Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
marquez_motogp_2013_espagne_aragon

[MotoGP Aragon] Marquez OK, Pedrosa KO

La victoire le fuyait depuis 2 courses, lui qui s’était imposé comme le patron de la catégorie au cours de l’été. Marc Marquez a renoué avec celle-ci ce dimanche sur le tracé d’Alcañiz. Il s’est imposé devant le seul pilote qui peut désormais lui contester la couronne mondial, Jorge Lorenzo, et Valentino Rossi, le plus malin d’une troupe de 4 pilotes. Dani Pedrosa a payé son agressivité de début de course par un abandon qui semble le mettre hors-jeu pour la course au titre. Retour sur un week-end mouvementé.

Lors des essais, nous assistons de nouveau à la domination de Marc Marquez, auteur de sa 7ème pôle de la saison (et la 4ème lors des 5 dernières courses). Cependant, alors que le tracé aragonais semblait être particulièrement favorable aux Honda, les pilotes Yamaha font mieux que se défendre. Avec Lorenzo tout d’abord, 2ème à seulement 1 centième du leader du championnat, mais aussi avec Rossi, 4ème à moins de deux dixièmes de la pôle et à 5 petits millièmes de Pedrosa qui complète la 1ère ligne. Bradl et Bautista sont à moins d’une demi-seconde du poleman, ce qui nous laisse alors espérer une course des plus indécises.

Les départs se suivent et se ressemblent en MotoGP. Une nouvelle fois, Lorenzo bondit depuis sa place sur la grille pour signer le holeshot, devant Pedrosa, Marquez, Rossi, Bradl, Crutchlow, Bautista, Smith, Espargaro et Dovizioso.

Connaissant les premiers tours canons du Majorquin, Marquez veut mener la chasse au pilote Yamaha et dépasse son coéquipier dès le deuxième virage. Pour autant, Lorenzo mène déjà un avant d’une seconde sur le leader du championnat à la fin du premier tour. Rossi et Bradl, en s’accrochant au duo Honda Repsol disposent d’une avance similaire su le duo Bautista/Crutchlow.

Le duo italo-allemand ne peut toutefois tenir davantage le rythme des deux Espagnols, qui ont Lorenzo en ligne de mire. Petit  à petit, les deux hommes se rapprochent du pilote Yamaha, pour revenir dans son sillage lors du 5ème des 23 tours que compte l’épreuve aragonaise. Le tour le plus rapide est à mettre au crédit de Pedrosa, pourtant le seul pilote de tête à avoir opté pour un pneu avant dur. A noter la chute collective de Petrucci, Scassa et Laverty dans le virage 12, dont nous allons reparler très vite.

Lors de ce 5ème tour  justement, Pedrosa passe à l’attaque sur son coéquipier, avec succès. A lui de trouver la faille sur Lorenzo, qui ne semble pas pouvoir contenir très longtemps la furia  de ses deux adversaires. Mais Marquez ne s’en laisse pas compter, et suit à la trace celui qui devait être son chef de file cette année.

A vouloir trop bien faire, les deux hommes vont se neutraliser. En effet, à l’approche du virage n°12, Marquez retarde un peu trop son freinage, effleure Pedrosa et part trop large (à la manière de ce qu’il a pu faire à Misano). Cette touchette perturbe Pedrosa, qui la seconde d’après réaccélère un peu trop violemment et part en highside. Rossi et Bradl perdent un peu de temps à contourner l’Espagnol, et voient revenir sur eux Bautista et Crutchlow. Dans un premier temps Pedrosa semble blessé, mais une analyse au centre Médical ne dévoile aucune blessure obscurcissant encore la fin de saison du Catalan.

Le grand gagnant dans le manœuvre est Lorenzo. Il détient à la fin de la 6ème boucle un avantage de 2s sur Marquez et de plus de 3s sur le quatuor Rossi/Bradl/Bautista/Crutchlow. A la 7ème place nous retrouvons Bradley Smith qui doit composer avec Dovizioso alors que Hayden, Iannone et Espargaro ne cessent de s’échanger leurs places.

Dans une telle situation Marquez aurait pu se permettre de gérer sa course pour assurer une deuxième place loin d’être une mauvaise opération au championnat (avec 34 points d’avance à 5 épreuves de la fin il peut envisager d’être sacré en terminant toutes les courses second). Mais ce n’est pas vraiment dans le tempérament de Marquez d’assurer, et le voilà qui repart comme une balle pour revenir sur Lorenzo. Il ne lui faut qu’une demi-douzaine de tours pour revenir à portée de tir du champion du monde en titre.

