Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
smith3

Bradley Smith

 

smith2

  • Date de naissance : 28 Novembre 1990
  • Lieu de naissance : Oxford
  • Nationalité : Anglaise
  • Mensuration : 1,79m, 65kg
  • Numéro de course : 38
  • Team : Monster Yamaha Tech3

Palmarès en championnat du monde (après la saison 2012) :
Saison 2006: 19ème position Championnat du Monde 125cc Honda Repsol
Saison 2007: 10ème position Championnat du Monde 125cc Honda Repsol
Saison 2008: 6ème position Championnat du Monde 125cc Aprilia Polaris World
Saison 2009: Vice-Champion du Monde 125cc Aprilia Aspar
Saison 2010: 4ème position Championnat du Monde 125cc Aprilia Aspar
Saison 2011: 7ème position Championnat du Monde Moto2 Tech3
Saison 2012: 9ème position Championnat du Monde Moto2 Tech3
Saison 2013: 10ème position Championnat du Monde MotoGP Tech3

Statistiques :
Grands Prix disputés : 131 (80 en 125cc, 33 en Moto2, 18 en MotoGP)
Victoires : 3 (en 125cc)
Podiums : 23 (20 en 125cc, 3 en Moto2)
Pôles : 9 (en 125cc)
Meilleurs tours : 5 (4 en 125cc, 1 en Moto2)

Récapitulatif de ses résultats en Grands Prix:

smtih 2
Biographie:

Grandissant à moins de cent mètres d’un circuit de motocross appartenant à ses parents, Bradley Smith s’est naturellement tourné dès son plus jeune âge vers les engins mécaniques du côté d’Oxford. Ses plus lointains souvenirs se rapportent à cette piste, arpentant ces virages dès qu’il put marcher rêvant d’un avenir sur deux roues comme métier.

Avant d’être en âge de débuter sur les motos, Bradley s’amusait dès qu’il pouvait avec son vélo sur cette piste, jusqu’à obtenir de la part du Père Noël une Kawasaki 60cc comme première moto. Il prit part à sa première compétition sur deux roues quelques semaines plus tard lorsqu’il eut l’âge requis (six ans) pour les courses commençant bien évidemment sur la piste de ses parents. Il remporta rapidement de nombreuses courses et fut un important pilote pour le championnat Britannique de Motocross. Il remporta même le titre de champion en 2001.

Son avenir s’assombrit en 2003 lorsqu’il se brise la jambe lors d’une chute et doit ainsi rester au repos pendant plusieurs mois le temps de sa convalescence. Mais cette blessure lui donne envie de s’essayer dans les motos de pistes et voir ce qu’il peut faire dans les courses de vitesses.

Sa première course se déroule en 2004 dans le championnat MRO Superteen Series, et il remporte sa première victoire la même année sur le circuit de Lydden, terminant à une belle 4ème place. Dans le même temps, il prend part au championnat MRO 125cc terminant 7ème du classement général avec seulement trois courses disputées.
En 2005, la carrière sur piste de Bradley débute réellement avec la participation au championnat espagnol de 125cc, sur une Honda de l’équipe MotoGP Academy Team. Avec cette possibilité de briller dans une équipe amenant des pilotes en championnat du Monde, Bradley sait que l’occasion est belle pour espérer avoir une carrière ainsi que de nombreux sponsors si les résultats suivent. Et le pilote anglais en profite, remportant trois victoires sur les circuits de Albacete, Jerez et Valencia, terminant vice-champion à seulement un petit point du titre luttant face à des pilotes comme Danny Webb, Michael Ranseder, Stefano Bianco ou Mateo Tunez. Dans le même temps, il participe au championnat d’Angleterre, toujours en 125cc et termine en 10ème position finale, après avoir manqué de nombreuses courses, du fait que certaines courses du championnat d’Espagne se déroulaient en même temps que celles en Angleterre.

Grâce à ses belles performances lors de sa saison 2005, Bradley Smith a l’opportunité de débuter en championnat du Monde 125cc, sur une Honda officielle du team Repsol. Pilote titulaire sur une moto championne du monde la saison précédente grâce à Thomas Luthi à seulement 15 ans, managé par Alberto Puig, Bradley voit la vie en rose. Et sa première saison sera celle de l’apprentissage avec le titre de rookie de l’année devant deux autres futurs grands : Pol Espargaro et Stefan Bradl.
Le début de saison est difficile avec 0 point marqué lors des huit premières courses de l’année.

