Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
03Argentina14Mgp_JOC5232

Derniers tours de piste à Valencia

Dernière manche de la saison sur le circuit de Valencia. Comme chaque année, c’est avec tristesse que nous verrons une dernière fois nos pilotes préférés tourner sur un circuit et nous faire vibrer. Mais vu qu’on est chanceux, dès le lendemain matin, ils seront de retour pour les premiers essais de l’année 2015. Et pour 2014, une seule catégorie n’a pas encore trouvé son champion du Monde. Alors qui de Jack Miller ou d’Alex Marquez sera champion du Monde en Moto3. Le public valencian a déjà choisi son camp ! Dernière présentation et bilan de l’année, et ça va envoyer !

Va-t-il gagner la 13ème ? Va-t-il battre le record de Mick Doohan ? Voilà la question principale pour la catégorie MotoGP. Le « il », c’est bien entendu Marc Marquez. Après avoir retrouvé les joies de la victoire en Malaisie, Marquez, qui aura archi dominé les 2/3 de la saison, voudra terminer sa fabuleuse année par une nouvelle victoire. Avec 337 points, notons toutefois qu’il ne pourra pas battre le record de Jorge Lorenzo qui date de 2010 avec 383 points. Et notons aussi que Marquez ne compte que 3 points de plus que la saison dernière lors de son premier titre. Donc même s’il gagne, il n’aura au final que 28 points de plus qu’en 2013. Marrant quand on se dit qu’il a remporté deux fois plus de victoire en 2014. Honda est assuré du titre de champion du monde équipe, Pedrosa est assuré de terminer 4ème du championnat. Bref, une course pour du beurre et pour faire plaisir au public pour Marc Marquez. Il préfèrerait même laisser la victoire avec en contrepartie voir son frère remporter le titre en Moto3.

La bagarre pour la deuxième place ! Voilà le principal enjeu pour cette course MotoGP. Valentino Rossi face à Jorge Lorenzo. Qui finira meilleur pilote Yamaha pour 2014 ? Lorenzo reste sur neuf podiums consécutifs, là où Rossi n’en a que 7 sur les 8 dernières courses. Mais un championnat se joue sur la durée et sur le début de saison. Et aujourd’hui Lorenzo paie ses premières courses catastrophiques. Avant cette course de Valencia, Rossi compte 12 points d’avance sur Lorenzo. Bref, à moins d’un problème, on ne voit pas comment Rossi peut se faire battre par Lorenzo. Logiquement, on devrait retrouver les 4 protagonistes principaux aux 4 premières places. Il faudrait donc que Lorenzo s’impose et que Rossi terminer 4ème. Dans ce cas, les deux pilotes seraient ex aequo, mais Lorenzo prendrait la place de vice-champion grâce à ses six deuxièmes places contre seulement cinq pour Rossi.

Valencia est un circuit que Lorenzo apprécie bien, en atteste sa victoire la saison passée. Mais Marquez et Pedrosa ne se laisseront pas faire et voudront eux aussi s’imposer face à leur public.

Dani Pedrosa va terminer une année très difficile. Se faire dominer par son coéquipier aussi facilement doit mettre un coup au moral. Surtout Pedrosa n’est plus aussi mordant que par le passé. Trop souvent il a eu du mal à se battre avec Marquez, Lorenzo ou Rossi. A cause, la plupart du temps, d’un mauvais départ. Et comme on l’a vu en Malaisie, malgré un bon départ, il a chuté à deux reprises alors qu’il réalisait les meilleurs chronos de la course. Mais comme chaque année, Pedrosa n’est jamais loin. S’il ne monte pas sur le podium, il réalisera sa plus mauvaise saison en termes de podium depuis 2009 et 2010. Mais à l’époque, il n’avait participé qu’à 14 et 15 courses contre 18 cette année.

Voilà pour ceux qui auront marqué la saison 2014 en MotoGP. Maintenant passons à ceux qui nous ont aussi fait rigoler.

Et là, le champion des champions, Monsieur Alvaro Bautista. Il allait nous montrer que cette année, il allait se battre pour terminer 5ème du championnat, qu’il visait des podiums. Résultat, 11ème du championnat avec 89 points et malgré tout un podium en France ! Des chutes, des ratés, des 10èmes places, voilà la saison complètement ratée d’Alvaro Bautista. Il dira au revoir à Honda après 3 années sur la RCV. Et il commencera une nouvelle aventure avec Aprilia, toujours dans l’équipe Gresini. Il doit déjà être pressé d’être lundi matin pour enfin mettre fin à son calvaire 2014.

