Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
rtg 2015

[Moto3] Présentation de la saison

Une nouvelle saison du championnat du Monde Moto3 débute le week-end prochain sur le circuit de Losail au Qatar. Comme chaque année, l’émirat accueille l’ouverture de la saison des deux roues. Après avoir vu Alex Marquez remporté le titre devant Jack Miller, nous aurons encore cette année un duel entre les deux marques leaders. D’un côté Honda, de l’autre KTM. Et comme souvent en Moto3, les cartes sont redistribuées en début de saison. Les pilotes de premier plan ont quitté la catégorie et ont migré vers le Moto2 ou MotoGP. Mais comme chaque année, de nouveaux rookies arrivent, des pilotes outsiders deviennent favoris, de nombreux changements d’équipes, des révélations, des déceptions. Bref, 2015 s’annonce être un bon cru. Revue d’effectif des pilotes qui feront cette saison.

Red Bull KTM Ajo (KTM)

AJO 2015

44 Miguel Oliveira
41 Brad Binder
98 Karel Hanika

L’équipe qui comme chaque année visera le titre. Le team Ajo est l’équipe numéro un de ce championnat depuis plusieurs saisons. Comme quasiment chaque année, de nouveaux pilotes arrivent. Des pilotes qui ont brillé la saison précédente mais qui n’avait peut-être pas le meilleur package. Après Jack Miller l’an passé, cette année le nouveau venu qui a brillé à plusieurs occasions est Brad Binder. Avec deux podiums l’an passé, le sud-africain, révélation de la saison dernière, pourrait être un des pilotes qui brillera cette année. Un peu comme Miller en 2014.
Avec lui, on retrouvera Miguel Oliveira. Le portugais commence à être un habitué de la catégorie. Lui que l’on annonçait excellent lorsqu’il est arrivé en Mondial a plus souvent déçu que brillé. Souvent dans la mauvaise équipe au mauvais moment, Oliveira peut briller si la moto fonctionne bien et qu’il est en confiance. Il entamera sa cinquième saison en Moto3, mais ne compte que 4 podiums. Il est difficile de dire s’il peut remporter le titre. Il nous a montré dans le passé qu’il avait du mal à tenir une saison entière au même niveau. La constance sera comme chaque année un point crucial pour remporter le titre et il semblerait pour le moment qu’Oliveira en manque.
Le troisième pilote de l’équipe d’Aki Ajo sera comme la saison dernière Karel Hanika. Le tchèque n’a pas spécialement brillé lors de son année de rookie. On ne l’a pas trop vu l’an passé, on lui a laissé le temps de s’adapter à la catégorie et au Mondial, mais il devra réussir de bonnes performances pour sa deuxième année s’il veut continuer dans de bonnes dispositions. Cette année, Hanika devra être dans le top 10 à chaque course.

SKY Racing Team VR46 (KTM)

sky

5 Romano Fenati
16 Andrea Migno

L’équipe italienne a eu de nombreux remous la saison dernière. Après le licenciement de Vito Guareschi, un Romano Fenati qui voulait quitter l’équipe, des relations très froides entre certains ingénieurs et Fenati, il faudra réussir une grosse saison en 2015. Valentino Rossi a remis les pendules à l’heure, le sponsor Sky attend des résultats vu les moyens engagés. Le duo est très costaud, entre un Fenati expérimenté qui se doit de remporter le titre pour sa quatrième saison, et un Andrea Migno qui était arrivé la saison dernière sur le dernier tiers de la saison sur une Mahindra. Migno qui avait plus que surpris son monde en terminant dans le top 10 pour sa première course en Mondial à Saint Marin. Le jeune italien a signé un contrat avec VR46 pour le management, il est aujourd’hui le pilote italien le plus attendu dans la botte avec Bastianini. Migno a le niveau pour se battre chaque week end dans le top 5. Mais il devra apprendre les circuits, et il aura la pression des tifosi, ce qu’il n’avait pas l’an passé en tant que petit nouveau qui n’avait rien à perdre que personne n’attendait.

