Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
2014-Qatar-GP-MotoGP-Saturday-Scott-Jones-05

Résumé MotoGP Qatar : Marquez au bout du suspense

Encore diminué par sa fracture du péroné contractée lors d’un entrainement de dirtbike il y a 6 semaines, Marquez a commencé sa défense du titre mondial en gagnant lors de l’ouverture du championnat au Qatar. Mais ne croyez pas pour autant que cela été facile pour le Catalan, vainqueur d’un duel intense avec Rossi, Pedrosa complétant le podium. Retour sur un week-end riche en rebondissements.

Un parfum de révolution flotte sur le paddock de Losail lors des premières séances d’essais. Absentes lors des 3 jours de tests quelques semaines plus tôt, les écuries officielles ne tiennent pas le haut de l’affiche et les épouvantails du week-end sont Aleix Espargaro, Bautista, Iannone ou Bradley Smith. Au moment de confirmer sa domination lors de la qualification, Espargaro se prend les pieds dans le tapis et chute à deux reprises. La pole revient à un miraculé, Marquez, encore diminué par sa fracture du péroné. Il devance d’un souffle Bautista, Smith, Dovizioso, Lorenzo et Pedrosa (le Catalan est à moins de deux dixièmes de son coéquipier). Derrière, la hiérarchie est tout aussi dense. Bradl, Crutchlow, Rossi, Iannone et les deux frères Espargaro sont à six dixièmes ou moins de Marquez.

Les deux Espagnols de la première ligne prennent un depart mitigé et Lorenzo signe le meilleur envol devant Smith, Bradl, marquez, Dovizioso, Iannone, Pedrosa, Bautista, Rossi et Aleix Espargaro. D’entrée, Lorenzo attaque très fort et le vainqueur des deux dernières éditions semble vouloir reproduire le schéma de sa victoire l’année précédente. Son coéquipier Rossi semble lui aussi en bien meilleure forme que lors des essais. Parti de la 4ème ligne, l’Italien passe Pedrosa puis Bautista pour se retrouver 6ème.

Avant la fin du premier tour, Lorenzo perd violemment l’avant et détruit sa M1 ainsi que ses chances de prendre la tête du championnat. Bradl prend le commandement de l’épreuve devant Smith, Marquez et Dovizioso. Marquez déborde Smith en bout de ligne droite des stands, alors que Iannone puis Rossi dépassent Dovizioso dans ce trio 100% transalpin. Bautista subit les assauts de Pedrosa mais réplique après la première banderille du pilote officiel Honda. Iannone est le second pilote à perdre l’avant dans le dernier virage du deuxième tour.

Bautista en profite en dépassant à la fois Dovizioso et Rossi lors du bout droit suivant, avant de signer deux fois de suite le meilleur tour en course et de se rapprocher du trio Bradl/Marquez/Smith. Rossi parvient à suivre la cadence, pas Dovizioso qui se fait déborder par Pedrosa.

Bautista dépasse Smith en bout de ligne droite et forme un trio 100% Honda avec les deux leaders. Rossi l’imite le tour suivant alors que Marquez commet une petite erreur qui permet à Bautista de passer 2ème. Marquez essaye de reprendre son bien dès le 1er virage du tour suivant, mais Bautista reste 2ème l’espace d’un demi-tour, le temps de lui aussi commettre une erreur qui le fait ressortir juste devant Rossi. Une passe d’armes s’engage entre les deux hommes dans les virages suivants, tournant à l’avantage du pilote Yamaha qui monte sur le podium provisoire. Bautista continue sa dégringolade en commettant une petite erreur dans le dernier virage qui permet à Smith puis Pedrosa de passer.