Le deuxième champion du manque de résultat est Stefan Bradl. Lui aussi visait les podiums avec sa Honda du team LCR. Mais à part une 4ème position en début de saison et deux nouvelles 4èmes places lors des 4 dernières courses, Bradl aura été très très décevant. Lui aussi dira au revoir à Honda et montera sur une nouvelle machine lundi matin. Ce sera dans le team Forward sur une Yamaha. Et il découvrira son nouveau coéquipier, le grand méchant Baz.

Les deux pilotes Honda auront raté leur année, étant plus proche de la dépression lors de certaines épreuves que des podiums. Heureusement, que ce soit Fausto Gresini ou Lucio Cecchinello, les deux patrons ont été très compréhensifs avec leur pilote.

Le troisième champion de l’année est Cal Crutclow. Seulement 63 points, des chutes en pagaille, un podium miraculeux en Aragon, une presque deuxième place en Australie à un demi-tour près, des casses mécaniques, des blessures, bref, une année pourrie. 8 abandons en 16 courses. Beau ratio ! 63 points, c’est aussi plus ou moins comme Andrea Iannone l’année dernière, moins qu’Hector Barbera lors de sa première année chez Ducati, comme Karel Abraham. Heureusement, il fait mieux que le duo Pramac en 2011 qui n’avait même pas réussi à avoir 50 points par tête de pipe. Mais il ne faut pas résumer la saison de Crutchlow aux chutes et aux ratés. Il est plus constant sur cette fin de saison, on le voit plus souvent aux avants postes, il fait plus honneur à la marque rouge que ce qu’on a vu au printemps. Comme pour les deux pilotes Honda satellites, il quittera son équipe dimanche soir. Et il sera lundi matin dans le box de Lucio Cecchinello. Un changement qui ne sera que bénéfique.

Du côté de ses coéquipiers chez Ducati, Andrea Dovizioso aura comme souvent bien résisté et marqué de gros points. Avec 174 points et une 5ème place au championnat, Dovi aura été constant comme très souvent. Ducati revit cette année. Même si on n’oubliera pas les aides obtenues par les rouges avec les moteurs et les pneus. Avec seulement 2 podiums, mais avec huit tops 5, Dovizioso aura réussi une belle saison.

Andrea Iannone aura réussi de bonnes qualifications, aura réussi de bons départs, mais aura aussi réussi à chuter très souvent. Blessé à Sepang, il n’est pas encore certain de prendre part au GP de ce week end. Les courses sont toujours deux fois trop longues pour Iannone, aka « Je suis très rapide pendant 10 tours avant de m’effondrer ».

Yonny Hernandez : Pas si ridicule pour un pilote qui au départ n’était là que pour ses sponsors.

Nicky Hayden et Hiroshi Aoyama auront été, comme les pilotes Honda Open en difficulté en début de saison, puis mieux sur la fin de saison, grâce notamment aux progrès réalisés par la machine japonaise. Hayden aura souffert de son poignet durant une grande partie de la saison, on ne sait pas trop comment il sera l’an prochain, mais la fin se rapproche pour le Kid du Kentucky, qui avait remporté le titre sur ce circuit il y a déjà 8 ans ! Pour Aoyama, la fin sera ce week-end, il deviendra pilote d’essais de la marque. Sa saison aura été réussie, le seul pilote à ne pas avoir abandonné en course ! Vu qu’il ne faisait plus rien depuis 4 ans, il ne fallait pas s’attendre à le voir briller.

Scott Redding n’aura pas brillé sur l’année, mais aura été assez constant aux alentours de la 10ème place. Rarement à l’écran, il est difficile de dire s’il était rapide ou non. Mais pour une première année en MotoGP, sur la Honda Open, il n’aura pas été ridicule. Il a même été quelques fois en bagarre avec son coéquipier Alvaro Bautista sur les dernières courses. Et pourtant les motos ne sont pas les mêmes loin de là ! Il récupèrera la RCV de Bautista et quittera par ailleurs le team Gresini pour aller dans la nouvelle équipe Marc VDS qui arrive en MotoGP. Il retrouvera l’équipe avec laquelle il a passé quatre saisons. Mais attention à lui pour l’an prochain, il pourrait bien se battre pour le top 5.

Hector Barbera revit depuis 2 mois. Il a enfin laissé sa FTR Kawasaki de côté et a récupéré une Ducati. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Barbera n’a pas perdu la main. Catastrophique depuis le début de l’année, il reste sur une 5ème place en Australie et une 9ème en Malaisie.
Son coéquipier Mike Di Meglio aura vécu une année très difficile dans cette équipe Avintia. Une moto pas au niveau, mais un pilote qui était souvent au contact de son coéquipier. C’est la seule chose qu’il faut retenir de l’année de Mike. Surtout avec ce que montre Barbera sur la Ducati sur la fin de saison. Comme quoi, ce n’est pas le pilote qui n’avait pas le niveau MotoGP. Mike aura la possibilité de montrer son talent la saison prochaine, toujours chez Avintia, mais avec une Ducati. Pour cette dernière manche, il ne faut rien espérer d’autre que de ne pas se blesser !

