Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
honda

[WSBK] Présentation de la saison

La saison de Superbike démarre ce week-end sur le circuit de Phillip Island. Après nous avoir fait vibrer et pleurer en novembre dernier, Sylvain Guintoli remet son titre en jeu mais sera cette année sur Honda. Plusieurs changements sont à noter dans la catégorie. Alors qui brillera cette année ? Présentation des principaux pilotes !

Honda Pata:
-1 Sylvain Guintoli
-60 Michael Van Der Mark

honda
L’équipe Honda accueille deux nouveaux pilotes dont le champion du monde en titre. Après une fin de saison 2014 assez impressionnante, Guintoli quitte Aprilia, qui arrête son soutien officiel, pour rejoindre Honda en remplacement de Jonathan Rea.

Nous ne doutons pas du talent de Guintoli, presque toujours dans le top 5, toujours régulier et rarement par terre, en revanche la question sera de savoir si la moto sera performante. Rea a brillé tant bien que mal ces dernières saisons alors que ses coéquipiers étaient plus en retrait. Il n’y a pas d’évolutions majeures pour la Honda, mais c’est une moto qui a rarement des gros problèmes techniques. Cette année, Guintoli sera attendu et on ne sait pas comment il réagira. Il a toujours été dans la position du chasseur, de l’outsider que personne n’attend et n’a jamais autant brillé que dans cette position. C’est la première année où il sera pilote n°1 d’une équipe et aura comme objectif avoué de faire aussi bien que l’année précédente. La tâche s’annonce rude. Surtout que les essais de pré saisons ont été compliqués pour Guintoli avec une grosse chute à Jerez. Secoué, il n’a pas énormément roulé.
Le deuxième pilote de l’équipe sera Michael Van Der Mark, champion du monde Supersport en titre. Après avoir dominé assez facilement la catégorie des 600cc l’an passé, le hollandais fait le grand saut. Six victoires et quatre deuxièmes places en 11 courses l’an passé, on peut dire que VDM a brillé ! En tant que rookie, il sera bien entendu moins attendu que Guintoli, mais Van Der Mark est annoncé comme un futur grand pilote. A lui de montrer que les louanges obtenues la saison passée étaient mérités. Pour une bonne première saison, il faudrait que Van Der Mark termine dans les 10 premiers du championnat. Et ce n’est pas joué d’avance !

Kawasaki Racing Team:
-66 Tom Sykes
-65 Jonathan Rea

kawa

L’équipe All Star de ce championnat Superbike. 91 podiums à eux deux en Superbike dont 37 victoires !
D’un côté Tom Sykes, champion du monde 2013, vice-champion du monde 2012 et 2014 après avoir perdu le titre lors de la dernière course. De l’autre Jonathan Rea, souvent placé mais jamais champion.
Tom Sykes est revanchard. Lui qui n’a toujours pas accepté la perte de son titre la saison dernière s’en était pris à Loris Baz son coéquipier de l’époque. La relation entre les deux pilotes de l’équipe était exécrable. Mais Sykes n’est pas ami non plus avec Rea. Ils ont beau se lancer des fleurs depuis 2 mois, dès que la bagarre rependra, on risque de voir des étincelles dans l’équipe Kawasaki. Sykes a plus perdu le titre seul alors qu’il comptait 44 points d’avance sur Guintoli avant les trois derniers week-ends.
Pour Johnny Rea, c’est un changement important. Pour la première fois de sa carrière, il quitte Honda et l’équipe Ten Kate avec laquelle il avait été vice-champion du monde Supersport en 2008. Après six années sur la CBR Rea voulait du changement et surtout une moto capable de remporter le titre. Il a trop souffert ces dernières années avec sa Honda. Malheureusement, on connait aussi les nombreuses chutes de l’anglais. Combien de fois était-il en tête avant de chuter ? Sans parler non plus de ses deux grosses blessures en 2011 et 2013 où il avait raté la moitié de la saison. Rea a été rapide dès ses premiers tours de roues, il sera avec Sykes le grand favori de la saison.

