Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
marquez laguna

Marquez seul au Monde !

Marc Marquez s’impose une nouvelle fois lors de cette huitième manche du championnat du Monde MotoGP sur le circuit de Laguna Seca. Le pilote Repsol Honda devance Stefan Bradl, qui monte pour la première fois sur le podium dans la catégorie reine, et Valentino Rossi. 

Il était le favori depuis vendredi lorsqu’il avait réalisé le meilleur chrono des essais libres 2 et il s’est magistralement imposé en ce dimanche soir. Marc Marquez savait qu’il avait une possibilité importante d’accroitre son avance en tant que leader du championnat avec les blessures de Dani Pedrosa et de Jorge Lorenzo.

Malgré une erreur lors des dernières minutes des qualifications alors qu’il tenait la pôle position, Marc Marquez avait dû s’avouer vaincu face à Stefan Bradl, pilote Honda du team LCR.

Dès le départ, Stefan Bradl prend le meilleur et réalise le hole shot alors que Valentino Rossi prend un excellent envol et se retrouve parmi les trois premiers.

Marc Marquez prend de son côté un départ moyen, en ayant une petite frayeur avant l’extinction des feux lorsqu’il perd quelque peu l’équilibre. Alvaro Bautista, lui aussi en première ligne complète ce top 4. Derrière, pas de surprises avec Cal Crutchlow peu à l’aise depuis sa chute en FP4 qui n’arrive pas à accrocher le top 5. Jorge Lorenzo est incisif et n’hésite pas à essayer de dépasser Marc Marquez, mais le plus jeune des espagnols ne se laisse pas faire. Dani Pedrosa est plus prudent et ne gagne pas de places. Du côté des CRT, Aleix Espargaro est bien entendu le plus rapide alors que son coéquipier est une nouvelle fois catastrophique lors du premier virage. Alors qu’il partait 12ème, Randy De Puniet vire en 17ème position après le premier virage. Un De Puniet qui n’ira pas très loin, devant abandonner sur casse moteur dès le 3ème tour. Michael Laverty et Claudio Corti connaissent eux aussi un souci. Pour terminer le point sur les CRT, Aleix Espargaro abandonne lui aussi sur chute dans le 6ème tour alors qu’il occupait la 10ème position, à quelques dixièmes des Ducati officielles.

Stefan Bradl creuse un petit écart que n’arrive pas à combler Valentino Rossi alors que Marc Marquez se fait de plus en plus pressant. L’espagnol dépasse l’italien, et se lance à la poursuite de Bradl. Alors que nous sommes dans le 5ème tour, Valentino Rossi reprend l’avantage avant le corkscrew en se plaçant à l’intérieur. Nous pensons que Marquez va s’incliner et lever le pied, mais comme souvent, le pilote Repsol ne pense pas comme nous. Il n’a pas peur de prendre l’extérieur et double Valentino Rossi dans le corkscrew en empiétant bien à l’intérieur du vibreur. Nous nous retrouvons en 2008 lors du fameux duel Rossi-Stoner. Mais cette fois le pilote Yamaha subit ce dépassement. A l’autre bout du monde, un australien doit bien rigoler en voyant ces images ! Nous pouvons nous demander si Marc Marquez n’est pas sorti trop large sur cette manœuvre. Alors qu’en 2008 Rossi avait mordu de 50cm dans le sable, Marquez lui de son côté passe à 3 mètres de la piste ! Il profite de la clémence et surtout de la jurisprudence Rossi pour ne pas être sanctionné. Même si cela aurait été dommage pour la beauté du sport, une sanction n’aurait pas été démesurée.

Après le remake de Rossi-Gibernau à Jerez, Marquez reprend un dépassement ayant fait la légende de Rossi! Quel sera son prochain coup de maître?

Valentino Rossi essayera bien de prendre l’aspiration de Marquez, mais ne pourra rien faire. L’espagnol est ainsi lancé vers Stefan Bradl alors qu’Alvaro Bautista revient sur Rossi.

Les blessés de leurs côtés réussissent un bon début de course avec les 5ème et 6ème position. Comme on pouvait l’imaginer, la suite de la course sera plus difficile et notamment pour Lorenzo qui devra s’incliner face à Pedrosa dans le 11ème tour. Un Pedrosa qui n’aura pas énormément tourné ce week end, faisant l’impasse sur les FP 1 et les FP 3. Mais en grand champion, le pilote Repsol répond présent le jour de la course.

