Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
marquez-lorenzo

Jorge Lorenzo ou Marc Marquez ?

Voilà, nous y sommes. Dernière manche de la saison MotoGP 2013. Et le titre est encore en jeu. Pour la première fois depuis 2006, on va vivre une dernière course sous haute tension. Alors qui du génie Marquez ou du champion en titre Lorenzo fera la fête dimanche soir ?

Treize points. C’est beaucoup, mais c’est aussi très peu. Voilà l’avance que compte Marc Marquez sur Jorge Lorenzo alors que la dernière manche débute. Pour faire simple, il suffit d’une 4ème place à Marquez pour qu’il soit champion du Monde.

Rappelons que cette année, il compte 15 podiums en 17 courses avec deux résultats blancs. Quand on voit l’avance que le trio Marquez-Lorenzo-Pedrosa a sur le reste du plateau, nous pourrions penser que ce ne sera qu’une formalité pour Marquez. Et pourtant ! Marc Marquez a été rationnel une seule fois cette saison. C’était il y a quinze jours au Japon lorsqu’il a vu que Jorge Lorenzo était trop fort et qu’il fallait assurer la 2ème place. Comment va-t-il réagir dimanche sur la grille de départ ? Faire deux premiers tours de folie pour accrocher le rythme de Lorenzo ou laisser le majorquin s’échapper, et garder la deuxième place, voire la troisième si Pedrosa est plus rapide ? Arrivera-t-il à mettre son orgueil de côté pour remporter le titre ou fera-t-il comme Valentino Rossi en 2006 en voulant faire le meilleur résultat possible sans regarder ce que fait son adversaire direct ? S’il perd le titre ce week end sur une chute, il ne pourra s’en vouloir qu’à lui-même. Son niveau actuel doit lui permettre d’être champion du monde. Et comment va-t-il aborder les séances d’essais ? Va-t-il comme au Japon continuer d’attaquer jusqu’au warm up, quitte à chuter à haute vitesse ou va-t-il rester calme ? Garder son sang-froid, voilà ce qui sera le plus dur pour Marquez.

Jorge Lorenzo lui n’a pas tant de questions à se poser. S’il veut être champion du Monde, il doit s’imposer et compter sur une très grosse contre-performance de Marquez (c’est-à-dire une chute, car on ne voit pas Marquez terminer 6ème à la régulière). Normalement, Lorenzo va faire comme ce qu’il nous montre depuis sept courses, c’est-à-dire un départ canon, faire le premier tour en tête en essayant de creuser le plus gros écart possible et ainsi mettre la pression sur Marquez. Mais on peut penser que si Marquez ne chute pas dans les quatre premiers tours, le titre sera plus difficile à obtenir. Mais Lorenzo n’aura quoi qu’il arrive aucun regret à avoir. Sept victoires (contre six à Marquez), une attaque de folie jusque dans les derniers tours, du grand Lorenzo. Une clavicule cassée aux Pays Bas avec un cinquième place moins de 48h plus tard, une nouvelle fracture de la clavicule en Allemagne, et pourtant il est encore en course pour le titre. Un cyborg !

Marc Marquez, champion du Monde:

-S’il termine dans les 4 premiers quelque soit le résultat de Jorge Lorenzo.
-S’il termine dans les 8 premiers et que Jorge Lorenzo finit 2ème.
-S’il termine dans les 12 premiers et que Jorge Lorenzo finit 3ème.
-S’il termine dans les 15 premiers et que Jorge Lorenzo finit 4ème.
-S’il ne marque pas de point et que Jorge Lorenzo finit au delà de la 4ème place.

Jorge Lorenzo, champion du Monde:

-S’il gagne la course et que Marc Marquez finit au delà de la 4ème place.
-S’il termine au pire 2ème et que Marc Marquez finit au delà de la 8ème place.
-S’il termine au pire 3ème et que Marc Marquez finit au delà de la 12ème place.
-S’il termine dans les 4 premiers et que Marc Marquez ne marque aucun point.

