Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
podium valencia

[MotoGP Valence] A Lorenzo la victoire, à Marquez le titre

Jorge Lorenzo aura tout tenté. Il était le plus fort aujourd’hui et a essayé de perturber Marc Marquez, mais cela ne suffisait pas pour subtiliser la tête du championnat à son jeune adversaire, 3ème aujourd’hui derrière son coéquipier Pedrosa. Retour sur le week-end qui a couronné le plus jeune champion du monde MotoGP de l’histoire.

Ce dernier week-end de la saison, c’est tout d’abord un duel. Alors que tout le monde pensait que le titre était plié après Sepang, le drapeau noir de Marquez à Phillip Island et les deux victoires de Lorenzo ont permis au Majorquin de débarquez sur le circuit Ricardo Tormo en position de disputer le titre au rookie. Les règles du jeu sont simples. Avec 13 points d’avance, il suffit à Marquez de terminer dans les 4 premiers pour remporter le titre, peu importe le résultat du pilote Yamaha.

Mais Marquez ne semble pas vouloir se contenter d’une quatrième place. Meilleur temps lors de la plupart des séances d’essais, il signe le nouveau record du tour en 1.30.3, synonyme d’une 9ème pôle et de BMW accordée au meilleur pilote en qualifications sur l’ensemble de la saison. Lorenzo et Pedrosa complètent la 1ère ligne alors que la 2ème ligne 100% Yamaha est composée de Rossi (dont c’est la dernière course avec Jeremy Burgess, son chef mécanicien depuis 14 saisons), Crutchlow (pour ses adieux avec Tech3 avant son départ chez Ducati) et Smith. Bautista, Bradl et Dovizioso forment la 3ème ligne.

Une nouvelle fois, Lorenzo prend le meilleur départ devant Pedrosa, Marquez, Rossi, Bautista, Smith, Crutchlow, Iannone, Bradl et Hayden. Mais au lieu d’attaquer d’entrée pour prendre la poudre d’escampette,  le Majorquin mène le début de course à une allure assez peu soutenue afin de permettre à certains pilotes de s’intercaler entre Marquez et lui.

Le rythme imposé par Lorenzo donne à Pedrosa des velléités de dépassement, et le Catalan prend les commandes du Grand Prix au passage sur la ligne, alors qu’au freinage en bout de ligne droite Bautista dépasse Rossi. Mais dès le virage suivant, Lorenzo reprend avec autorité la 1ère place. Pour que sa tactique fonctionne, personne ne doit s’échapper. A la fin du 2ème tour le pilote le plus rapide en course est… Bradl en 1.32.3, 8ème à 1s7 de Lorenzo !

Pedrosa retente sa chance en bout de ligne droite mais Lorenzo reprend la main en sortie du premier virage. Il sonne encore la charge le tour suivant, a l’avantage dans le virage Terol (n°4) mais Lorenzo réplique dès la courbe suivante. Smith, 6ème ne peut suivre plus longtemps le groupe de tête et commence à perdre du terrain.

Il faut attendre le 6ème tour pour assister à une nouvelle manœuvre de Pedrosa, de nouveau dans le virage n°4, mais de nouveau Lorenzo récupère instantanément le leadership de la course. C’est aussi lors de ce tour que Crutchlow prend enfin le dessus sur Smith, il compte à ce moment-là 2s de retard sur la tête de l’épreuve.

Cet écart va baisser car il y a de nouveau du grabuge en tête lors du 7ème tour. Pedrosa change de tactique et passe devant Lorenzo dans le virage n°8, sans que le pilote Yamaha ne puisse rétorquer immédiatement. La réponse du pilote Yamaha viendra seulement 3 virages plus tard, où il va littéralement plonger devant les roues de son rival. Pas effrayé, Pedrosa réessaye dans le dernier virage, mais de nouveau Lorenzo bénéficie d’une meilleure sortie de virage et reprend la tête. Le top 5 tient alors en 7 dixièmes !

Sentant la menace  Pedrosa s’accentuer de plus en plus, Lorenzo accélère quelque peu et roule en 1.32.0. Cependant, cette légère accélération met en difficulté Bautista et Rossi, alors que c’est au tour de Bradl de dépasser Smith. Conscient de cela, Lorenzo rend de suite la main et les écarts se resserrent de nouveau.

Pedrosa essaye alors une énième fois de prendre la tête des opérations en bout de ligne droite, Lorenzo de nouveau retarde son freinage le virage suivant, sauf que cette fois-ci les deux hommes élargissent, Pedrosa manquant de se flanquer par terre. Marquez passe en tête, Lorenzo à ses trousses alors que Pedrosa a rétrogradé derrière Bautista et Rossi. Quelques virages plus tard Crutchlow part à la faute, clôturant son aventure chez Tech 3 par un abandon.

