Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
Marquez Mugello 2014

Résumé MotoGP Mugello : Marquez passe la sixième

On pourrait croire que c’était facile. De loin, c’est l’impression que peut dégager la 6ème victoire en 6 courses de Marc Marquez. Mais ce dimanche il a bien plus eu à batailler que lors des dernières courses avec un Jorge Lorenzo retrouvé, mais qui ne peut enchaîner un 4ème succès au Mugello. L’enfant du pays, Rossi, termine 3ème, si proche et si loin des deux hommes. Retour sur une course du même acabit que celle de Silverstone l’an dernier.

Toujours invaincu cette saison au moment d’arriver en Toscane, Marquez arrive en terrain ennemi. Entre un Rossi qui célèbre son 300ème Grand Prix dans son jardin italien, un Lorenzo vainqueur des 3 dernières éditions et des Ducati qui ont fait du Mugello leur circuit d’essais, la concurrence est rude.

Cela n’empêche pas le prodige espagnol de signer sa 6ème pole en 6 courses lors de ce qui a été probablement la qualification la plus serrée de la saison. Seuls 5 dixièmes séparent le poleman de Rossi qui ouvre… la 4ème ligne avec le 10ème temps. Entre les deux hommes, on retrouve Iannone (auteur de sa meilleure qualif en MotoGP), Lorenzo, Pedrosa, Pol Espargaro, Crutchlow, Smith, Dovizioso et Bradl.

Lors du départ, Iannone s’envole depuis sa deuxième place sur la grille pour signer le holeshot devant Lorenzo, Marquez, Dovizioso, Pol Espargaro, Crutchlow, Rossi et Pedrosa (qui ne parvient plus lors des dernières courses à reproduire les départs canons qui étaient il y a peu sa marque de fabrique). Marquez lance la première escarmouche sur Lorenzo à Casanova, mais Lorenzo réplique deux virages plus loin à Arrabiatta. Sur sa lancée, le Majorquin prend le commandement de la course en haut de la colline à Scarperia, pour tout de suite hausser le rythme.

Conscient de cela, Marquez dépasse Iannone à Bucine (le dernier virage), mais le jeune Italien ne se laisse pas impressionner et réplique en bout de ligne droite à San Donato. Ce n’est qu’un tour plus tard que Marquez trouvera la faille à Luco (2ème virage), malgré une belle résistance de la part du pilote Ducati. L’Espagnol compte alors 9 dixièmes de retard sur un Lorenzo qui ne l’a pas attendu.

Pendant ce temps, Rossi a entamé une remontée attendue après une qualification indigne de son rythme. Il passe Crutchlow à Correntaio, Espargaro à Borgo San Lorenzo et Dovizioso à Scarperia pour passer 4ème. L’Italien monte sur le podium provisoire et se lance à la chasse des deux leaders lors du 4ème  tour, avec 1s2 de retard sur Lorenzo. La remontée de Pedrosa est moins incisive puisque dans le même laps de temps il ne parvient à se défaire que de Crutchlow. Smith part à la faute et marque le pas face à un coéquipier de plus en plus envahissant. Son compatriote Crutchlow l’imite le tour d’après et sa machine embarque Bradl qui ne peut rien faire pour éviter la chute.

Marquez remonte assez vite sur Lorenzo (en signant au passage le meilleur tour en course) alors que Rossi ne parvient pas à reprendre durablement du temps à son coéquipier. Pedrosa poursuit sa remontée en prenant le meilleur sur Dovizioso lors du 7ème tour, puis sur Espargaro lors du tour suivant. L’Espagnol a dans le viseur Iannone, contraint de marquer le pas après avoir choisi les pneus tendres qui lui ont permis de briller jusqu’à présent. Le pilote Pramac se fait dépasser lors du 10ème tour dans la descente de Savelli, alors qu’en tête le statu quo demeure entre les deux hommes, alors que Rossi perd du terrain dixième après dixième.

Iannone ne s’en laisse pas conter et ne laisse pas Pedrosa s’en aller. La passe d’armes entre les deux hommes est belle, permet à Espargaro et Dovizioso de recoller, et ce n’est qu’à moins de 10 tours du terme de la course que Pedrosa parvient à prendre un peu le large.

Marquez, lui, continue d’observer Lorenzo et porte sa première attaque à seulement 6 tours du but. Contrairement aux dernières courses, il ne dispose pas des quelques dixièmes dans la manche qui lui permettraient de prendre le large. Dès le tour suivant Lorenzo se porte à la hauteur de Marquez à San Donato, élargit, mais repasse un enchaînement de virage plus loin. On retrouve le Lorenzo « gladiateur » de l’année dernière. Il retarde son freinage pour conserver le commandement lors du 19ème des 23 tours, mais Marquez lui fait les freins la boucle d’après. Lorenzo résiste à tout prix et s’infiltre dans un trou de souris à Luco.

Marquez ne cherche pas à doubler Lorenzo ailleurs qu’au bout de la ligne droite du tracé toscan qui compte pourtant de nombreuses possibilités de dépassement. Sa manœuvre lors du 21ème tour est cette fois-ci couronnée de succès. Le pilote Yamaha cherche par tous les moyens à repasser en tête dans les enfilades, ce qu’il parvient à faire à Correntaio, avec une trajectoire très tendue. Derrière, Espargaro prend le meilleur sur Iannone qui se fait menacer par Dovizioso.

Dans l’avant-dernier tour Lorenzo résiste une nouvelle fois à Marquez en bout de ligne droite, il donne tout ce qu’il a mais le leader du championnat reste dans son sillage, et parvient à prendre la tête à l’entrée du dernier tour, une nouvelle fois en bout de ligne droite. Conscient des endroits où Lorenzo peut le dépasser grâce aux dernières manœuvres du Majorquin, Marquez ferme les bonnes portes et remporte sa 6ème victoire de la saison.

Lorenzo fait un très beau vaincu et doit capitaliser sur cette course pour rattraper son début de saison raté. Rossi termine 3ème à moins de 3s des deux hommes, une semi-déception compte tenu des attentes placées en lui, même en partant de la 4ème ligne et après ne plus être monté sur le podium depuis 2009 au Mugello. Pedrosa termine 4ème mais à plus de 14s de son coéquipier, tout en perdant la deuxième place au général au profit de Rossi. Il devance Pol Espargaro qui confirme sa course du Mans, Dovizioso, Iannone, Bautista, Aleix Espargaro, Hernandez, Pirro, Abraham, Redding, Aoyama et Edwards. Cap dans deux semaines sur le circuit de Montmelo pour la prochaine épreuve, où Marquez tentera de faire la passe de 7 à domicile.

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...