Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
moto3_test_day2_jerez_1

Présentation de la saison Moto3

Dans un peu plus de 48 heures, le Continental Circus repart pour une nouvelle saison.
Qui dit nouvelle saison, dit nouveaux pilotes et nouvelles couleurs.

 
Après une belle année 2011 que ce soit en 125cc ou en Moto2, nous espérons vibrer tout au long des 17 courses qui alimenteront cette saison. De Losail dès ce week end à Valencia en Novembre prochain, en passant par de mythiques circuits comme Assen, le Mugello ou Phillip Island, nous assisterons à de rudes batailles à plusieurs niveaux.
Petite revue d’effectifs pour la catégorie Moto3 :
Tout d’abord, il faudra s’y habituer, mais la plus petite des catégories n’est plus la 125cc mais Moto3. Comme pour la catégorie 250cc fin 2009, on passe aux 4-temps et on range les moteurs 2-temps aux musées.
Les pilotes ont du s’habituer à ces nouvelles motos 250cc 4-temps et comme il y a deux ans avec les Moto2, on risque d’avoir des surprises dans les résultats.

 

Le grand favori de cette saison en Moto3 est bien entendu Maverick Vinales, le troisième du dernier exercice n’aura plus la concurrence de Nico Terol ou de Johann Zarco. Sur sa Honda-FTR du team Blusens Avintia, le jeune espagnol qui sera soutenu cette année par le géant Repsol se sait attendu et le plus dur commence. Rien de plus compliqué que de confirmer une première année réussie.

Et comme l’an passé il devrait batailler avec Sandro Cortese. L’allemand, qui entamera sa 8ème saison en championnat du monde, retrouve le team Ajo avec lequel il obtint ses premiers podiums en 2009 et ne vise que le titre. Sans couronne en fin de saison, sa carrière pourrait bien battre de l’aile. Car sans une deuxième belle partie de saison l’an dernier, Cortese aurait surement disparu de la circulation.


L’allemand disposera d’une KTM. La marque autrichienne revient en championnat du monde trois ans après avoir quitté les GP. Et c’est une véritable armada qui composera le team Ajo-KTM. Outre Cortese, il faudra se méfier de l’anglais Danny Kent, très rapide la saison dernière, seul la constance manquait à l’ancien pilote de la Red Bull Rookies Cup pour viser les podiums plus régulièrement. Niklas Ajo, qui effectuera lui aussi sa deuxième saison en championnat du monde, pourrait surprendre en bien. Après de bons essais de pré saisons, souvent parmi le top 6, le fils d’Aki pourra bénéficier de l’expérience de Cortese pour le développement de la KTM. A surveiller aussi l’australien Arthur Sissis, vice champion de la Red Bull Cup, très prometteur et qui pourrait s’installer dans le top 10 très rapidement.

Face à ces pilotes, le team Aspar visera une nouvelle fois le titre. Champion du monde avec Terol en 2011, l’ancien de la catégorie en la personne d’Hector Faubel visera la couronne mondiale. C’est surement une des dernières occasions pour le Valencian d’être sacré au plus haut niveau. Avec lui, Alberto Moncayo, très rapide en 2010 lors de sa saison de rookie mais relativement décevant l’an passé voudra se racheter.


Connaissant la vélocité du pilote, on ne serait pas surpris de le voir lutter pour les podiums. En tout cas, en terme de pilotage pur, Moncayo se situe dans les 5 plus rapides.
Ils disposeront de moteurs KTM mais d’un chassis Kalex.

Une autre équipe à suivre sera celle d’Emilio Alzamora, le team Estrella Galicia 0,0 sur Honda.
Avec le talentueux portugais Miguel Oliveira, premier vainqueur d’une course avec une Moto3 l’an passé face aux 125cc lors du championnat d’Espagne CEV, et le champion espagnol 125cc Alex Rins on peut s’attendre à voir briller les oranges et bleus.


Un Oliveira revanchard après une première année en Mondial gâché par une fracture du bras lors de la deuxième course puis par un renvoi de son équipe mais qui n’a rien perdu de son talent, lui qui se battait face à Maverick Vinales il y a deux ans en Espagne.

Du côté des outsiders, on peut parler de l’italien Romano Fenati. Très peu connu pour ne pas dire inconnu sur la scène Mondial, le champion d’Europe 125cc en titre a surpris tout son monde en s’emparant des meilleurs chronos lors de la dernière séance d’essais à Jerez. Alors qu’il devait disposer d’une Ioda dans le team Italia, l’équipe de la fédération décida de passer sur FTR après des retards sur le développement de la Ioda.

Et on ne peut pas dire que l’équipe italienne était négative aux vues des premiers essais effectués par Jonas Folger et Luigi Morcianosur la Ioda. Le pilote allemand, viré par Ajo en fin de saison dernière, devait tout d’abord s’aligner en championnat d’Espagne Moto2 sur une MZ après n’avoir trouvé aucune machine en Championnat du Monde. Mais ses plans furent bouleversés après la licence obtenue par MZ pour le championnat du Monde Moto3. On pensait alors l’allemand repartir pour un tour dans la plus petite des catégories, mais nouveau rebondissement fin février avec la faillite d’un des principaux fournisseurs du team.

Folger se retrouva alors sans guidon mais trouva comme dernière solution une place dans le team Ioda Racing. On comprend donc que malgré son expérience des saisons passées, l’allemand n’arrive pas dans les meilleures dispositions pour ce premier GP.
Comme coéquipier, on retrouve l’italien Luigi Morciano. La révélation de la fin de saison dernière, souvent dans le top 10 avec de très bons chronos, pourrait lui aussi se montrer aux avants postes. Mais les chronos catastrophiques de la semaine dernière n’augurent rien de bon.

Un dernier pilote nous semble capable de s’imposer comme un prétendant au titre. Et c’est Luis Salom, deux fois deuxièmes l’an passé aux Pays Bas et en Australie qui pourrait être cet homme. Inconstant, l’espagnol est malgré tout très rapide.

Du côté des français, ils seront trois au départ de la saison.
Honneur au plus jeune avec Alan Techer qui essaiera de marquer des points lors de chaque GP. Le pilote du team CIP, bénéficiera d’une Honda et d’un fort soutien de la part de la Fédération Française de Moto.
Alexis Masbou, dont on ne sait pas s’il pourra être au départ des prochaines courses après des problèmes budgétaires peut viser le top 10 chaque dimanche.
Mais celui qui nous semble le plus rapide et prétendant aux places d’honneurs est Louis Rossi.
Pilote du Racing Team Germany, il disposera d’un team habitué aux podiums les saisons passés avec Cortese.

Nos pronos:
***** Vinales
**** Cortese
*** Moncayo, Oliveira, Kent
** Faubel, Salom
* Fenati, Folger, Morciano, Rossi, Rins, Ajo

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...