smtih 3

Puis petit à petit, l’anglais progresse dans la hiérarchie avec une 12ème place lors de son GP national sur le circuit de Donington. Une autre 12ème place arrive la course suivante du côté du Sachsenring. Une huitième place comme meilleur résultat au Japon ainsi qu’une autre 12ème place lors de la dernière course de Valencia, et Bradley Smith conclut sa première année avec 20 points.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 2007, il continue dans la même équipe avec comme objectif de progresser et de se rapprocher des meilleurs ainsi que des podiums. Et dès le début de la saison au Qatar, Bradley marque des points avec comme en 2006, une nouvelle 12ème place. Malgré un abandon la course suivante en Espagne, il termine deux fois consécutivement dans le top 10 avec deux huitièmes places en Turquie et en Chine. Arrive le GP de France sur le circuit du Mans avec pour la première fois de sa carrière, un podium pour Bradley grâce à une troisième place derrière Sergio Gadea et Lukas Pesek.

smtih 5

Il confirme ses progrès avec de nouveaux tops 10 lors des courses suivantes, que ce soit en Italie, en Catalogne ou en Angleterre. Malgré un forfait sur blessure lors du GP des Pays Bas, Bradley continue sa marche en avant avec cinq nouveaux tops 5 pour terminer la saison en 10ème position avec 101 points. Deux abandons sur 16 courses, dix fois dans les 10 meilleurs, 13 fois dans les points, l’Anglais a réussi son année.

smtih 6

Grâce à cette bonne saison, Bradley signe pour la saison 2008 dans l’équipe Polaris World et découvre ainsi une nouvelle machine avec une Aprilia RSA. Son équipe est parmi les meilleurs du plateau, ayant remporté plusieurs courses la saison précédente avec Mattia Pasini. Et rapidement, lors des essais de pré-saison, Bradley prend la pleine mesure de sa machine, devenant un prétendant sérieux au titre. Mais le début de saison ne se passe pas comme prévu avec une 16ème place lors de l’ouverture de la saison au Qatar, ainsi que deux abandons en Chine et au Portugal. Le pilote est en forme, la machine fonctionne bien, trois pôles positions lors des quatre premières courses. Heureusement, une troisième place à Jerez met du baume au cœur à l’équipe italienne.

smtih 7

Malgré ces trois résultats blancs du début de saison, Bradley peut toujours espérer remonter dans le classement, aucun leader ne s’étant encore détaché. Alors qu’il est une nouvelle fois en première ligne lors du GP du Mans en France, Bradley réussit à terminer en deuxième position derrière Mike Di Méglio après l’interruption de la course suite à l’apparition de la pluie alors qu’il ne se trouvait qu’en 9ème position lors du drapeau rouge. Lors d’une deuxième course de cinq tours, l’anglais prend rapidement les commandes mais ne peut rien contre le retour du Français.

smtih 8

La régularité de l’Anglais n’est pas son point fort avec une 14ème place en Catalogne, une 10ème à Donington mais des 5èmes places en Italie ou aux Pays Bas. La suite de la saison sera meilleure pour le pilote d’Oxford avec deux nouveaux podiums à Saint Marin et en Malaisie malgré deux nouveaux abandons au Japon et en Australie. Malheureusement aucune victoire n’est à mettre du côté du pilote Polaris. Il termine la saison en 6ème position avec 151 points.

smtih 9

Pour 2009, Bradley signe dans l’équipe Bancaja Aspar et dispose une fois de plus d’une Aprilia officielle. Ses coéquipiers, sont Sergio Gadea et Julian Simon de retour dans la catégorie des 125cc. Le trio Aspar sont les favoris de cette année 2009.
La première course au Qatar ne durera pas longtemps pour Bradley, mais non pas à cause d’une chute de la part du pilote anglais, mais simplement après un drapeau rouge du fait de la pluie qui s’abat dans le désert. Seulement quatre tours sont couverts et c’est Andrea Iannone qui est déclaré vainqueur. La moitié des points sont donnés et Bradley qui finit 5ème ne prend donc que 5.5 points. La course japonaise est de son côté très moyenne pour le pilote Aspar qui ne peut faire mieux que 10ème.

smtih 10

Arrive le GP d’Espagne, avec ce que Bradley attendait depuis de nombreuses années. Qualifié en 2ème position, il remporte enfin une course en championnat du monde, et quelle victoire ! En lutte avec Julian Simon, l’espagnol chute au 7ème tour, laissant Smith s’envoler vers son premier succès. Comptant déjà plus de 10 secondes d’avance sur ses poursuivants, l’Anglais continue à imposer son rythme pour compter jusqu’à 20 secondes d’avance avant de baisser de rythme sur la fin de course. Mais le plus beau est arrivé avec cette victoire.

smtih 11

Une nouvelle belle course en France terminée au pied du podium confirme que Bradley sera un adversaire coriace pour le titre. Le pilote anglais réalise la première pôle position de sa saison sur le circuit du Mugello une semaine plus tard. Et contrairement à 2008 où les trois pôles positions réalisées ne lui avaient pas permis de gagner, Bradley semble avoir appris de ses erreurs et confirme sa victoire de Jerez après une belle lutte face à Nico Terol et Julian Simon.