Suzuki Crescent:
-22 Alex Lowes
-14 Randy De Puniet

suzuki

Une des grosses interrogations de l’année ! Depuis deux ans, Suzuki s’améliore mais n’arrive pas à passer le cap des victoires. Il y a deux ans, Camier et Cluzel étaient montés chacun sur un podium, et la saison dernière Eugène Laverty et Alex Lowes avaient réussi à finir deux fois chacun sur la boite. Mais ils ont aussi eu de nombreuses casses et de nombreux problèmes techniques. Mais Suzuki est assez confiant pour cette année, ce qui change des années précédentes.
Le duo de pilotes sera composé d’Alex Lowes qui en sera à sa deuxième saison sur la GSX-R et de Randy De Puniet qui est le vieux rookie du championnat.
Lowes réalise de très bons essais sur ce mois de février. Il pourrait être un sacré outsider pour le championnat, même si un top 5 final serait déjà une belle performance.
Randy De Puniet, de son côté revient en piste après un an à être pilote d’essais pour Suzuki en MotoGP. Après avoir espéré pendant de nombreuses semaines d’obtenir un guidon sur la MotoGP, il a dû se rabattre sur le championnat SBK. Lui qui a tant critiqué les motos du SBK par le passé, préférant rester en MotoGP sur des tréteaux, a soit compris qu’il ne trouverait rien d’autre, soit eu des garanties sur les évolutions de la GSX R. Que peut-on attendre de lui cette saison ? Il découvre la catégorie, mais avec son expérience, il devra jouer dans le top 10 sans problème. Suivant les courses et les circuits qu’il connait, il pourrait monter sur le podium à quelques reprises et pourrait pourquoi pas retrouver le goût de la victoire. On principal objectif sera de terminer devant son coéquipier.


Ducati Aruba.it Team:

-7 Chaz Davies
-34 Davide Giugliano

ducati

La surprise de la saison pourrait bien venir de Ducati. Après deux saisons en retrait, les Rouges pourraient regouter à la victoire à plusieurs reprises. La Panigale a un an d’expérience. Comme chaque année, Ducati sera aux avants postes à Phillip Island. A voir maintenant s’ils confirmeront sur la saison. Le seul problème pour Ducati, c’est le niveau de ses pilotes. Est-ce que Davies et Giugliano peuvent tenir sur la saison entière et jouer un championnat sur 26 courses ? Difficile à répondre.  Ils viseront la victoire sur certaines épreuves, le podium à chaque course car les pilotes en sont capables mais pour le titre ce sera plus dur vu l’inconstance des deux pilotes.
Davide Giugliano avait terminé 8ème du championnat l’an passé alors que Chaz Davies avait fini 6ème.
Malheureusement, dès la première séance d’essais ce lundi sur le circuit australien, Giugliano s’est cassé deux vertèbres et est incertain pour le premier week end de course.


Ducati Althea:

-18 Nico Terol
-15 Matteo Baiocco

althea

Nico Terol quitte le championnat Moto2 pour découvrir le Superbike. Avec une Ducati du team Althea (champion du monde avec Checa rappelons-le) l’espagnol tentera de se relancer après une année 2014 catastrophique. Alors qu’il avait remporté deux courses en 2013, Terol n’a pas réussi à faire mieux qu’une 14ème place lors du GP d’Argentine en début de saison. Plus souvent aux alentours de la 20ème place, nous n’avons pas reconnu le pilote champion du monde en 125cc en 2011.
Matteo Baiocco, pilote qui a déjà effectué plusieurs courses dans le championnat ces dernières saisons revient en championnat du monde après avoir couru en Italie en terminant 2ème derrière Ivan Goi. Mais nous ne devrions pas le voir souvent dans le top 10.