SaxoPrint RTG (Honda)

rtg 2015

10 Alexis Masbou
17 John McPhee

L’équipe allemande comptera sur deux pilotes qui ont réussi une belle saison en 2014. Alexis Masbou, le plus ancien de la catégorie avec Efren Vazquez, entamera sa 11ème saison en Championnat du Monde. S’il n’est pas le plus rapide lors d’un tour qualif ou lors des essais, il nous a montré ces deux dernières saisons qu’il était très costaud en bagarre, en terminant souvent premier de son groupe. Avec sa première victoire à Brno, Masbou visera lui aussi le titre. Il devra en revanche être constant tout au long de la saison. L’expérience accumulée depuis plusieurs années pourrait être un très gros avantage. Mais aussi un inconvénient lorsqu’il se retrouvera face aux jeunes fous qui n’ont peur de rien. Impressionnant lors de certaines courses, Masbou devra dès l’entame au Qatar être devant.
John McPhee a été comme Brad Binder, une des belles révélations de la fin de saison dernière. Mais l’écossais à un sérieux problème. Il s’appelle « dernier tour ». A la faute très souvent dans les derniers hectomètres, McPhee a le niveau pour monter sur les podiums. Il doit en revanche se calmer et ne plus commettre ces grosses fautes. Toute proportion gardée, on peut se souvenir que Marc Marquez était dans le même cas que McPhee en 2009. Très souvent dans le top 5 durant la course, mais qui chutait ou faisait une grosse erreur sur la fin. On souhaite le même destin pour McPhee.

Estrella Galicia 0,0 (Honda)

fabio

20 Fabio Quartararo
9 Jorge Navarro

Ce sera l’équipe à suivre cette année. Le phénomène Fabio Quartararo débarque en Mondial. Le français qui aura 16 ans dans un mois est déjà double champion CEV en Moto3, ce qui ne s’était pas vu depuis Jorge Aspar Martinez à la fin des années 80. Et vu les derniers champions de cette catégorie (Alex Marquez, Alex Rins, Maverick Vinales, Stefan Bradl, Aleix Espargaro notamment), on peut espérer un destin brillant pour le Niçois. Neuf victoires en onze courses, du jamais vu dans ce championnat. Il est attendu par le paddock, les caméras ne le lacheront pas dès l’ouverture au Qatar, il est déjà sponsorisé par les plus grosses marques (Repsol, Monster, Honda), il a comme manager Emilio Alzamora, le français se sait attendu. Même s’il affirme ne pas viser le titre, vu ses chronos en pré saison, il sera le favori logique. Il a déjà battu le record de la piste de Jerez en plein mois de février. Espérons que Fabio garde la tête sur les épaules et que s’il a des difficultés, les critiques ne seront pas trop fortes. N’oublions pas son âge. Ce n’est pas le nouveau Marc Marquez, c’est seulement un jeune pilote qui veut créer sa propre histoire !
Son coéquipier sera Jorge Navarro vice champion l’an passé en CEV. Mais alors que Quartararo avait remporté le titre avec 265 points, Navarro n’en comptait que 138 et n’a pu gouter à la victoire qu’à une seule reprise. Lui aussi a réalisé de très bons essais cet hiver. L’équipe espagnole est surement la meilleure du plateau, les pilotes auront rapidement les meilleures pièces. Mais ce ne sera pas facile de passer après Alex Marquez et Alex Rins qui ont brillé ces deux dernières années.

Junio Team Gresini Moto3 (Honda)

33 Enea Bastianini
55 Andrea Locatelli

Un des favoris ou gros outsider avec Enea Bastianini. Véritable révélation sur la première partie de saison dernière, le jeune italien que l’on n’attendait pas était rapidement monté sur les podiums et jouait parmi les premiers. Talentueux, il est l’espoir numéro 1 de la moto italienne. Mais comme Fenati il y a quelques années, une première année réussit ne permet pas de briller les années suivantes. Bastianini devra confirmer sa très grosse année 2014. En tout cas, les jeunes peuvent prendre le pouvoir cette année, et ce n’est qu’une bonne nouvelle pour le futur.
Son coéquipier sera Andrea Locatelli. Il était la saison dernière sur une Mahindra du team Italia. Sa meilleure performance était une 17ème place aux Pays Bas. Très souvent aux alentours de la 20-25ème place, il ne peut faire que mieux cette année. Il aura une moto compétitive, ce sera sa deuxième saison, il doit marquer des points régulièrement.