Le troisième larron ne peut plus être champion. Comme d’habitude on a envie de dire. Une fois de plus il terminera sur le podium du classement général. Mais une fois de plus il ne remportera pas le titre. Une fois de plus il s’est blessé au plus mauvais moment de la saison. Dani Pedrosa aura pour objectif de s’imposer ce week-end, même si toute l’attention sera au final portée sur Marquez. Pedrosa mettra un point d’honneur à gagner la dernière. Le HRC a annoncé ne pas donner de consignes. Alors quelle sera la réaction de Pedrosa au premier virage ou lorsqu’il sera en bagarre avec Lorenzo et Marquez ? Comme il y a 7 ans avec Hayden au Portugal ou à Valencia ? Essayer de doubler son coéquipier quitte à le faire chuter ou le laisser passer sans prendre de risques ? Pedrosa ne voudrait-il pas mieux voir Lorenzo champion que Marquez ? Il sait bien que dès l’an prochain Marquez sera le numéro chez Honda et pour plusieurs saisons. Il n’a donc plus grand-chose à perdre. Lorenzo l’ancien ennemi juré est devenu depuis un an un ami.

Valentino ! Mon beau Valentino ! Dernière course de la saison, pas la plus brillante pour toi, mais on se souvient tous de cette victoire d’Assen, de ce podium au Qatar. Tu as retrouvé la joie qui te caractérisait, la joie perdue ces deux dernières années chez Ducati. On dit que tu ne t’entends plus avec Burgess, mais tu es toujours là. Alors oui, tu termines à 15 secondes des premiers et du podium, mais qu’est-ce que ça peut faire ? Tu en connais beaucoup toi des mecs qui ont des fans capables de faire 1000 bornes pour voir une 4ème place ? Des milliers de personnes qui s’habillent en jaune alors que ce n’est pas la couleur la plus fashion ? 80 000 personnes qui insultent en même temps Alvaro Bautista et qui veulent lui faire la peau parce qu’il vient de te faire tomber chez toi en Italie ? Alors, tu as dit que tu allais essayer d’aider Lorenzo. Mais on sait bien que tu préfères voir Marquez champion que Lorenzo. Mais il faut être corporate alors tu dis ce que Yamaha veut entendre. Mais si tu arrives à mettre la pression sur Marquez et à le faire chuter donnant le titre à Lorenzo, alors là, tu deviendra vraiment un vulgaire pilote numéro 2 comme Massa chez Ferrari , le mec qui écoute les consignes. Tu mérites mieux que ça…

Cal Crutchlow va refermer un chapitre de sa vie en quittant Tech3 pour Ducati. Il sait qu’il va souffrir et moins rigoler que chez les français. Encore que, on sait que Crutchlow rigole tout le temps. Ca ne pourrait pas faire de mal à Ducati de rigoler un peu. Depuis plusieurs courses, Crutchlow déçoit, n’est plus que l’ombre du pilote du début de saison qui se prenait une grosse boite en essais, se relevait, courait et reprenait sa machine numéro 2 pour claquer une première ligne. Mais vu comme Crutchlow apprécie l’équipe Tech3, on peut être sûr qu’il va tout donner une dernière fois.

Alvaro Bautista peut bien être l’homme de ce week-end. Qui d’autre que Bautista peut nous faire un strike au premier virage ? Il s’est entrainé il y a deux ans en emmenant trois Ducati avec lui dans sa chute. Il a recommencé avec Lorenzo l’an passé aux Pays-Bas. Toujours attiré par Rossi, il a refait le coup cette année au Mugello. Sinon, il peut faire 4ème. Si rien ne se passe, il peut viser au mieux une 4ème place, car on ne voit pas comment les trois E.T. peuvent finir derrière lui.

Stefan Bradl a raté deux courses après s’être cassé le tibia en Malaisie. Il est revenu au Japon, il a fait 5ème. Tellement facile le MotoGP. Même si on ne devrait pas le voir à l’écran, espérons qu’il puisse se battre avec Bautista, Crutchlow, Rossi voir Smith.

Bradley Smith va conclure sa première année en MotoGP. En difficulté en début d’année, il a énormément progressé et se bat maintenant avec son coéquipier ou pas très loin de lui. Il sera l’an prochain pilote numéro 1 de l’équipe. Et s’il finissait devant Crutchlow ?

