Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
marc-marquez-motogp-repsol-honda-assen

MotoGP Assen : Marquez insubmersible

Après Rossi au Qatar, Lorenzo au Mugello et Pedrosa à Montmelo, un autre adversaire a essayé de se mettre en travers de la route du prodige. Les conditions de piste changeantes étaient parfaites pour Andrea Dovizioso. Cela n’a pas suffi. Retour sur un week-end qui confirme une nouvelle fois la mainmise de l’Espagnol sur la catégorie.

Ah, Assen ! Ses courses le samedi, sa chicane, ses conditions climatiques changeantes. Pour les 65 ans du championnat du monde, rien ne change du côté de Groningen. La séance qualificative est perturbée par une averse et à ce petit jeu Aleix Espargaro parvient à signer sa première pôle en carrière, tirant partie de ses pneus tendres et d’une piste dégagée. Le reste du plateau se regarde, se gêne et ne peut signer de chrono convaincant avant que la pluie ne s’intensifie. Les Honda Repsol de Marquez et Pedrosa limitent la casse en se qualifiant en 1ère ligne, mais les Yamaha de Lorenzo et Rossi se retrouvent en 9ème et 12ème position. Entre le 3ème et le 4ème du championnat on retrouve dans l’ordre Iannone, Crutchlow, Smith, Dovizioso et Bradl.

Le départ est lui aussi perturbé, puis décalé pour cause d’averses momentanées. Lorsque les fauves sont enfin lâchés pour le tour de chauffe, Rossi est le seul pilote de pointe à prendre le pari de parti en slicks. Suite à de nouvelles gouttes de pluie, il se ravise et prend le départ avec son autre machine depuis la pit lane.

Lors du départ, Marquez et Dovizioso prennent le meilleur envol. Ils prennent assez vite le large devant un autre duo constitué par Aleix Espargaro et Pedrosa. Lorenzo est 6ème entouré par les Ducati de Iannone et Crutchlow. Les deux leaders imposent un rythme d’enfer, creusant un écart de 7s5 en 5 tours sur Espargaro ! Leurs chronos progressent à un point que l’on se rend compte très vite que la piste n’est plus vraiment humide, et que des pneus slicks seraient largement plus avantageux. Ce changement est effectué lors du 6ème tour par la majorité du plateau, alors que certains (dont Lorenzo) préfèrent attendre une boucle de plus.

½ tour après être sorti avec ses pneus slicks, Marquez se fait une énorme frayeur sur les freins et est contraint de tirer droit, laissant le commandement virtuel à Dovizioso. Une fois la situation stabilisée à la fin du 8ème tour, on retrouve donc le pilote Ducati en tête avec 4s d’avance sur Marquez, 10s sur le duo Espargaro/Pedrosa et près de 20s d’avance sur un groupe composé de Broc Parkes (grand vainqueur du changement de motos grâce à un arrêt anticipé), Bautista et Crutchlow. La Ducati de Iannone et deux secondes derrière ce groupe et Rossi est à une distance similaire de son compatriote. Lorenzo a perdu beaucoup de temps et se retrouve 13ème.

Pedrosa essaye à plusieurs reprises de passer Espargaro mais le natif de Granollers lui rend systématiquement la monnaie de sa pièce, lui qui court après un premier podium en MotoGP.

Parkes rétrograde en queue de groupe alors que Iannone et Rossi sont en train de ramarrer celui-ci. Marquez, qui ne reprenait jusqu’à présent qu’une paire de dixièmes au tour sur la tête profite d’une nouvelle menace de pluie à mi-circuit pour reprendre 2s4 entre le 11ème et le 13ème tour et se trouver ainsi à à peine plus d’une seconde de Dovizioso. Pendant ce temps, Rossi passe Parkes alors que Iannone prend la tête du groupe. Lorenzo continue sa descente aux enfers en sortant des points.

Le tour d’après, Pedrosa passe Espargaro dans la ligne droite de retour mais le pilote Yamaha reprend son bien après avoir retardé son freinage au tout dernier moment. Rossi passe coup sur coup Bautista et Crutchlow, puis Iannone le tour d’après.

A 10 tours de la fin, Marquez fait la jonction avec Dovizioso et le dépasse sans coup férir à la chicane. Alors qu’Aleix Espargaro continue de se battre avec Pedrosa, son frère Pol part à la faute et sera bientôt contraint à abandonner.

La fin de course est des plus tranquilles, Pedrosa se défaisant une bonne fois pour toutes d’Espargaro et ne pouvant remonter sur un Dovizioso décramponné par Marquez mais disposant de bien trop d’avance pour songer à un doublé Honda. Rossi met quelques tours à se débarrasser de Iannone , alors que Smith remonte et passe Parkes, Crutchlow et manque de croquer Bautista dans le dernier tour. Lorenzo sauve l’honneur en retrant dans les points lors des derniers tours, mais ses chronos sont bien loin de ce qu’il est capable de faire sur une piste sèche.

Marquez signe donc une 8ème victoire en autant de courses, ce qui lui permet d’asseoir encore un peu plus sa domination en tête du championnat (72 points d’avance sur Rossi et Pedrosa désormais à égalité). Dovizioso signe son deuxième podium de la saison et retrouve la 4ème place du championnat. Pedrosa termine 3ème comme à Barcelone, il devance Aleix Espargaro, Rossi, Iannone (le top 6 est donc composé de deux Honda, deux Yamaha et deux Ducati), Bautista, Smith, Crutchlow (qui n’avait plus terminé une course depuis quelques temps), Bradl, Parkes, Redding, Lorenzo, Abraham et Petrucci.

Rétrospectivement, on peut se dire que la décision initiale de Rossi de partir en pneus slicks pouvait être la plus payante même s’il était risqué de parier sur une course sans averse supplémentaire, Pedrosa ayant lui-même confié qu’il songeait à partir de la voie des stands avec une moto équipée de slicks (comme la course Valence 2012 qu’il avait remportée) mais que la pluie lors du tour de chauffe l’avait refroidi.

Prochain rendez-vous dans deux semaines au Sachsenring. Le tracé allemand est le jardin de Pedrosa, mais Marquez y avait lancé une série de 4 victoires consécutives l’an dernier.

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...