smtih12

Grâce à cette seconde victoire, Smith mène le championnat avec 3.5 points d’avance sur son coéquipier de l’équipe Aspar. Un nouveau podium avec la 3ème position à Assen alors que Simon et Gadea sont bien plus rapides sur l’ensemble du week end permet à Smith de se remettre dans la bonne direction après un week-end catalan décevant avec une 8ème place finale. Mais l’anglais va vivre deux courses très difficiles par la suite avec un zéro pointé lors du GP d’Allemagne à cause d’une chute alors qu’il avait réalisé la deuxième performance des qualifications puis une chute lors de son GP national sur le circuit de Donington alors qu’il partait de la position de pointe et qu’il pointait dans le groupe de tête lors de l’interruption de la course sur drapeau rouge. Malheureusement lors de la deuxième course, une chute mettait fin à son rêve de triompher à domicile. De plus, alors que Smith ne marquait aucun point, Julian Simon en engrangeait 50 avec deux victoires consécutives. L’espagnol semblait lancé vers le titre avec 55 points d’avance sur l’anglais.

smtih 13

La deuxième partie de saison est de bien meilleure facture, mais Julian Simon était supérieur à ses deux coéquipiers. Une 4ème place comme plus mauvais résultat pour Bradley lors de la reprise sur le circuit de Brno, puis un enchainement de six podiums consécutifs pour clore la saison. Malheureusement, sur ces six podiums, aucune victoire n’est à mettre au crédit du numéro 38. Pire, sur les quatre deuxièmes places accumulées lors des sept dernières courses, trois fois, lors des GP d’Australie, de Malaisie et de Valencia, le vainqueur n’est autre que Simon. L’Anglais manque encore d’expérience dans la bagarre finale, en n’arrivant pas à terminer le dernier tour en tête lors de cinq courses. Les écarts sont faibles, mais le résultat est le même. Smith ne gagne pas. Il conclut la saison en tant que vice champion du monde avec 223.5 points, loin des 289 de Simon.

smtih 14

Simon parti en Moto2, Smith est le favori du championnat 2010, qu’il dispute de nouveau chez Aspar. Cependant, rien ne se déroulera comme prévu.

En effet, dès le Qatar le costume de favori semble trop grand pour Bradley, qui termine péniblement 8ème de cette course d’ouverture. Devant lui, les pilotes ibères effectuent une véritable razzia (top 4 100% espagnol, tout comme Rabat 7ème). Ce sont ces pilotes Espagnols qui vont dominer le championnat de la tête et des épaules, avec comme têtes d’affiche Nicolas Terol (le coéquipier de Smith cette saison), Pol Espargaro mais surtout Marc Marquez.

smtih 15

Smith a beau terminer à chaque fois meilleur pilote du reste du monde, il lui faudra attendre la 5ème épreuve et son GP à domicile à Silverstone pour monter sur le podium. S’il ne peut disputer la victoire (hormis au Mugello où il finit 4ème mais à moins de deux dixièmes de la victoire), le pilote britannique ne cesse d’engranger des points. Son premier abandon de la saison n’intervient en effet qu’à Indianapolis fin août. Entretemps, il termine à chaque fois dans le top 6, avec en point d’orgue une deuxième place à Barcelone.

smtih 16

Le coup d’arrêt sur l’infield américain n’a aucune influence sur la fin de saison de Bradley qui termine toutes les courses restantes dans le top 5. Il monte sur le podium avec trois troisième places en Aragon, à Motegi et à Estoril. Mais on sent que le fait d’avoir été hors du coup pour la gagne tout au long de l’année a frustré l’Anglais, tout près de signer son premier succès de la saison au Portugal. Ce n’est que partie remise puisque lors du clap de fin à Valence, Smith met d’accord tous les pilotes locaux préoccupés par le titre pour enfin remporter une victoire, la seule d’un pilote non-espagnol en 2010.

17

Il termine ainsi 4ème du championnat avec 223 points (ce total à 1/2 point près lui avait permis d’être vice-champion en 2009).