Rossi semble particulièrement à l’aise dans le sinueux et parvient à se rapprocher de la tête, et même à passer devant Marquez là ou son coéquipier Lorenzo était parti à la faute quelques tours plus tôt. Après 8 tours le top 6 tient alors en moins d’une seconde. Dès le bout droit suivant, Marquez reprend sa place avec autorité. Il récupère même le commandement de l’épreuve après la chute de Bradl dans le virage 6, une nouvelle fois de l’avant. Rossi tente de passer Marquez dans ce virage, sans succès, puis dans le même virage que le tour précédent, cette fois-ci avec plus de réussite. L’Italien aura mis 9 tours pour passer de la 10ème à la 1ère place.

L’Italien hausse le ton en tête et le top 5, qui se tenait en ½ seconde avant le changement de leader s’étire quelque peu. Pedrosa dépasse Smith, imité par Bautista un tour plus tard. Aleix Espargaro remonte et s’est incrusté entre les deux Ducati de Dovizioso et Crutchlow, qui voit revenir sur lui Pol Espargaro et sa Tech3. Au fil des tours les écarts bougent assez peu, Marquez collant une pression de tous les instants à Rossi, Pedrosa en observateur derrière. Bautista lâche peu à peu Smith et colle à la roue arrière de Pedrosa.

Marquez passe enfin à l’attaque lors du 14ème tour. Là où on pense que son pneu arrière plus dur va lui permettre de creuser l’écart, il ne parvient pas à décramponner ses poursuivants directs. Derrière, dans la lutte pour la place de meilleur Honda Open Redding profite d’une goutte d’eau de Hayden pour dépasser l’Américain.

Marquez commet même une légère erreur dans le premier virage du 16ème tour et conserve d’un souffle sa place de leader. Le top 4 est roue dans roue, et même Smith n’est pas très loin de la tête pour ce qui est sa meilleure course en catégorie reine.

A 5 tours de l’arrivée le quatuor se scinde en deux groupes de 2, avec Rossi et Bautista très pressants sur les Honda Repsol de Marquez et Pedrosa. Pol Espargaro, qui avait pris le dessus sur Crutchlow, abandonne sur problème technique.

Bautista récupère la 3ème place à moins de 4 tours du but, alors que Smith part à la faute de l’avant dans le virage n°2, Tech 3 perdant ses deux pilotes en l’espace d’un tour. Rossi continue de mettre la pression à Marquez, notamment dans le T4 où il reprend systématiquement les quelques mètres que Marquez peut prendre dans le 3ème partiel. Pedrosa lâche face à Bautista qui ne semble pas en mesure de contester la victoire aux deux leaders.

Rossi essaye à plusieurs reprises de faire les freins à Marquez en bout de ligne droite, mais c’est dans le virage n°4 qu’il trouve l’ouverture dans l’avant-dernier tour, au même endroit que lors de son duel face à l’Espagnol l’année passée. A la différence de l’année précédente, Marquez réplique dès l’épingle à gauche suivante dans un freinage musclé mais propre. Rossi ne s’en laisse pas conter et effectue une nouvelle manœuvre dans le virage n°10, mais il élargit et Marquez récupère instantanément le leadership.  C’est à peine si on remarque que Bautista est lui aussi parti à la faute, une nouvelle fois de l’avant.

Marquez signe un dernier tour très rapide (à moins de 2 dixièmes du meilleur tour) qui lui permet de franchir la ligne en vainqueur sans nouvelle attaque de Rossi. Quel spectacle offert par les deux hommes,  qui ont profité de l’abandon de Lorenzo et de la timidité de Pedrosa pour illuminer ce début de saison sous les spot lights qataris. Rossi devient par la même occasion le pilote avec le plus de points inscrits en championnat du monde. Aleix Espargaro signe une très belle 4ème place qui peut presque sembler décevante suite aux premières séances d’essais. Il devance Dovizioso, Crutchlow (qui finit avec une Ducati quasiment à l’arrêt), Redding, Hayden, Edwards, Iannone (bien remonté après sa chute), Aoyama , Hernandez, Abraham, Petrucci et Parkes. Di Meglio finit 17ème et bon dernier.

Prochaine étape dans 15 jours à Austin, terre du premier succès de Marquez en MotoGP l’année dernière.

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...