Aprilia Red Devils:
-91 Leon Haslam
-81 Jordi Torres

aprilia

Aprilia n’a plus d’équipe officielle en championnat du Monde. L’équipe de Sylvain Guintoli et Marco Melandri n’existe plus officiellement, il n’y aura plus de support officielle de la part d’Aprilia. En revanche, l’équipe Aprilia Red Devils récupère les RSV4 officielles, même s’il n’y aura pas de vraies évolutions durant l’année.
Les deux pilotes seront Leon Haslam qui reste sur plusieurs saisons difficile avec Honda et qui excepté en 2010 n’a jamais vraiment réussi à confirmer le potentiel aperçu et Jordi Torres, qui comme Nico Terol quitte donc le Moto2 et l’équipe Aspar pour ce championnat WSBK. Comme Terol, Torres sera là pour se relancer après une année 2014 catastrophique.
Pour les résultats, les premiers essais sont très encourageants pour les deux pilotes, ils pourraient bien jouer les premiers rôles même si ce ne sont pas les pilotes les plus connus !

Erik Buell Racing:
-59 Niccolo Canepa
-72 Larry Pegram

ebr

Alors là, c’est la grande question de ce championnat. Que donnera cette équipe américaine, qui était ridicule l’an passé, incapable de se qualifier pour certaines manches, qui cassait moteurs sur moteurs, qui laissait de l’huile sur la piste, bref les bras cassés du WSBK. Avec Niccolo Canepa, un pilote habitué au WSBK, EBR semble partir sur de bonnes bases. Tout le monde se demande pourquoi Canepa a accepté ce challenge, mais les premiers essais sont plus qu’encourageant pour l’italien qui a bouclé la première journée de test à Phillip Island à seulement 1.7 du meilleur chrono de Lowes.

BMW JR Racing:
-24 Toni Elias
-86 Ayrton Badovini

La grande question de ce championnat! L’équipe a de gros problèmes d’argent, ils ne sont pas présents en Australie et nous ne savons pas si l’équipe existera cette année!

Au cas où, BMW aura cette année deux pilotes de très bon niveau avec Toni Elias et Ayrton Badovini. Mais surtout avec deux pilotes assez inconstants, qui peuvent monter sur le podium comme terminer 15ème. Difficile de donner un pronostic pour les deux pilotes comme pour le véritable niveau de la moto, même si normalement l’allemande est toujours à un bon niveau. Rappelons que la saison dernière, Sylvain Barrier (et Leon Camier lors des remplacements) était le seul sur la moto allemande.

MV Agusta:
-2 Leon Camier

mv

Là encore, difficile de pronostiquer quelque chose avec la MV Agusta. La saison dernière, Claudio Corti avait eu énormément de mal ne marquant que 27 points dont 11 à Magny Cours. Mais lors de sa pige à Laguna Seca, Camier avait tout de même réussi à marquer 7 points alors qu’il découvrait la moto. Le pilote est compétent, maintenant reste à voir la moto !

Team BMW Italia:
-20 Sylvain Barrier

Peut-être la surprise de la saison. Trop souvent blessé la saison dernière, Sylvain Barrier a le niveau pour rentrer dans le top 10 à chaque course. On n’en parle pas beaucoup, ce n’est pas le français le plus connu et le plus médiatisé et pourtant il pourrait bien surprendre cette année. Après, là encore, comment va évoluer la moto ? On sait que la BMW sera la même que la saison dernière, va-t-il avoir des évolutions ?

Kawasaki Pedercini:
-44 David Salom

Vainqueur du championnat EVO la saison dernière, David Salom ne remettra pas son titre en jeu vu que la catégorie disparait. On devrait encore le retrouver aux alentours de la 12ème place.

BMW Team Toth:
-10 Imre Toth
-75 Gabor Rizmayer

Remplir la grille, le credo d’Imre Toth depuis 10 ans maintenant.

Kawasaki Go Eleven:
-40 Roman Ramos

Pilote Moto2 l’an passé sur une Speed Up, il n’avait pas marqué un seul point alors qu’il avait remporté le championnat espagnol CEV de la catégorie en 2013. Lui aussi découvrira le championnat.

Ducati Barni Racing
-36 Leandro Mercado

Champion Superstock 1000, Mercado pourrait être une des petites surprises de l’année. Il avait bien dominé son championnat l’an passé et l’argentin est un bon pilote.

Grillini Kawasaki:
-51 Santiago Barragan
-23 Christophe Ponsson

Difficile de donner un avis sur les deux pilotes qui n’ont pas un niveau exceptionnel.

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...