Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
motogp-mugello-2013-fp3-47

Résumé MotoGP Mugello : Lorenzo réagit, Pedrosa gère, premier faux-pas de Marquez

Après trois courses où il n’a pu que subir la furia Honda, Lorenzo s’est vengé en dominant de bout en bout le GP d’Italie au Mugello. Cette course risque de peser lourd dans la course au titre puisque Marquez et Rossi repartent bredouille alors que Pedrosa et Crutchlow complètent le podium. Vous voulez plus de détails ? C’est parti !

Lors d’un week-end initialement annoncé comme pluvieux mais dont les conditions n’ont cessé de s’améliorer au fil du week-end, Pedrosa est parvenu à décrocher la pôle (et le record du circuit) au nez et à la barbe de Lorenzo pour une poignée de millièmes. Dovizioso fait une nouvelle fois parler la poudre pour hisser la Ducati en première ligne, devant Crutchlow, Bradl et Marquez, victime de trois chutes (celle du samedi après-midi ayant été une des plus effrayantes de l’année) et contraint de passer par la Q1. Rossi a toujours des difficultés pour sortir un tour en apnée et mène la troisième ligne devant Hayden et Bautista.

Pedrosa signe le meilleur envol mais Lorenzo s’infiltre à l’intérieur dans le premier virage de San Donato. Marquez, peu habitué à prendre de bons départs, est cette fois-ci parvenu à se faufiler jusqu’à la 3ème place. On ne peut en dire autant de Rossi, englué dans le paquet, et qui ne peut empêcher la collision avec Bautista entre les virages 2 et 3 (Luco et Poggio Seco). Les deux pilotes sont contraints à l’abandon, et il est difficile de désigner un coupable (les deux pilotes n’ont pu se voir qu’au moment de l’impact).

Derrière le trio de tête qui se détache déjà on retrouve Dovizioso, Crutchlow, Hayden, Bradl, Iannone et Espargaro. Crutchlow est désireux de se défaire le plus vite possible de Dovizioso pour pourquoi pas s’accrocher au groupe de tête. Il parvient à le faire dans l’enchaînement entre Savelli et Arrabiatta. Il a cependant plus d’une seconde d’écart à combler pour être au contact de Marquez.
De plus, c’est Marquez qui signe le meilleur tour en course lors de cette deuxième boucle avec un chrono en 1:47:6. Crutchlow est à 1s4, mais a déjà creusé un petit écart sur Dovizioso qui a dans sa roue Hayden et Bradl. Espargaro est 8ème devant Iannone, Pirro et Smith.

Lors des tours suivants le rythme en tête est moins soutenu, Lorenzo tournant comme un métronome aux alentours de 1:48:2. Pedrosa et Marquez parviennent à suivre ce rythme, alors que Crutchlow laisse filer ce groupe dixième après dixième. Bradl dépasse en l’espace de deux tours des deux pilotes officiels Ducati, Hayden lors du dernier virage (Bucine) et Dovizioso en bout de ligne droite. Un peu plus loin derrière Pirro s’empare de la 9ème place au détriment de Iannone.

Quelques tours plus tard c’est au tour de l’Anglais Smith (pourtant salement blessé à la main) de dépasser Iannone, alors que Bradl ne parvient pas à se défaire des représentants de la firme de Bologne. Lorenzo continue d’enquiller les tours en 1:48:2 avec Pedrosa et Marquez à ses basques, Crutchlow étant désormais à près de deux secondes et demie.

Vu que nous assistons à un statu quo dans les deux principaux groupes, notre attention se porte sur les pilotes à partir de la 8ème place, où rien n’est fait. Espargaro compte en effet une marge de près d’une seconde et demie sur Pirro, qui dispose d’un avantage similaire sur Smith. Smith a déjà creusé un écart de près d’une seconde sur Iannone, qui voit revenir sur lui les CRT de Barbera et De Puniet.

Vers la mi-course Crutchlow perd quelques dixièmes supplémentaires au tour et se retrouve à plus de 4 secondes du podium. En effet, c’est le moment choisi par Lorenzo pour porter sa première attaque. Le Majorquin accélère de près de trois dixièmes, et ce au moment où Pedrosa indiquait des signes de faiblesse et commençait à baisser de rythme. La sanction est inévitable pour le Catalan, contraint de voir Lorenzo s’en aller. L’écart passe en trois tours de 4 dixièmes à presque 3 secondes. De plus, Pedrosa en baissant de rythme subit d’autant plus la pression de son coéquipier Marquez. Les deux hommes étant à l’heure actuelle les deux leaders du championnat, le résultat de cette lutte aura d’autant plus d’importance.

Iannone, qui voyait De Puniet et Barbera fondre sur lui commet une faute et perd près de 26 secondes dans la manœuvre. Il ressort en 19ème position, à plus de 8 secondes des points. Lors du 16ème tour hayden dépasse son coéquipier Dovizioso à Borgo San Lorenzo pour mener la chasse à bradl, toujours quelques dixièmes devant eux. C’est à peu près à partir de ce moment-là que Crutchlow commence à revenir dangereusement sur Pedrosa et Marquez, l’Anglais tournant dans des chronos équivalents à ceux de Lorenzo. Il a plus de 4s à combler, mais à raison d’une demi-seconde au tour tout est encore possible.