Leopard Racing (Honda)

7 Efren Vazquez
52 Danny Kent
76 Hiroki Ono

Anciennement Kiefer Racing, l’équipe allemande qui a réalisé une saison 2014 catastrophique (Luca Grunwald et Gabriel Ramos étaient les pilotes) aura cette année des Honda (Kalex-KTM en 2014). Mais surtout, les pilotes seront cette année au niveau pour se battre pour le titre. Trois garçons qui pourront viser les victoires.
Tout d‘abord Efren Vazquez. Le plus ancien de la catégorie, qui à 28 ans (la limite d’âge a été relevée notamment pour Vazquez) a enfin remporté une victoire l’an passé. 4ème du championnat en 2014, il sera cette année un des favoris logique pour le titre avec le départ des trois meilleurs de 2014. Avec sept podiums l’an passé, Vazquez était un des pilotes les plus réguliers du championnat. Vazquez a l’expérience, a la moto, a le talent et la confiance, pourquoi 2015 ne serait pas son année ?
Danny Kent l’accompagnera. Le pilote anglais a été décevant l’an passé avec de nombreuses contre-performances malgré un talent indéniable. En manque de confiance en début de saison, Kent n’était que l’ombre de lui-même. Un peu mieux par la suite, il avait malgré tout réussi à monter sur deux podiums. 8ème du championnat, Kent est revanchard et attaque cette saison le couteau entre les dents. N’oublions pas qu’il avait remporté deux victoires en 2012 dans cette catégorie. Au niveau du talent pur, il n’a rien à envier aux autres pilotes. Maintenant, est ce que la tête suivra ?
Le troisième pilote sera Hiroki Ono. Le japonais n’est pas très connu malgré un court passage de quatre GP en 2011. Troisième du championnat CEV l’an passé, il apprendra les circuits mais pourrait lui aussi arriver à se battre régulièrement pour les points. Le problème, c’est que cette catégorie est tellement serrée qu’on recule vite dans la hiérarchie.

MAPFRE Mahindra Team (Mahindra)

21 Francesco Bagnaia
58 Juanfran Guevara
88 Jorge Martin

L’équipe d’Aspar aura cette année des Mahindra et devient plus ou moins l’équipe officielle de la marque. Les pilotes seront au nombre de trois.
Tout d’abord Francesco Bagnaia qui était l’an passé dans l’équipe Sky. Auteur de performances correctes, Bagnaia n’a pas été prolongé par l’équipe de Valentino Rossi. Mais il a le talent pour être dans le top 10 comme il l’a montré à plusieurs reprises l’an passé. Encore un peu tendre pour jouer devant à chaque course, il pourrait bien surprendre lors de certains week-ends et monter sur le podium.
Juanfran Guevara était attendu lors des deux dernières saisons comme un très bon jeune pilote. Mais il n’a jamais vraiment confirmé les espoirs placés en lui. Assez anonyme ces deux dernières années, Guevara tentera de briller plus souvent cette année ce qu’il a fait lors des essais cet hiver.
Attention phénomène en approche avec Jorge Martin. Comme Fabio Quartararo, le jeune espagnol est attendu. Il a réalisé de très bons chronos lors des essais de pré saison (deuxième derrière le français notamment) et pourrait bien être un des prétendants aux victoires. Comme Quartararo, il ne faudra pas lui mettre trop de pressions sur les épaules, mais on pourrait avoir de très belles courses avec ces jeunes.