Chez Tech3, on voudra bien terminer la saison. Pol Espargaro est actuellement 6ème du championnat, mais Bradley Smith n’est que 7 points derrière. La saison n’aura pas été de tout repos pour Hervé Poncharal. Comme prévu avec deux jeunes pilotes, de nombreuses chutes, des belles performances, des week-ends sans, bref la saison d’un pilote qui apprend. Espargaro aura tout de même fait une bonne première saison avec 126 points avant cette course de Valencia. Meilleur rookie (sans surprise), l’espagnol aura surtout appris. Le duo anglo-espagnol aura la saison prochaine pour montrer qu’ils ont enfin appris la catégorie.

L’ainé des Espargaro aura été la révélation de la saison. Même si on s’était aperçu de son talent les deux dernières années, il a plusieurs fois été dans les deux premières lignes lors des qualifications. Excellent sur un tour lors des essais, il a montré qu’il méritait une moto plus performante. Surtout quand on voit que ses deux coéquipiers, Colin Edwards puis Alex De Angelis n’arrivaient pas à faire mieux que 15ème alors qu’Aleix se battait pour le top 5 ! Malgré tout, il aura souvent régressé durant les courses. Il bénéficiait, comme des Ducati, d’un pneu plus tendre ce qui aidait bien.

Et pour terminer la partie MotoGP, on avait fini avec lui la saison dernière à Valencia et on terminera encore avec lui. Le grand retour de Randy De Puniet sur un GP ! Après un an à mettre au point la Suzuki, il aura enfin l’occasion de montrer qu’il n’a rien perdu de son talent. Alors qu’attendre de Suzuki pour cette course ? Pas grand-chose. Ils ont énormément tourné au Japon, mais avec la plupart du temps Aoki, c’est-à-dire un pilote qui n’a pas le niveau des GP. Ils ont eu l’occasion de faire quelques essais les lendemains de GP, mais à chaque fois il pleuvait et les journées étaient mortes. La seule confrontation directe avec les pilotes MotoGP date de Barcelone en Juin dernier. Le résultat n’était pas exceptionnel, même si Suzuki a bien dit qu’il ne visait pas un chrono. Mais vu que les autres pilotes étaient aussi en test, on peut se dire que les 2.5 secondes de retard devraient être à la norme ce week end. Ils ont fait quelques jours d’essais ces dernières semaines, mais Randy s’est blessé sur une chute et souffrait d’une commotion cérébrale. Bref, ça risque d’être dur. Surtout que De Puniet n’a plus roulé en course depuis un an. Même s’il a fait les 8h de Suzuka avec de bons chronos, mais ce n’est pas du MotoGP. En tout cas, ce sera intéressant de voir le résultat du français, et puis le comparer aux résultats des essais de la semaine prochaine de la part des deux futurs pilotes titulaires, Aleix Espargaro et Maverick Vinales. Mais une 12ème place serait déjà un bon résultat pour les bleus.


En Moto2, ce sera très court. Car Esteve Rabat est déjà champion du Monde, que Mika Kallio devrait terminer 2ème et que Maverick Vinales sera vraisemblablement 3ème du championnat.

La seule interrogation pour les 8 premiers du général sera pour la 4ème place entre Dominique Aegerter et Tom Luthi. Avantage à l’ancien qui compte 7 points de plus que son futur coéquipier.

Rabat voudra terminer sur une bonne note sa magnifique saison avec 7 victoires et 13 podiums !

Kallio quittera l’équipe VDS et voudra lui aussi bien terminer avec une équipe où il aura passé plus de 3 saisons. Il ira briller chez Italtrans en 2015.

Maverick Vinales reste sur 3 victoires lors des quatre dernières courses. C’est bien lui l’homme fort de cette fin de saison. Rien de mieux pour commencer sa nouvelle aventure chez Suzuki.

Johann Zarco s’est bien rattrapé sur la deuxième partie de saison et voudra lui aussi bien terminer son aventure avec Caterham avant de retrouver Aki Ajo dans une nouvelle équipe et sur une Kalex.

Simone Corse revient et reprend sa place après sa fracture du bras. Florian Marino avait assuré l’intérim pendant 4 courses, sans briller, mais en étant correct pour un pilote qui découvrait la catégorie.


Pour les Moto3, là on attaque la dernière course sérieuse de l’année !
Alors Jack ou Alex ?

Marquez compte 11 points d’avance sur Miller. C’est-à-dire qu’il peut se contente d’une 3ème place quoi qu’il arrive. Si Miller termine 2ème, Marquez peut terminer 6ème, si Miller termine 3ème, Marquez peut terminer 10ème.