Pendant ce temps il y a du mouvement dans le groupe en lutte pour la dernière place du podium. Bautista, qui se faisait de plus en plus menaçant sur Bradl, se rate quelque peu et voit Crutchlow se jeter comme un mort de faim dans l’ouverture laissée par le pilote Gresini, alors que barbera est contraint à l’abandon. Bautista ne prendra de nouveau le meilleur sur l’Anglais que lors du 12ème tour, alors que Rossi a réussi à se constituer une petite marge de sécurité d’une seconde sur Bradl.

Mais cet avantage fond comme neige au soleil, et en seulement deux tours l’Italien se retrouve de nouveau sous la menace du pilote LCR. C’est aussi lors de ce 14ème tour que Marquez prend la tête des opérations en dépassant Lorenzo… dans le virage 12, véritable endroit décisif lors de cette course.

En l’espace d’un tour le rookie creuse un écart de presque 7 dixièmes sur Lorenzo, on se dit alors que la messe est dite. Notre attention se porte alors sur la 3ème place, occupée pour le moment par Rossi qui doit désormais contenir les assauts de Bautista, passé devant Bradl.

Marquez n’est pas encore assuré de remporter sa 6ème victoire de la saison puisque Lorenzo grignote tour après tour l’écart qui avait pu se faire lors du 15ème tour. Le voilà à 3 dixièmes de Marquez à seulement 4 tours de l’arrivée, rien n’est encore joué. On peut dire la même chose de la course au podium, puisque Bautista s’est joué de Rossi dans le virage commandant la plus grande ligne droite du circuit.

Lorenzo semble toutefois pendu pour parvenir à mettre la pression à Marquez, et commet de ci de là des petites erreurs permettant à Marquez de reprendre un peu d’air en tête. A moins de deux tours de l’arrivée Rossi souhaite récupérer la 3ème position qui lui permettrait de mettre fin à sa série de 4 4ème places. Il y parvient malgré une résistance forcenée de Bautista dans la portion technique du tracé d’Alcañiz.

C’est au tour de Bradl de porter son attaque lors du premier virage du dernier tour. S’ensuit une passe d’armes magnifique où les deux pilotes satellites Honda vont se dépasser à 4 reprises, le dernier mot revenant à Bautista. Cette lutte permet à Rossi de prendre un peu de marge et à Crutchlow de recoller alors qu’il était en difficulté pour suivre le rythme.

La hiérarchie n’évolue plus et la victoire revient donc à Marquez, qui prend une option sur le titre mondial avec 39 points d’avance sur Lorenzo, son dauphin en course comme au général. A 4 courses du terme du championnat, l’exploit est en marche. Le grand perdant du jour est Pedrosa, désormais à 59 points de son équipier. Rossi complète le podium et arrête sa collection de médailles en chocolat, même s’il espérait mieux après avoir signé le meilleur temps du warm-up. Bautista doit de nouveau s’incliner face à l’Italien, même s’il devance Bradl et Crutchlow. Smith signe une solitaire 7ème place, devant Dovizioso, Hayden, Iannone, Espargaro, Hernandez, De Puniet, Aoyama et Corti. Prochain rendez-vous dans deux semaines avec le début de la tournée outre-mer qui démarre en Malaisie.

MotoGP World Championship 2013
MotorLand Aragón, Classement de la course

01- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – 23 tours en 42’03.459
02- Jorge Lorenzo – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 1.356
03- Valentino Rossi – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 12.927
04- Alvaro Bautista – GO&FUN Honda Gresini – Honda RC213V – + 13.787
05- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 13.973
06- Cal Crutchlow – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 14.662
07- Bradley Smith – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 31.220
08- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 40.671
09- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 53.413
10- Andrea Iannone – Energy T.I. Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 55.067
11- Aleix Espargaro – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 58.001 (CRT)
12- Yonny Hernandez – Ignite Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP13 – + 1’05.513
13- Randy De Puniet – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 1’06.589 (CRT)
14- Hiroshi Aoyama – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’08.674 (CRT)
15- Claudio Corti – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’09.130 (CRT)
16- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’12.041 (CRT)
17- Luca Scassa – Cardion AB Motoracing – ART GP13 – + 1’45.152 (CRT)
18- Bryan Staring – GO&FUN Honda Gresini – FTR Honda MGP13 – + 1’45.228 (CRT)
19- Lukas Pesek – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’45.583 (CRT)

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...