’ai chuté mais ce test nous a permis de constater que la moto a beaucoup de potentiel et nous serons donc confiants pour aller à Jerez. »

 

Monster Yamaha Tech 3 :

Andrea Dovizioso :

 » Je suis très heureux du travail accompli durant ces trois jours. Pour moi, c’était le premier test où je me trouvais en mesure de pousser, et j’ai fait un bon chrono sur la fin. Ensuite, j’ai accompli une petite simulation de course de 15 tours, grâce à laquelle nous avons recueilli des données importantes. Je suis impatient d’être au test de Jerez. C’est une piste très différente, plus lente, et elle nous aidera à encore mieux comprendre la M1.

Il me manque encore quelque chose par rapport au rythme de course de Jorge Lorenzo, il est très bon en simulation, il peut être constant jusqu’à la fin. Mon feeling sur la Yamaha s’améliore, mais notre travail est loin d’être terminé !

Etre le premier pilote Yamaha, après ces essais, est important pour mon avenir. Continuer dans cette voie est crucial pour recevoir les évolutions au cours de la saison « .

 

Ducati Team :

Valentino Rossi :

 » Ce fut un test assez négatif. La seule chose positive est que nous nous sommes rapprochés un peu en réduisant l’écart de 1.2 à 1 seconde, mais nous sommes inquiets car nous avons la situation s’est considérablement aggravée au niveau du classement. Beaucoup d’autres pilotes ont été plus rapides que nous. En conséquence, la situation est pire que lors du premier test. En dehors de l’électronique, avec laquelle nous avons réalisé un pas en avant – l’anti-wheelie et le contrôle de traction m’aident dans le pilotage – pour le reste nous n’avons pas pu résoudre les problèmes : nous avons essayé certaines choses, mais finalement nous avons dû renoncer. En bref, nous savons que ce sera difficile: à Jerez, nous essayerons de mieux comprendre où nous en sommes.

Nous ne sommes pas rapides en entrée de virage, je ne sais pas rentrer fort et garder une bonne vitesse de passage. Ensuite la moto bouge trop fort à l’accélération. Il y a une différence d’une seconde sur un tour rapide et 6 ou 7 dixièmes sur le rythme de course : nous ne sommes pas à une éternité, mais nous sommes derrière !  »

 » La dernière fois, nous avons été meilleurs, je réussissais à piloter et les difficultés concernaient, plus que toute autre chose, l’accélération, mais cette fois nous avons fait beaucoup d’essais pour résoudre nos problèmes et malgré tout, je suis resté assez lent, même en entrée de virage. Il y a tellement de sous-virage que je peux à peine conduire. Honnêtement, je ne m’y attendais pas, je pensais que tout se passerait bien, mais nous n’avons pas trouvé le bon équilibre.

Avant d’être démoralisé, il faudra voir comment ça ira à Jerez, où la piste et les températures sont différentes. Mais, oui, je suis préoccupé !  »

 

Ducati Pramac :

Hector Barbera :

« Je suis très content de cette dernière journée. Mon feeling sur la Ducati est meilleur à chaque test et je commence à comprendre comment utiliser l’accélérateur, qui est très différent de celui que nous avions sur la 800 l’an dernier. Ma moto se comporte bien mais il nous reste des détails à peaufiner pour améliorer notre rythme de course. Je ne peux qu’être satisfait des résultats obtenus aujourd’hui et tout ça a rendu possible grâce à l’excellente entente avec le team. »

 

LCR Honda MotoGP :

Stefan Bradl :

 » Hier, nous avons dû faire l’impasse sur la seconde journée, du coup, aujourd’hui, nous avons vécu une séance de travail difficile. Après 54 tours, je me sentais un peu fatigué car la température était très élevée, mais je quitte la Malaisie avec un bon feeling, et un bon set-up de base pour le futur. Avec le support des ingénieurs du HRC, nous avons testé certaines cartographies moteur afin d’améliorer mon style de pilotage et la délivrance de la puissance. Je suis assez satisfait de mon chrono et l’écart avec les pilotes de tête est acceptable: si nous continuons de progresser de la sorte, je suis sûr que les résultats positifs arriveront bientôt « .

 

 

 

 

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...