Ducati : que dire ? Qu’Hayden va mettre fin à plusieurs années de galère pour retrouver une Honda. Qu’il a déjà montré sur Twitter son nouveau casque, pour dire qu’il n’attend qu’une chose. Une page va se refermer pour Ducati avec un pilote qui était quand même bien sympa et qui a toujours bossé et n’a jamais trop gueulé alors qu’il aurait pu (ou du).
Andrea Dovizioso restait sur 20 podiums les 3 dernières années. Cette année, rien ! Et oui Andrea, tu as voulu quitter Tech3 et la Yamaha, tu as souffert. Et le pire c’est que ça risque de continuer l’an prochain.

Andrea Iannone a cassé beaucoup de GP13 cette année. Il n’a pas brillé. On savait bien qu’il n’allait pas gagner de courses, mais il est souvent derrière des pilotes CRT. Et ça, ça fait mal.

Yonny Hernandez a remplacé Ben Spies sur la fin de saison. Il a déçu quand il était chez PBM, pourtant ses dollars lui ont permis d’être pilote Pramac. Et le pire, c’est que l’an prochain il sera toujours sur une Ducati (mais Open, c’est-à-dire comme les Forward, Apsar, avec un réservoir de 24 litres, le double de moteurs que les MotoGP classiques).

En CRT, nous ne devrons pas assister à de grosses surprises. C’est-à-dire que Aleix Espargaro devrait logiquement une nouvelle fois finir dans le parc fermé en fin de course et il peut viser un top 10. Sur les 17 premières courses, Espargaro a terminé 13 fois 1er CRT. Mais depuis qu’il a annoncé officiellement qu’il allait quitter l’équipe Aspar, ses résultats sont en baisse. Il n’arrive plus à mettre une seconde aux autres pilotes CRT. Surprenant, non ? Peut-être pas. Espérons que son équipe ne le saborde pas une dernière fois, même si la ligne droite de Valencia est plus courte que celle de Motegi, ce serait encore risquer que de sauter de sa moto à 300 km/h.

Du côté des vieux pilotes CRT on a Colin Edwards. Malgré une nouvelle saison assez médiocre, l’américain semble plus doué que d’autres pilotes CRT. En effet, il devrait rester chez Forward et disposer d’une Yamaha Production Racer, et pourrait être plus compétitif que cette année (ou que l’an passé, ou qu’il y a deux ans). Meilleur CRT il y a quinze jours au Japon, il voudrait bien terminer une nouvelle fois premier de cette sous-catégorie, lui qui avait été le premier CRT au Qatar l’an passé Il fermerait ainsi le chapitre CRT après l’avoir ouvert.

Hector Barbera n’est pas assuré de conservé son guidon l’an prochain. Tout simplement car son team connait des difficultés depuis plusieurs mois. La plupart des sponsors vont se faire la malle. S’il quitte le MotoGP, cela restera comme un goût d’inachevé vu que l’on ne l’aura jamais vu sur une moto compétitive.

Son coéquipier chez Blusens Avintia est Hiroshi Aoyama. Oui nous le précisons car nous ne l’avons jamais vu à l’écran cette année, et pourtant il devrait l’an prochain disposer d’une Honda Production Racer dans l’équipe Aspar et être coéquipier de Nicky Hayden. C’est-à-dire qu’un pilote qui a été en moyenne 15ème cette année à chaque course devrait pouvoir finir devant les Ducati en 2014 et pourrait viser des tops 10. Les relations de longues durées avec un constructeur peuvent toujours servir surtout quand en plus on est japonais.

Claudio Corti, pilote Forward, va conclure sa première année en catégorie reine et surement la dernière. On l’annonce de retour en Moto2 (toujours dans l’équipe Forward) et son objectif comme un peu chaque pilote CRT ce week end, sera de bien terminer. Corti n’est pas le plus mauvais des pilotes du plateau, même s’il faut reconnaitre qu’il n’avait surement pas le niveau requis pour être performant.

