Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
valentino-rossi-lorenzo-motogp-silverstone-2013-10

[MotoGP Silverstone] : Lorenzo au forceps, Marquez conforte son avantage

On l’avait trouvé abattu à l’arrivée d’un GP de Brno où il avait tout donné, mais visiblement Lorenzo n’a pas encore fait une croix sur le titre de champion du monde. Au terme d’un bras de fer qui aura duré du vendredi matin au dernier virage du dernier tour du circuit de Silverstone, le Majorquin a devancé Marquez d’un souffle, Pedrosa ne pouvant faire mieux qu’assister en tant que spectateur privilégié au spectacle. Plus de détails ? C’est parti !

Le week-end a démarré sur les chapeaux de roues. Cela a commencé par une séance de qualification stratosphérique, où Marquez et Lorenzo n’ont cessé de se disputer la position de pointe.  Le Majorquin pensait avoir fait le plus dur en battant d’1s2 l’ancien record de la piste de Stoner (un des plus beaux tours de sa carrière selon l’intéressé) mais Marquez arrache la pôle pour un peu plus d’un dixième. Le reste du plateau est largué, comme Crutchlow, habituellement très rapide sur un tour et à domicile de surcroit, 3ème à près de ¾ de seconde. Bradl, Pedrosa et Rossi constituent la seconde ligne, Dovizioso, Bautista et Hayden la troisième.

Mais un nouveau coup de théâtre intervient le dimanche matin lors du warm-up où Marquez perd violemment l’avant sur une bosse dans le virage Vale. Une luxation de l’épaule gauche est diagnostiquée, mais après plusieurs heures d’attente l’Espagnol est déclaré apte à courir.

Une nouvelle fois, Lorenzo part en trombe pour essayer de creuser un avantage sur les Honda. Cela ne fonctionne qu’à moitié. Si Pedrosa se retrouve englué dans le peloton derrière Rossi, Bradl et Crutchlow après le premier virage, Marquez est d’entrée de jeu dans la roue du pilote Yamaha.

Les deux hommes impriment d’emblée un rythme très soutenu, ce qui leur permet après seulement un tour de compter une seconde et demie sur leur premier poursuivant, Bradl. L’Allemand s’est en effet joué de Rossi au freinage de Stowe, imité par Pedrosa sur Crtuchlow quelques instants plus tard. Avant même la fin de cette première boucle c’est au tour de Bautista de dépasser l’Anglais. Les deux pilotes de Honda satellites ont le vent en poupe, notamment du fait de leur choix de pneu arrière plus tendre que la concurrence.

Pedrosa entame sa remontée en dépassant Rossi lors du 2ème tour (l’Italien ne pourra pas contenir le retour de Bautista un tour plus tard), puis Bradl lors de la 4ème boucle. Mais il compte déjà 2s7 de retard sur le duo de tête, l’Espagnol devra se cracher dans les pognes pour jouer la gagne.

Et c’est ce qu’il fait. Le Catalan signe en effet trois fois de suite le meilleur tour en course en 2.01.9, soit 9 dixièmes plus vite que le record de 2012. Cette remontée lui permet de revenir au contact de ses deux adversaires pour le titre. Pendant ce temps, Bautista a pris le meilleur sur Bradl alors que Rossi fait du mieux qu’il peut pour s’accrocher aux deux Honda. Derrière, Crutchlow est déjà à plus de deux secondes et demie de ce trio, alors que Smith a dans son sillage les deux Ducati officielles de Dovizioso et Hayden.

Alors que le trio de tête s’observe, on assiste à un peu de mouvement derrière. Rossi reprend du poil de la bête à mesure que son réservoir se vide et met alors la pression sur Bradl. Les premières attaques surviennent lors du 9ème tour, mais l’estocade n’est porté que lors du tour suivant après de nombreuses répliques de la part du pilote LCR. Dans la lutte, les deux hommes se trouvent à environ 1s5 de Bautista. Plus loin encore, Hayden passe devant son chef de file Dovizioso, alors que derrière Espargaro mène une course solitaire devant Iannone, Pirro et le reste du troupeau CRT.

