Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
Marquez1

[Moto GP Sachsenring] Marquez fait coup double

Quand les chats ne sont pas là, les souris dansent ! Dominateurs depuis le début de la saison, Pedrosa et Lorenzo ont dû déclarer forfait à l’occasion du GP du Sachsenring. Rossi avait su profiter de l’occasion il y a 15 jours à Assen pour décrocher sa première victoire après deux ans et demi de disette, c’est cette fois-ci au tour de Marquez de l’emporter, prenant par la même occasion la tête du championnat. Crutchlow et Rossi, présents avec lui sur le podium néerlandais, sont de nouveau de la partie. Mais d’abord, retour sur ce week-end sans queue ni tête.

On l’avait laissé en héros aux Pays-Bas, mais cette fois-ci Jorge Lorenzo a pris des risques inconsidérés. Le vendredi après-midi, alors qu’il détenait le meilleur temps provisoire, Lorenzo s’envolait et abîmait la plaque de titane retenant sa clavicule. La mort dans l’âme, il doit déclarer forfait et probablement louper la course de Laguna Seca dans une semaine. Pedrosa avait donc la voie libre pour conforter son leadership au championnat. Que nenni ! Le Catalan subissait lui aussi un violent highside le samedi matin, et une pression sanguine insuffisante l’a éloigné de la grille de départ de ce dimanche. Cette grille de départ est emmenée par marc Marquez (poleman pour la 3ème fois cette saison), Cal Crutchlow et Valentino Rossi (retrouvant la 1ère ligne pour la 1ère fois depuis le Portugal en 2010). Bradl mène la seconde ligne pour sa course à domicile, devant un Aleix Espargaro impressionnant sur sa CRT et Nicky Hayden. La troisième ligne, des plus variées, comprend la Yamaha de Smith, la Honda de Bautista et la Ducati de Dovizioso. A noter aussi le forfait de Iannone, victime d’une dislocation de l’épaule droite.

Lors du départ, Rossi profite de sa position à l’intérieur pour signer le holeshot, devant le local Bradl pour le plus grand bonheur des 85 000 spectateurs massés dans les tribunes. Derrière ces deux hommes, Espargaro se catapulte en 3ème position et se permet même de remporter le bras de fer l’opposant à Marquez pour conserver cette 3ème place. Crutchlow est 5ème devant Bautista, Smith, Hayden, Dovizioso, Corti et Edwards. En bas du toboggan allemand Bradl prend le commandement de l’épreuve, de quoi rendre le public encore plus extatique.

Au début du 2ème tour, c’est au tour de Bautista de prendre le meilleur sur Crutchlow, le groupe de 6 devant ne s’étant toujours pas décanté. Alors qu’Hernandez abandonne, c’est le pilote Gresini qui signe le meilleur tour en course en 1:22:8.

Après une résistance absolument héroïque, Espargaro doit s’incliner face à Marquez lors de la troisième boucle. Bradl tient bon devant, Rossi étant très pressant sur l’Allemand dans les premiers partiels mais beaucoup moins en fin de tracé, là où la grande majorité des dépassements se font. Bautista et Crutchlow dépassent à leur tour Espargaro, mais ils comptent déjà un retard de quelques dixièmes sur Marquez, auteur du meilleur tour en course en 1:22:5.

Crutchlow, que l’on sent très rapide, sent qu’il ne doit pas laisser filer le bon wagon et passe Bautista dans le dernier virage du tour suivant. Il accuse alors un retard de 1s3 sur le leader Bradl. Et en effet l’Anglais est rapide, il signe même le meilleur tour en course lors du 6ème tour en 1:22:4. Lors de ce tour Rossi  ne parvient pas à doubler Bradl et se fait même déborder par Marquez dans le 13ème et dernier virage du tourniquet allemand.

En voulant suivre le jeune Espagnol le nonuple champion du monde se fait une énorme chaleur à mi-circuit et perd le contact avec le pilote Honda Repsol. Mal lui en a pris puisque Marquez prend la tête de l’épreuve dans le dernier virage de ce 6ème tour. Crutchlow effectue une première manœuvre sur  Rossi, sans succès toutefois.

Une fois en tête, Marquez imprime un rythme sensiblement plus rapide, en 1:22:2. Pour autant c’est Rossi qui signe le meilleur tour en course dans le même dixième que l’Ibère, recollant ainsi à Bradl. Marquez continue son forcing en signant en 1:22:0 le meilleur tour en course dès le tour suivant, à seulement 2 dixièmes du record du circuit de Pedrosa. Il dispose alors d’une avance de 7 dixièmes sur Bradl.