Husqvarna Factory Laglisse (Husqvarna)

6 Maria Herrera
32 Isaac Vinales

L’équipe officielle Husqvarna sera cette année chez Laglisse (appelé Team Calvo l’an passé). Cela ne changera strictement rien à Isaac Vinales, puisqu’il disposait d’une KTM en 2014. Et vu que KTM=Husqvarna…
Vinales s’est battu pour la victoire lors de plusieurs courses la saison dernière. 7ème du championnat, l’espagnol avait réalisé sa meilleure saison avec notamment trois podiums. Il sera à surveiller cette année et même si le titre sera dur à aller chercher, il fait partie des gros outsiders pour 2015.
Sa coéquipière sera Maria Herrera. Wild card à quelques reprises l’an dernier, l’ancienne coéquipière de Fabio Quartararo en CEV a eu du mal en 2014. Alors qu’elle avait failli remporter le titre en 2013, la jeune espagnole n’a pu faire mieux que 8ème du championnat. Sa grosse chute au Mans avait mis un frein à sa saison. Ayant perdu la confiance qu’elle avait engrangé dans le passé,  Herrera est en reconstruction. Difficile de savoir à quoi s’attendre.

Ongetta Rivacold (Honda)

ongetta

23 Niccolo Antonelli
95 Jules Danilo

L’ancienne équipe d’Alexis Masbou aura encore des Honda cette année. Concernant le duo de pilotes, il sera composé de Niccolo Antonelli qui a vécu une saison très difficile en 2014 chez Gresini. Souvent bien placé lors des qualifications, Antonelli ne brillait pas en course mais surtout ne faisait pas énormément de kilomètres. Malgré une pôle à Valencia et quatre autres premières lignes, Antonelli a compté sept chutes dans la première partie de saison. Sans confiance, l’italien très talentueux, veut se relancer cette année. La moto fonctionnait l’an passé, le pilote a le niveau pour se battre pour les podiums, il pourrait être la bonne surprise de l’année.
Jules Danilo sera son coéquipier. Le français, en manque de résultats lors du début de saison 2014, qui n’arrivait pas à piloter sa Mahindra avait bien réagi en deuxième partie de saison se battant souvent pour les points. Il s’est entrainé durant l’hiver avec Scott Redding en Espagne, la moto semble lui convenir, espérons qu’on retrouve le Jules qui nous faisait plaisir et plus le Jules déprimé du printemps 2014. Travailleur, le français n’est pas le plus talentueux, mais un pilote qui progresse petit à petit.

Outox Reset Drink Team (Mahindra)

19 Alessandro Tonucci
40 Darryn Binder

L’ancienne équipe de Jules Danilo et Brad Binder (Ambrogio World Wide Race) accueille cette année Alessandro Tonucci et Darryn Binder, petit frère de. On a vu l’an passé que la moto avait le niveau pour se battre aux avants postes. Tonucci était la saison dernière dans l’équipe CIP mais n’avait pas fait une très bonne saison ne marquant que quelques petits points. Son objectif cette année sera de se rapprocher plus souvent du top 10, mais surtout de marquer des points plus souvent.
Darryn Binder arrive de la Red Bull Cup, un petit rookie qui ne devrait malgré tout pas jouer devant.

RBA Racing Team (KTM)

22 Ana Carrasco
31 Niklas Ajo
91 Gabriel Rodrigo

Une nouvelle équipe qui arrive en championnat du Monde. L’an passé l’équipe RBA était en CEV avec notamment Gabriel Rodrigo. Mais vous connaissez tous le patron de cette équipe espagnole vu que c’est Aleix Espargaro. On comprend mieux pourquoi et comment ils ont réussi à avoir une place pour cette année.
Pour les pilotes, Carrasco a fait une saison 2014 très moyenne, pour ne pas dire anonyme.
Ajo est un pilote assez talentueux, qui peut lors de certaines courses se battre pour le podium et être en temps normal dans le top 10. Il devrait cette année toujours être au même niveau.
Pour Gabriel Rodrigo, il est argentin et vient donc du championnat espagnol. Quatrième du championnat avec 3 podiums, il pourrait se retrouver assez rapidement aux avants postes.

RW Racing GP (Honda)

11 Livio Loi

Le retour de Livio Loi en Mondial. Le belge, auteur d’une belle 4ème place en Argentine la saison dernière avait été licencié par son équipe Marc VDS à la mi saison pour résultats trop irréguliers. Loi qui n’arrivait pas à marquer des points, revient revanchard. Malgré son jeune âge, il abat peut-être sa dernière carte ! Il devra absolument faire des coups cette année s’il souhaite rester en Mondial pour les années futures.