Rossi ne revient pas immédiatement sur l’Espagnol, et perd même un peu de terrain lors des tours suivants. Ce n’est qu’à partir de 5  tours de l’arrivée que le pilote Yamaha remonte sur l’Espagnol. C’est à ce moment-là que les choses s’accélèrent devant. Alors que Lorenzo hausse le ton, Marquez montre sa roue avant à plusieurs reprises, on sent le rookie plus confiant dans le train avant de sa machine sur certaines portions du tracé, là où le pilote Majorquin arrondit bien plus ses trajectoires. Pedrosa ne semble en mesure de porter une attaque, ses pneus étant probablement marqués par sa remontée du début de course.

A 3 tours de l’arrivée, c’est bagarre à tous les étages. Marquez prend le commandement de l’épreuve dans un des derniers virages du circuit, Brooklynn’s (où justement Lorenzo élargit bien plus en entrée de virage). Quelques virages plus tôt, Rossi dépassait Bautista dans Vale (le freinage bosselé où de nombreux pilotes sont partis à la faute, notamment Marquez le matin-même) alors que Dovizioso prend la tête du groupe devant Smith et Hayden.

Pour autant, Lorenzo n’abdique pas comme à Brno. Le Majorquin utilise sa vitesse de passage en courbe à Stowe pour se retrouver à la hauteur de Marquez au moment de prendre les freins pour Vale, et dépasse le leader du championnat ! Marquez cherche à répliquer de suite, en vain. Dovizioso perd l’avant dans une des grandes courbes rapides du tracé britannique pour ce qui est son premier abandon de la saison.

Arrive alors le moment tant attendu, le dernier tour. En début de circuit Bautista reprend la 4ème place face à Rossi (c’est le 4ème Grand Prix de suite où les deux hommes sont face à face lors des derniers tours), alors que Pedrosa commet une petite erreur qui l’empêche de jouer la victoire. Rossi tente de reprendre son bien dans the Loop, portion traditionnellement favorable aux Honda. Bautista repique l’italien instantanément, mais sacrifie sa sortie de virage de sorte à ce que lors du virage suivant Brooklynn’s, Rossi reprend l’avantage.

A Brooklynn’s justement, Marquez effectue une nouvelle attaque sur Lorenzo. Le pilote Honda passe en tête, mais est moins bien placé lors du droite suivant où il glisse des deux roues de son propre aveu. Lorenzo se glisse dans le trou de souris laissé par son jeune adversaire pour remporter sa 4ème victoire de la saison, la 1ère depuis la Catalogne et un été bien plus compliqué qu’escompté pour lui.

Battu après une série de 4 succès, Marquez est pourtant hilare au moment de rentrer dans le parc fermé. Incertain jusqu’au dernier moment, le protégé d’Emilio Alzamora parvient encore à conforter son leadership au classement général avec 30 points d’avance sur Pedrosa et 39 sur Lorenzo. Rossi doit se contenter une nouvelle fois de la 4ème place devant Bautista, Bradl, Crutchlow, Hayden, Smith, Espargaro, Iannone, Pirro, Barbera, Edwards et Petrucci.

La prochaine étape du championnat du monde aura lieu du côté du circuit Marco Simoncelli de Misano dans deux semaines. Restez connectés !

 

MotoGP World Championship 2013
Silverstone Circuit, Classement de la course

01- Jorge Lorenzo – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – 20 tours en 40’52.515
02- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 0.081
03- Dani Pedrosa – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 1.551
04- Valentino Rossi – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 13.233
05- Alvaro Bautista – GO&FUN Honda Gresini – Honda RC213V – + 13.298
06- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 20.227
07- Cal Crutchlow – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 26.299
08- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 35.993
09- Bradley Smith – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 36.119
10- Aleix Espargaro – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 53.196 (ART)
11- Andrea Iannone – Energy T.I. Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 59.058
12- Michele Pirro – Ignite Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 1’00.710
13- Hector Barbera – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’01.690 (ART)
14- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’01.843 (ART)
15- Danilo Petrucci – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’08.833 (ART)
16- Randy De Puniet – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 1’09.063 (ART)
17- Claudio Corti – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’16.474 (ART)
18- Hiroshi Aoyama – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’16.535 (ART)
19- Michael Laverty – Paul Bird Motorsport – PBM 01 – + 1’32.057 (ART)
20- Yonny Hernandez – Paul Bird Motorsport – ART GP13 – + 1’36.224 (ART)
21- Bryan Staring – GO&FUN Honda Gresini – FTR Honda – + 2’00.635 (ART)

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...