Mais le problème avec les Moto3, c’est qu’il peut y avoir 10 pilotes dans la même seconde sur la ligne d’arrivée. A Valencia, il n’est pas rare de voir le pilote deuxième ou troisième en sortie de dernier virage remporter la course. On l’avait notamment vu la saison dernière lors de la bagarre entre Rins, Vinales et Folger. Rins avait perdu le titre dans cette dernière ligne droite. Il faudra donc être très tacticien. La Honda est la plus rapide en ligne droite depuis plusieurs courses, donc l’avantage pourrait être pour Marquez.

Après, on peut penser qu’il n’y aura pas de consigne de course de la part de Honda ou de KTM. Tout simplement car il y trop de pilotes différents qui peuvent s’intercaler entre les deux. Les seuls qui peuvent interférer sont Alex Rins, coéquipier de Marquez et Danny Kent, ami et coéquipier de Miller, même s’ils ne sont pas dans la même équipe, mais qui ont le même patron (Aki Ajo). Après, les pilotes peuvent eux même se rater comme on l’a vu au Japon où Miller et Kent se sont accrochés dans le dernier tour et ont perdu gros.

Efren Vazquez s’est imposé à Sepang et pourrait bien là encore bénéficier de la puissance de sa Honda dans la dernière ligne droite. Il devra malgré tout rester dans le groupe de tête.

John McPhee, coéquipier de Vazquez est très rapide depuis quelques courses, mais n’arrive pas à concrétiser et chute souvent dans les derniers tours.

Brad Binder, futur pilote Ajo (et donc aide de Miller ?) est déjà monté sur le podium cette année et a été lui aussi en forme dans la tournée outre mer.
Enea Bastianini, impressionnant pour son année de rookie, mais qui a du mal depuis quelques courses.

Alexis Masbou, auteur de plusieurs remontées dont il a le secret et qui voudra terminer son aventure avec l’équipe de Mirko Cecchini sur une bonne note avant de remplacer Vazquez chez RTG.

Miguel Oliveira, toujours là sur sa Mahindra.
Romano Fenati et sa KTM du team VR46 qui peut gagner comme terminer 10ème.

Voilà, ils sont 10 à pouvoir logiquement s’imposer, terminer sur le podium, terminer dans les 10 et à prendre part dans l’attribution du titre.
Alors Messieurs Marquez et Miller, bonne chance et que le meilleur gagne !


Programme TV:

Vendredi 7 Novembre:
Moto3 FP1: 9h-9h40 LIVE EUROSPORT
MotoGP FP1: 9h45-10h40 LIVE EUROSPORT
Moto2 FP1: 10h55-11h40 LIVE EUROSPORT

Moto3 FP2: 13h10-13h50 LIVE EUROSPORT
MotoGP FP2: 14h05-14h50 LIVE EUROSPORT
Moto2 FP2: 15h05-15h50 LIVE EUROSPORT

Samedi 8 Novembre:
Moto3 FP3: 9h-9h40 LIVE EUROSPORT
MotoGP FP3: 9h45-10h40 LIVE EUROSPORT
Moto2 FP3: 10h55-11h40 LIVE EUROSPORT

Moto3 QP: 12h35-13h15 LIVE EUROSPORT
MotoGP FP4: 13h30-14 LIVE EUROSPORT
MotoGP QP1: 14h10-14h25 LIVE EUROSPORT
MotoGP QP2: 14h35-14h50 LIVE EUROSPORT
Moto2 QP: 15h05-15h50 LIVE EUROSPORT

Dimanche 9 Novembre:
Moto3 Warm Up: 8h40-9h LIVE EUROSPORT
Moto2 Warm Up: 9h10-9h30 LIVE EUROSPORT
MotoGP Warm Up: 9h40-10h LIVE EUROSPORT

Moto3 Course: 11h LIVE EUROSPORT
Moto2 Course: 12h20 LIVE EUROSPORT
MotoGP Course: 14h LIVE EUROSPORT

Que du direct pour terminer cette saison!! Du vendredi matin au dimanche fin d’après midi, vous ne raterez rien sur Eurosport. Et si vous avez peur du manque de moto et que vous ne travaillez pas vendredi, vous aurez après les essais la possibilité de revoir les courses Moto3 de République Tchèque (LA course à revoir), MotoGP de Saint Marin, d’Aragon, de Philip Island, de Motegi et de Sepang. Bref, voir de la moto de 8h45 jusqu’à 20h45. 12 heures de GP non stop!!!!

Météo:

crédit photos: mototribu.com (sauf De Puniet-Suzuki: suzuki-racing.com)

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...