Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
jorge_lorenzo_qp_misano_2013

[MotoGP Misano] L’Italie, nouveau Lorenzo Land

Revigoré par son succès décroché dans les tout derniers virages à Silverstone, Lorenzo a survolé la course de ce week-end à Misano Adriatico, remportant ainsi son 3ème GP de Saint-Marin d’affilée et sa 6ème course consécutive en Italie. Il devance les deux pilotes officiels Honda, Marquez et Pedrosa, dans un remake du podium d’il y a deux semaines. Le déroulement du week-end et de la course a été pourtant tout autre.

Les essais du vendredi et du samedi sont dominés (comme d’habitude, serait-on désormais tenté de dire) par Marquez. En haut de la feuille des temps lors de chaque séance libre, il se permet même le luxe de s’emparer du record de la piste, jusque-là propriété de Stoner. Attention toutefois, ses deux chutes, dont une lors du warm-up du dimanche matin risquent de l’avoir refroidi. L’Espagnol est accompagné sur la grille de Jorge Lorenzo ainsi que de Valentino Rossi, local de l’étape. Les deux pilotes Yamaha étrennent la nouvelle boîte de vitesses seamless, ce qui devrait leur permettre de mieux résister aux Honda. La deuxième ligne est compose de Pedrosa, Crutchlow et Espargaro, auteur d’un authentique exploit lors de cette séance de qualification, en devançant notamment Bradl, Bautista et les Ducati.

Malheureusement, Espargaro s’enflamme au moment de s’élancer de sa 6ème place et vole nettement le départ, se retrouvant 4ème derrière le trio espagnol Lorenzo/Pedrosa/Marquez et devant Rossi, Crutchlow, Bradl, Smith, Bautista et Dovizioso.

Rossi passe Espargaro à mi-circuit pour tenter de partir à la chasse de ses adversaires hispaniques. Mais c’est peut-être déjà trop tard. En effet, Lorenzo est une nouvelle fois parti comme une balle, creusant un écart d’1s2 sur Pedrosa à la fin du 1er tour. Marquez et Rossi sont dans le sillage du Catalan et ont creusé un écart sur Espargaro, Crutchlow et Bradl. L’Allemand dispose déjà d’une belle avance sur Bautista, mal parti et qui a du se défaire de Smith.

Crutchlow et Bradl dépassent très vite Espargaro, qui devra de toute façon effectuer un passage par les stands. Smith continu de rétrograder et passe derrière Iannone, Hayden et Dovizioso. En tête Lorenzo continue d’aligner des temps canons, ce qui lui permet de porter son avantage à 2s sur le trio de poursuivants. Tout comme Espargaro qui réalise son ride through, Iannone ne profitera pas de son bon début de course puisqu’il chute lors du 4ème tour.

Le tour d’après Marquez commet une erreur au freinage de la Quercia, ce qui permet à Rossi de la dépasser. Lorenzo compte alors 2s9 d’avance sur Pedrosa, 3s4 sur Rossi et 4s5 sur Marquez. Bautista concède du terrain tour après tour sur le duo Crutchlow/Bradl, mais dispose d’une marge confortable sur le groupe composé de Hayden, Dovizioso, Pirro et Smith.

Lors des tours suivants la résistance s’organise derrière Lorenzo. Au fil des tours l’écart redescend légèrement, au 11ème tour l’écart est de 2s5, alors que Rossi a un peu de mal à suivre Pedrosa et voit Marquez fondre sur lui, record du tour à la clé. Pa grand-chose d’autre à signaler derrière, si ce n’est que Dovizioso dépasse Hayden et qu’ Edwards « mène » la catégorie CRT. Espargaro est alors déjà remonté à la 17ème place.

Marquez patiente deux tours dans la roue de l’Italien avant de prendre le meilleur sur lui, dans le double droit commandant la plus longue ligne droite du tracé san-marinais.  Le leader du championnat comble alors la seconde qui le sépare de Pedrosa, qui pourtant continue de grignoter un peu de terrain à Lorenzo, l’écart étant de 2.2 au 15ème tour sur 28. Rossi, traditionnellement plus fort en deuxième partie d’épreuve, semble ici accuser le coup. Bradl continue d’observer Crutchlow, alors que Dovizioso n’a désormais plus que Hayden dans son sillage, Pirro et Smith ayant été lâchés. C’est aussi vers la mi-course qu’Espargaro rentre dans les points.