Marquez sent la menace Crutchlow se profiler et se déporte à l’intérieur dans chaque enchaînement, mais Pedrosa est expérimenté et parvient à chaque fois à retarder ses freinages, jusqu’au 19ème tour où marquez prend le meilleur sur son coéquipier dans le changement de direction entre Casanova et Savelli. Marquez creuse de suite l’écart sur Pedrosa mais Lorenzo est hors de portée 5 secondes devant lui. Dovizoso se rend compte que Hayden n’est pas en mesure de combler le petit écart séparant les Ducati de Bradl et passe donc à l’attaque à 4 tours de l’arrivée.

Alors que Crutchlow continue de remonter et n’est plus qu’à 2s1 de Pedrosa à 3 tours de l’arrivée, le dernier coup de théâtre de la course intervient avec la chute de Marquez ne pouvant rattraper une dérobade du train avant de sa RCV à Savelli. L’Espagnol est furieux contre lui-même de faire une telle faute (la 4ème du week-end) à si peu de temps de l’arrivée, cette faute le privant de son 5ème podium en 5 courses.

La chute de Marquez ne perturbe pas Pedrosa, qui parvient à conserver un avantage suffisant sur Curtchlow pour s’éviter des sueurs froides dans le dernier tour. A noter aussi que Pirro est parvenu à remonter puis à se défaire d’Espargaro, alors que la 4ème place va se jouer dans lors du dernier tour entre Bradl et Dovizioso. L’Italien tente sa chance et passe provisoirement 4ème, mais l’Allemand n’a pas été champion du monde moto2 pour rien et parvient à obtenir le dernier mot.

Deuxième victoire de la saison pour Lorenzo, sa troisième d’affilée au Mugello (sa 5ème sur le sol italien en comptant ses deux succès à Misano) qui lui permet de se relancer dans la course au titre en pointant à 12 points de pedrosa, bien content de scorer 20 points aujourd’hui. Crutchlow, 3ème à seulement une seconde de Pedrosa consolide sa 4ème place au championnat et peut même lorgner sur la 3ème place de Marquez, grand perdant du week-end avec Rossi. Bradl termine 4ème égalisant ainsi son meilleur résultat en carrière obtenu l’an dernier au… Mugello. Dovizioso sauve l’honneur de l’Italie en terminant 5ème devant hayden, Pirro, Espargaro, Smith, Barbera, De Puniet, Petrucci, Iannone (revenu du diable vauvert en fin de course), Edwards et Abraham. A dans 15 jours sur le tracé de Montmelo, où la lutte entre les trois Espagnols s’annonce une nouvelle fois épique !

MotoGP World Championship 2013
Autodromo Internazionale del Mugello, Classement de la course

01- Jorge Lorenzo – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – 23 tours en 41’39.733
02- Dani Pedrosa – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 5.400
03- Cal Crutchlow – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 6.412
04- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 19.321
05- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 19.540
06- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 26.321
07- Michele Pirro – Ducati Test Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 38.144
08- Aleix Espargaro – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 39.802 (CRT)
09- Bradley Smith – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 40.243
10- Hector Barbera – Avintia Blusens – BQR FTR – + 48.392 (CRT)
11- Randy De Puniet – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 48.480 (CRT)
12- Danilo Petrucci – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’13.708 (CRT)
13- Andrea Iannone – Energy T.I. Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 1’14.601
14- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’21.249 (CRT)
15- Karel Abraham – Cardion AB Motoracing – ART GP13 – + 1’25.738 (CRT)
16- Yonny Hernandez – Paul Bird Motorsport – ART GP13 – + 1’27.339 (CRT)
17- Michael Laverty – Paul Bird Motorsport – PBM 01 – + 1’27.758 (CRT)
18- Bryan Staring – GO&FUN Honda Gresini – FTR Honda MGP13 – + 1’44.424 (CRT)
19- Lukas Pesek – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’45.227 (CRT)

Déclarations des trois pilotes dur le podium :

Jorge Lorenzo (1er) : « Je savais que la course d’aujourd’hui allait être difficile en raison du temps bien plus chaud que lors des journées précédentes. Nous n’étions pas aussi rapides par rapport aux essais de quelques dixièmes. En début de course Pedrosa et Marquez parvenaient à me suivre, mais vers le 15ème tour j’ai accéléré de quelques dixièmes et Pedrosa n’a pas réussi à me suivre. »

Dani Pedrosa (2ème) : « La course d’aujourd’hui a été très difficile. Nous avons eu pas mal de difficultés avec les pneus, je manquais de grip notamment à l’arrière. Mon setup n’était pas parfait, et après quelques tours je devais forcer lors des freinage pour parvenir à suivre Lorenzo. En fin de course j’ai donc eu aussi des soucis avec l’avant, c’est à ce moment que je n’ai plus pu suivre Jorge. C’est une bonne opération aujourd’hui que de terminer 2ème, et je souhaite remercier mon team pour cela. »

Cal Crutchlow (3ème) : « C’est bien de monter de nouveau sur le podium sur un si beau tracé, c’est un cadeau pour notre team. Lors des dix derniers tours je revenais très fort sur Pedrosa que je pensais pouvoir dépasser car il n’allait pas prendre tous les risques à cause du championnat. Ça aurait pu passer si j’avais pris un meilleur départ, et si je n’avais pas commis cette faute stupide lors des qualifications hier. Avec la course du mans nous avons quand même passé une bonne quinzaine, et je suis impatient d’être à Barcelone. »

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...