Derrière, et comme souvent, les Ducati sont loin et se battent entre elles. Mais ce week end, Andrea Iannone et Michele Pirro ne sont pas présents. La débandade des rouges ne concernent donc que les deux pilotes officiels. Alex De Angelis, remplaçant chez Pramac n’étant pas ridicule pour un pilote découvrant la DesmoMonstre. Les deux pilotes officiels de la marque de Borgo Panigale ne passant pas loin d’un drame à mi course lorsqu’ils se touchent et s’appuient l’un contre l’autre en pleine ligne droite devant les stands. Heureusement, Dovizioso est agile sur sa machine malgré des résultats décevants.

Comme souvent avec Marc Marquez lorsqu’il revient derrière le leader, il observe et ne tente aucune attaque durant plusieurs tours, mais lorsqu’il prend le commandement, il ne le lâche plus. Et Stefan Bradl ne commet aucune erreur. Alors qu’il mène un GP pour la première fois aussi longtemps après les quelques tours au Sachsenring, il doit s’incliner face à son rival de 2011 en Moto2. Marquez s’empare de la tête à 11 tours de l’arrivée et s’envole vers la victoire.

Valentino Rossi, lui doit faire attention à son meilleur ami Alvaro Bautista. Un Bautista bien calme dans le sillage du pilote Yamaha mais qui tentera lors des derniers tours de s’emparer de la troisième place du podium. Mais on ne la fait pas à Rossi. L’italien monte pour la troisième fois consécutive sur le podium.

A quelques tours de l’arrivée, les positions semblent quasiment figées et plus rien, excepté un  incident ne pourrait chambouler le classement. Marquez quelques secondes devant Bradl, un duo Rossi-Bautista, puis Dani Pedrosa esseulé à deux secondes devant Jorge Lorenzo, lui-même comptant deux secondes d’avance sur Cal Crutchlow, grosse déception de la course.

Plus rien ne se passera dans les derniers instants, exceptées les bagarres entre Dovizioso et Hayden, ainsi qu’un trio Edwards-Barbera-De Angelis tentant de rentrer dans le top 10. Au final, Hayden devance son coéquipier alors que Barbera est pour la première fois de la saison, meilleur pilote CRT et réalise son meilleur résultat depuis le Mugello en terminant 10ème.

A noter le premier podium en carrière pour Stefan Bradl. Ce n’est que récompense pour l’allemand qui l’an passé avait surpris en bien en terminant à plusieurs reprises dans le top 5 et proche du podium et qui malgré un début de saison très poussif revient en forme. C’est aussi le meilleur résultat pour le team LCR depuis Casey Stoner en2006 et le premier podium pour l’équipe italienne depuis Randy De Puniet en 2009. La joie du team et de Lucio Cecchinello faisait plaisir à voir !

bradl

Sans grosse surprise, Marc Marquez conforte son avance au championnat. Il devait faire attention de ne pas commettre d’erreurs alors qu’il apprenait le circuit, savait que ses adversaires directs étaient diminués, qu’un Bradl allait être très rapide. Mais comme depuis longtemps maintenant, Marquez est intelligent, sait ce qu’il doit faire et quand il doit le faire.

Alors que ce Grand Prix californien marque la mi saison, Marc Marquez compte 163 points au classement général contre 147 pour Dani Pedrosa et 137 pour Jorge Lorenzo. De plus nous arrivons sur des circuits ayant souvent réussis au plus jeune des trois espagnols comme Aragon, Saint Marin ou Indianapolis.

Rendez vous dans un mois, toujours aux Etats Unis du côté du temple de l’ovale à Indianapolis.

01- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – 32 giri in 44’02.993
02- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 2.298
03- Valentino Rossi – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 4.498
04- Alvaro Bautista – GO&FUN Honda Gresini – Honda RC213V – + 4.557
05- Dani Pedrosa – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 9.257
06- Jorge Lorenzo – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 12.970
07- Cal Crutchlow – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 15.304
08- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 33.963
09- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 34.129
10- Hector Barbera – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’02.369 (CRT)
11- Alex De Angelis – Ignite Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 1’02.604
12- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’03.593 (CRT)
13- Danilo Petrucci – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’20.450 (CRT)
14- Karel Abraham – Cardion AB Motoracing – ART GP13 – +1 tour (CRT)
15- Yonny Hernandez – Paul Bird Motorsport – ART GP13 – +1 tour (CRT)
16- Hiroshi Aoyama – Avintia Blusens – BQR FTR – +1 tour (CRT)
17- Bryan Staring – GO&FUN Honda Gresini – FTR Honda MGP13 – +1 tour (CRT)
18- Lukas Pesek – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – +1 tour (CRT)

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...