San Carlo Team Italia (Mahindra)

12 Matteo Ferrari
29 Stefano Manzi

L’équipe de la fédération italienne alignera deux jeunes. Matteo Ferrari était déjà présent ces deux dernières années mais n’avait marqué que 12 points la saison dernière avec une 9ème place en Allemagne comme meilleur résultat. Ferrari était plus souvent au sol ou dans les dernières positions qu’à la porte des points. Il ne peut pas espérer grand-chose cette année.
Son coéquipier sera Stefano Manzi. Mais le tout jeune italien ne sera pas présent pour l’ouverture de la saison au Qatar. Tout simplement car il n’aura pas encore 16 ans. Il obtiendra l’âge fatidique le jour de la course. Mais ne pouvant pas participer aux essais et qualifications, il ne pourra pas prendre le départ. C’est vraiment dommage de se dire que Fabio Quartararo qui n’aura pas non plus 16 ans sera au départ contrairement à l’italien. Honda et Alzamora ont réussi à créer une nouvelle règle disant que « le champion Moto3 CEV (qui est devenu championnat d’Europe malgré 80% des courses en Espagne en 2014 et qui sera nommé championnat du monde junior en 2015) pourra s’aligner en championnat du monde Moto3 même s’il n’est pas âgé de 16 ans ». Alors que Manzi n’a terminé que 3ème de la Red Bull Rookies Cup en 2014, championnat organisé aussi par la DORNA, sur les mêmes circuits que les GP. En 14 courses, Manzi n’en a gagné qu’une seule, mais compte 9 podiums et deux autres places dans le top 5. Mais surtout, Manzi était déjà 3ème de ce championnat en 2013 (7 podiums) alors qu’il n’était âgé que de 14 ans. Il avait notamment devancé Enea Bastianini qui a montré l’an passé que les pilotes de la Red Bull Cup pouvaient avoir le niveau.
Surtout que l’équipe italienne avait demandé à ce que Manzi ne participe qu’au warm up et à ce qu’il parte en dernière ligne. A un jour près, on interdit au pilote de prendre le départ. La DORNA aurait bien pu faire une exception vu que Manzi aura 16 ans le jour de la course.
Il faudrait surement compter aussi sur lui cette année pour être aux alentours de la 10ème place lors de certaines courses.

CIP (Mahindra)

Team-CIP-2015-00108

2 Remy Gardner
24 Tatsuki Suzuki

L’équipe française aura un nom connu comme pilote cette année. Le fils de Wayne Gardner, Remy, qui était l’an passé pilote en Championnat d’Espagne,  arrive en Mondial. Agé de 17 ans, l’australien au look de surfeur ne sera pas attendu parmi les meilleurs. Il apprendra comme son coéquipier Tatsuki Suzuki.

Schedl GP Racing (KTM)

65 Phillip Oettl

Un pilote qui était déjà là ces dernières années, mais qui n’a jamais vraiment brillé. Il devra cette année montré qu’il a le niveau pour jouer plus souvent devant. Trop souvent anonyme, Oettl nous avait montré à certaines occasions, qu’il pouvait briller.

Sepang International Circuit (KTM)

63 Zulfahmmi Khairuddin
84 Jakub Kornfeil

L’équipe malaisienne aura cette année Khairuddin, décevant sur les deux dernières années. Le pilote promettait il y a 3 ans, mais a eu du mal l’an passé, étant bien loin de son coéquipier de l’époque, Alexis Masbou.
Le deuxième pilote sera Jakub Kornfeil, qui était l’an passé dans l’équipe Calvo. Le tchèque a brillé par intermittence, montrant qu’il pouvait jouer le podium. Il sera à surveiller cette année. Même si cela risque d’être dur pour le titre, il aura comme légitime ambition de terminer dans le top 6 final. 12ème du championnat, derrière Binder mais devant McPhee, il fait partie de ces pilotes qui auront de grosses ambitions en 2015.

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...