Pour 2011 Bradley quitte la catégorie des 125cc pour monter en Moto2 et découvrir une nouvelle machine. Il signe dans l’équipe française Tech3 et dispose d’un châssis construit par Guy Coulon, et a comme coéquipier Mike Di Meglio et Xavier Siméon. L’objectif de cette première saison est d’apprendre lors des premières courses, découvrir la Mistral 610, puis, par la suite, réaliser de bonnes performances avec des podiums et qui sait des victoires.
Dès les premiers essais avec sa nouvelle machine, Bradley réalise de bons chronos et prend sept points pour sa première course dans la catégorie lors de l’ouverture de la saison sur le circuit de Losail au Qatar. Un top 10 pour débuter, meilleur pilote Tech3 sur l’ensemble du week-end, la suite s’annonce belle pour le numéro 38. Une quatrième place en Espagne à moins de deux secondes du podium confirme les essais de pré-saison.

smith18

Le premier accroc se passe au Portugal avec une chute, mais dès la course suivante, un nouveau top 10 est à mettre à l’actif de Smith avec la 9ème place lors du GP de France. Déception en Catalogne avec un zéro pointé malgré une belle course. Une erreur dans le dernier tour, et les points d’un top 7 s’envolent alors que la bataille avait été engagée avec plusieurs pilotes. Malgré tout, c’est la première fois de la saison que Smith réalise le meilleur tour en course.
Arrive le GP de Grande Bretagne et donc la course que Smith a coché sur son calendrier, lui l’Anglais, qui rêverait de triompher devant son public ou tout du moins de grimper enfin sur un podium devant ses fans. Le début de week-end et les qualifications ne resteront pas dans les mémoires avec plusieurs problèmes mécaniques. Seulement 28ème le samedi après midi, Tech3 n’espère qu’une chose : la pluie, qui est souvent présente en Angleterre. Et le lendemain midi, alors que les pilotes débutent le warm up, le déluge arrive. Smith à force de patience, remonte petit à petit les pilotes devant lui pour se retrouver rapidement sur le podium. Seul un Stefan Bradl au dessus du lot peut résister à l’Anglais qui termine à une magnifique 2ème place, son premier podium en Moto2.

19

Et comme si cela ne suffisait pas, Smith remet ça deux semaines plus tard lors du GP des Pays Bas. En bagarre durant toute la course avec Marc Marquez et Stefan Bradl, il conclut son week-end en 3ème position, à moins de trois dixièmes de la victoire. Un troisième podium consécutif arrive une semaine plus tard sur le circuit du Mugello en Italie. Smith termine une nouvelle fois 3ème après une des plus belles bagarres de la saison face à Marquez, Bradl et De Angelis. Le pilote Tech3 rêvait de la victoire mais n’a rien pu faire face aux deux leaders de la catégorie, plus rapides lors du dernier tour.

20

Malheureusement un abandon au Sachsenring met fin à la sa bonne série de podiums. Il termine la première partie de saison en 5ème position avec seulement 5 points de retard sur Simone Corsi qui pointe alors en 3ème position.
Mais la deuxième partie de saison ne se déroulera pas comme prévu, avec plusieurs contre-performances : tout d’abord un nouvel abandon en République Tchèque, puis surtout une fin de saison catastrophique avec trois résultats blancs lors des trois dernières courses à cause notamment d’une fracture de la clavicule lors de l’avant dernière manche de la saison à Sepang alors que les résultats d’Indianapolis, de Saint Marin ou d’Aragon permettaient à Smith de conserver une bonne place au général grâce à trois tops 6.

smith 21

Il conclut donc sa première saison en Moto2 à la 7ème place du général avec 121 points.

Pour la saison 2012, Bradley continue avec l’équipe d’Hervé Poncharal avec comme objectif de confirmer sa première bonne année et de viser sa première victoire dans la catégorie surtout qu’un contrat pour l’année 2013 en catégorie MotoGP toujours dans l’équipe Tech3, sur une Yamaha, a été signé depuis plusieurs mois. Malheureusement la saison ne se déroulera pas comme prévu avec des résultats en dents de scies ou tout du moins régulier mais autour de la 8ème place. Que ce soit lors des courses sous la pluie comme Jerez ou la Malaisie sur la fin de saison, ou les GP se déroulant sur le sec, les résultats sont semblables avec toujours des tops 10. Aucun coup d’éclat ne permet à l’Anglais de monter sur un podium, excepté en Italie, où une nouvelle fois l’Anglais termine à quelques centièmes du podium ou aux Pays Bas où après une très belle course, en bagarre avec un groupe de cinq pilotes, Bradley ne peut faire mieux que 6ème à seulement 1 seconde du podium.

smtih 22

Mais de trop nombreux week-ends anonymes ternissent la saison de Smith. Surtout, contrairement à 2011, les qualifications ne sont pas réussies avec de nombreuses places aux alentours de la 15ème. Les courses sont donc plus difficiles lorsque l’on part de loin. Malgré cette saison, un seul abandon est à mettre à son crédit du côté de Motegi, ainsi que deux autres résultats en dehors des points à Indianapolis et à Valencia lors de la dernière manche. Grâce à cette régularité, Smith termine en 9ème position du général avec 109 points.

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...