Dès le tour suivant Lorenzo reprend à Marquez la tête de la course dans une manœuvre bien moins virile que ce qu’il a pu effectuer sur Pedrosa. Marquez effectue sa première véritable tentative de dépassement un demi-tour plus tard, mais Lorenzo veille au grain et ne laisse à personne le soin de mener la course.

Lors du 12ème tour, la lutte pour le podium s’intensifie puisque coup sur coup Rossi puis Pedrosa dépassent Bautista. Cette lutte occasionne un écart entre Marquez et Rossi, alors que nous apprenons que la Direction de course examine l’incident entre Pedrosa et Lorenzo.

Cet écart, Lorenzo ne cherche plus à le réduire. Il change de tactique, enchaîne les meilleurs tours et lâche petit à petit Marquez. Pedrosa parvient à prendre la 3ème place à Rossi lors du 14ème tour et compte à ce moment-là 1s5 de retard sur Lorenzo et presque une seconde sur Marquez.

Marquez, sentant au fil des tours le titre se diriger vers lui, faiblit peu à peu, ce qui permet à Pedrosa de le rattraper puis de le dépasser lors de la 26ème des 30 boucles, avec l’approbation de Marquez.

Derrière, Rossi est lâché mais creuse un avantage de plus en plus confortable sur Bautista. Bradl, Smith et Hayden mènent une course solitaire alors que la 9ème place est l’objet pendant de nombreux tours d’une bataille entre Iannone et Dovizioso jusqu’à la chute du premier nommé lors du 27ème tour. Derrière on retrouve Pirro et les deux CRT d’Espargaro et de Barbera. Randy de Puniet rentre aux stands suite à un problème mécanique lors du 23ème tour.

Lorenzo remporte donc sa 8ème victoire de la saison. Tout comme Pedrosa l’an dernier avec ses 7 succès et 2ème aujourd’hui, être le pilote à avoir remporté le plus de courses ne suffit pas à coiffer la couronne, et le pilote Yamaha échoue donc à seulement 4 points du titre. Ce titre, Marquez l’a construit tout au long des 16 podiums qu’il a pu engranger en 18 courses, notamment lors de sa série de 4 succès au cœur de la saison alors que ses deux rivaux espagnols se dépêtraient d’une fracture de la clavicule gauche. Le rookie a su aujourd’hui (comme lors de son titre 125cc en 2010) assurer le coup, tirant probablement profit des conseils de son mentor Emilio Alzamora, titré en des circonstances similaires en 1999 (avec Melandri dans le rôle du challenger prêt à ralentir l’allure pour que des pilotes s’intercalent).

Rossi finit une nouvelle fois au pied du podium devant Bautista, Bradl, Smith, Hayden, Dovizioso, Pirro, Espargaro, Barbera, Corti, Petrucci et Edwards. Maintenant que la saison 2013 est terminée, tous les regards sont tournés vers 2014, qui commence dès demain avec les premiers essais des nouvelles machines. La lutte ne s’arrête jamais…

MotoGP World Championship 2013
Circuit de la Comunitat Valenciana Ricardo Tormo, Classement de la course

01- Jorge Lorenzo – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – 30 tours en 46’10.302
02- Dani Pedrosa – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 3.934
03- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 7.357
04- Valentino Rossi – Yamaha Factory Racing – Yamaha YZR M1 – + 10.579
05- Alvaro Bautista – GO&FUN Honda Gresini – Honda RC213V – + 14.965
06- Stefan Bradl – LCR Honda MotoGP – Honda RC213V – + 24.399
07- Bradley Smith – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 29.043
08- Nicky Hayden – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 39.893
09- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 53.196
10- Michele Pirro – Ducati Test Team – Ducati Desmosedici GP13 – + 1’02.983
11- Aleix Espargaro – Power Electronics Aspar – ART GP13 – + 1’04.197 (CRT)
12- Hector Barbera – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’06.826 (CRT)
13- Claudio Corti – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’11.481 (CRT)
14- Danilo Petrucci – CAME Iodaracing Project – Ioda Suter BMW – + 1’13.643 (CRT)
15- Colin Edwards – NGM Mobile Forward Racing – FTR Kawasaki – + 1’24.249 (CRT)
16- Hiroshi Aoyama – Avintia Blusens – BQR FTR – + 1’33.010 (CRT)
17- Michael Laverty – Paul Bird Motorsport – ART GP13 (CRT)
18- Luca Scassa – Cardion AB Motoracing – ART GP13 – à 1 tour (CRT)
19- Bryan Staring – GO&FUN Honda Gresini – FTR Honda MGP13 – à 1 tour (CRT)
20- Martin Bauer – Remus Racing Team – S&B Suter BMW – à 1 tour (CRT)

Classement final championnat MotoGP 2013

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...