Danilo Petrucci aura eu une saison assez difficile et n’a marqué que 24 points alors qu’il avait plutôt brillé l’an passé. On s’attendait à mieux de la part de l’italien. Il est encore jeune et mériterait bien d’avoir un guidon compétitif pour l’an prochain dans une autre catégorie. Car sur ce qu’on a vu depuis deux ans, il semble avoir un bon niveau.
Les autres pilotes que l’on ne devrait plus revoir l’an prochain sont Luca Scassa (remplaçant de Karel Abraham) qui n’est pas si ridicule que ça pour un gars qui découvre le MotoGP, Damian Cudlin qui est présent depuis quelques courses et qui se sera fait remarquer au Japon en gênant Jorge Lorenzo alors qu’il avait un tour de retard. Lukas Pesek aussi devrait disparaitre. On se demandait en début de saison comment le team Ioda avait pu décider de prendre Pesek, on se demande toujours 8 mois plus tard comment ils ne l’ont pas viré en cours de saison. Toujours dernier, à environ 4 secondes au tour, lui qui n’avait plus piloté de machines compétitives depuis 4 ou 5 ans (et encore c’était en 250cc et il était déjà largué). Bref, un coup dans le vide pour Ioda Racing qui avait besoin d’argent. Mais pas sur que Pesek ait amené un bénéfice à l’équipe.

Michael Laverty avait brillé à Sepang en février dernier alors qu’il découvrait sa machine et le circuit. Certains s’étaient enflammé, avaient critiqué les autres pilotes CRT et d’après les anglais, on allait voir ce qu’on allait voir. On a vu. Trois points et 17 courses plus tard, on ne l’a toujours jamais vu à l’écran. Mais il pourrait bien conserver un guidon pour l’an prochain.

Le dernier des pilotes qui n’était là que pour garnir la grille, c’est le deuxième pilote Gresini Bryan Staring. Lui aussi n’avait pas le niveau pour le MotoGP. Mais qu’espérait Gresini en l’engageant ? Un pilote qui n’avait comme meilleur saison qu’une 4ème place finale en STK 1000 en 2012 a-t-il le niveau pour le MotoGP qui plus est en étant le seul à utiliser cette machine ? Il laissera sa place à Scott Redding l’an prochain qui disposera comme Hayden, ou Abraham d’une Honda Production Racer.

Pour finir sur les pilotes que l’on ne devrait pas voir ce week end, on a Martin Bauer qui sera wild card comme à Brno. Espérons pour lui qu’il puisse terminer la course même si le niveau par rapport aux autres pilotes MotoGP est important.

Et pour terminer, comment ne pas finir cette dernière présentation de la saison par ne pas parler de notre français Randy De Puniet qui devrait certainement vivre sa dernière course en MotoGP avant un hypothétique guidon chez Suzuki en 2015. Il ne faut pas s’attendre à grand-chose vu la saison très difficile que Randy vit. Mais ce serait bien de le voir terminer sur une bonne note.

Car malgré les critiques entendues depuis plusieurs années, il était toujours là, 15 ans en Mondial, 8 années en catégorie reine, on n’est pas près de revoir un pilote français avec autant de départ. Régis Laconi reste comme le dernier pilote français à avoir remporté une course en 500cc/MotoGP, c’était il y a 14 ans, mais nous risquons bien d’attendre encore plusieurs années (déjà un podium ce serait bien)… Tu m’as fait chanter la Marseillaise cinq fois (seulement…), mais tu m’as fait vibrer pendant plusieurs années lors des bastons avec Poggiali, Porto ou Elias jusqu’à celle avec Laverty, Aoyama ou Corti (non là je déconne) en passant par celle face à Stoner, Dovi ou Spies en 2010. On sentait bien que tu étais quasiment toujours au-dessus de tes pompes, mais tu comptes toutefois 252 départs en MotoGP, il fallait le faire, surtout que tu n’as raté que deux courses sur blessures. Et vu les boites que tu te prenais, c’est plus qu’un exploit ! Et puis si vous n’aimez pas Randy, vous pourrez toujours admirer Lauren une dernière fois sur la grille. Si vous n’aimez ni l’un, ni l’autre, vous pouvez éteindre votre TV et revenir en avril 2014 !

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...