Marquez attend une nouvelle fois plusieurs tours avant de porter une première attaque sur Pedrosa. Celle-ci a lieu dans le virage n°2, dans une manœuvre qui rappelle celles qu’il a déjà pu faire sur con coéquipier à Austin ou à Indianapolis. Ce dépassement n’est pas anodin dans la mesure où Lorenzo reprenait un peu d’air en tête de course, et qu’à une dizaine de tours de l’arrivée Marquez ne doit pas attendre une seconde plus s’il souhaite mettre la pression sur le pilote Yamaha. Espargaro continue sa remontée fantastique, puisque les seuls pilotes CRT devant lui sont Edwards et Petrucci, le deuxième nommé étant seulement quelques dixièmes devant le pilote Aspar.

Très vite, on se rend compte que Marquez n’est pas en mesure de revenir sur Lorenzo, l’écart repassant même au-delà de la barre des 3s. De plus, Pedrosa, plus souvent spectateur qu’acteur d la lutte en tête depuis plusieurs courses, semble décidé à ne pas se laisser battre une nouvelle fois par son jeune équipier. Il semble en effet plus incisif dans les entrées de virage lents propices aux dépassements, alors que Marquez est plus véloce dans les courbes plus rapides. Rossi est condamné à une fin de course solitaire, loin de son partenaire de fin de course des GPs précédents, Bautista, incapable de revenir sur le duo Crutchlow/Bradl. Hayden lâche du lest par rapport à Dovizioso alors qu’Espargaro est passé devant Petrucci mais accuse un écart trop important sur Edwards pour espérer le rejoindre.

Lors du 22ème tour Pedrosa passe à l’attaque sur Marquez, là où le leader du championnat avait dépassé Rossi quelques tours plus tôt. Marquez ne se laisse pas impressionner et rend la monnaie de sa pièce à Pedrosa seulement quelques virages plus tard, au terme du quadruple droit, portion la plus emblématique de ce circuit. Dans la lutte ils perdent une seconde de plus sur Lorenzo, assuré de disputer des derniers tours tranquilles.

Marquez trouve une paire de dixièmes supplémentaire lors des dernières boucles lui permettant de se mettre peu à peu à l’abri d’une nouvelle attaque de Pedrosa, alors que dans le dernier tour Bradl passe pour la première fois 5ème devant Crutchlow.

Incapable de rétorquer, l’Anglais finit donc à la porte du top 5. 5, c’est désormais le nombre de victoires de Lorenzo cette saison, celle-ci lui permettant de prendre la 2ème place du championnat devant Pedrosa à la faveur d’un plus grand nombre de victoires, mais avec un handicap de 34 points sur le leader. 5, c’est aussi le nombre de victoires cette saison de Marquez, de nouveau 2ème aujourd’hui devant Pedrosa, Rossi, Bradl, Crutchlow, Bautista, Dovizioso, Hayden, Pirro, Smith, Edwards, Espargaro, Aoyama et Petrucci. 5, c’est aussi le nombre de courses restantes d’ici la fin de la saison, la 1ère d’entre elles ayant lieu à Aragon dans deux semaines.

 

MotoGP World Championship 2013
Misano World Circuit Marco Simoncelli, Classement de la course

01- Jorge Lorenzo – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – 28 tours en 44’05.522
02- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 3.379
03- Dani Pedrosa – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 7.368
04- Valentino Rossi – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 15.062
05- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 22.355
06- Cal Crutchlow – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 22.599
07- Alvaro Bautista – GO&FUN Honda Gresini – Honda RC213V – + 31.059
08- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 42.702
09- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 44.858
10- Michele Pirro – Ignite Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 47.818
11- Bradley Smith – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 48.011
12- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’03.154 (CRT)
13- Aleix Espargaro – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 1’07.600 (CRT)
14- Hiroshi Aoyama – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’15.528 (CRT)
15- Danilo Petrucci – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’17.907 (CRT)
16- Claudio Corti – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’29.655 (CRT)
17- Randy De Puniet – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 1’33.990 (CRT)
18- Michael Laverty – Paul Bird Motorsport – PBM 01 – + 1’36.860 (CRT)

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...