Rossi passe enfin devant l’Allemand lors du 9ème tour, le prenant par surprise dans le T3, point fort de sa Yamaha. Il doit cependant se presser s’il veut jouer la victoire, il compte en effet déjà 1s2 de retard sur Marquez à la fin du 9ème tour. Bautista a lâché l’affaire derrière ces hommes, devançant assez largement Smith, l’Anglais s’étant ménagé une bonne marge sur Espargaro et Dovizioso, qui vont s’apprêter à croiser le fer sous peu. Hayden est à 3s de ces deux hommes, et devance la 3ème Ducati de Pirro.

Lors des tours suivants Rossi ne parvient pas à combler l’écart le séparant de Marquez. Au contraire, à partir du 11ème tour l’écart va se mettre à grimper au fil des tours, dixième après dixième. L’Italien, en proie à un manque de grip de l’arrière, doit de plus composer à partir du 12ème tour avec Crutchlow, revenu sur lui après avoir dépassé Bradl dans le dernier virage après une erreur du pilote LCR.

L’Anglais doit attendre le 16ème des 30 tours de l’épreuve pour prendre le meilleur sur l’officiel Yamaha, en bas de la grande descente caractéristique du tracé teuton. Le pilote Tech 3 compte alors un retard de 2s8 sur Marquez, qui vient de signer un nouveau tour en 1:22:0. Pendant ce temps Dovizioso a pris l’ascendant sur Espargaro, mais le pilote Aspar parvient à rester en contact avec le Transalpin. Son coéquipier de Puniet mène le reste des CRT devant Petrucci et Barbera.

Malgré l’écart le déparant de la tête Crutchlow ne baisse pas les bras et enquille les tours rapides, revenant à un peu plus de 2s de l’Espagnol à 10 tours du terme de l’épreuve. Rossi ne peut suivre le rythme imprimé par le Britannique, alors que Bradl a du faire une croix sur un éventuel podium à domicile.

Marquez, malgré son expérience très courte de la catégorie, parvient en vieux briscard à maintenir une avance lui permettant d’envisager sereinement la fin de course. Pour voir des changements de position il faut voir du côté des CRT où barbera prend la 11ème place devant de Puniet, alors qu’Edwards se joue de Petrucci.

Pour autant, Crutchlow continue de mettre la pression sur le leader, espérant remporter sa 1ère victoire en carrière. L’écart descend aux alentours d’1s6, amis pas plus bas. Alors que Dovizioso et Espargaro échangent leurs positions par deux fois, Marquez passe la ligne d’arrivée en vainqueur pour la deuxième fois de la saison après Austin.

L’Espagnol chipe ainsi la tête du championnat à Pedrosa pour deux petits points et compte une avance de 11 points sur Lorenzo. Crutchlow peut regretter une nouvelle fois son début de course timide, même s’il signe son meilleur résultat en carrière sur le sec. Rossi complète le podium, mais espérait mieux vis-à-vis de ses essais. Bradl réalise sa meilleure course de la saison en terminant 4ème à seulement 15s de la victoire, alors que Bautista se fait du bien en engrangeant 11 points et que Smith réalise des courses de plus en plus solides. Dovizioso sauve l’honneur en terminant 7ème devant la CRT d’Espargaro. Hayden finit à une anonyme 9ème place à 45s de Marquez, quelques encablures devant Pirro, Barbera, De Puniet, Edwards, Petrucci et Corti. A dans une semaine pour le prochain épisode de ce championnat des plus indécis sur la piste californienne de Laguna Seca.

 

MotoGP World Championship 2013
Sachsenring, Classement de la course

01- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – 30 tours
02- Cal Crutchlow – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 1.559
03- Valentino Rossi – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 9.620
04- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 13.992
05- Alvaro Bautista – GO&FUN Honda Gresini – Honda RC213V – + 21.775
06- Bradley Smith – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 25.080
07- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 30.027
08- Aleix Espargaro – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 30.324 (CRT)
09- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 45.355
10- Michele Pirro – Ignite Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 47.142
11- Hector Barbera – Avintia Blusens – BQR FTR – + 47.824 (CRT)
12- Randy De Puniet – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 48.523 (CRT)
13- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 54.428 (CRT)
14- Danilo Petrucci – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’00.323 (CRT)
15- Claudio Corti – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’05.530 (CRT)
16- Michael Laverty – Paul Bird Motorsport – PBM 01 – + 1’09.153 (CRT)
17- Hiroshi Aoyama – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’15.601 (CRT)
18- Karel Abraham – Cardion AB Motoracing – ART GP13 – + 1’19.683 (CRT)
19- Lukas Pesek – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – à 1 tour (CRT)

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...