Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
vds

[Moto2] Présentation de la saison

Le championnat Moto2 débute le week end prochain sur le circuit de Losail au Qatar. Esteve Rabat, champion du Monde 2014 remet son titre en jeu. Il sera le favori logique à sa propre succession. Cette année, quasiment toutes les équipes auront des Kalex. Excepté trois Tech3, trois Speed Up et trois Suter, la marque championne du monde équipera l’ensemble des équipes.
Présentation complète des différents pilotes de la catégorie.

Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (Kalex)

rabat

1 Esteve Rabat
73 Alex Marquez

L’équipe championne du Monde en titre avec le pilote champion du Monde.
Tout d’abord celui qui arborera le numéro 1 sur son  carénage. Esteve Rabat (qui devrait se faire prénommer Tito cette saison) a remporté le titre sans grosse difficulté la saison dernière. Archi favori en début de saison, il n’a pas déçu en remportant sept victoires et quatorze podiums sur les 18 courses de la saison. Excepté une 8ème place aux Pays Bas sous la pluie, il s’est toujours battu pour les podiums. C’était la saison d’un champion. Cette année, il repart toujours avec le team VDS qui disposera encore d’une Kalex. Logiquement, il sera le favori à sa propre succession, surtout que Maverick Vinales, le plus dangereux sur la fin de saison n’est plus là. Rabat va tenter d’être le premier champion du Monde Moto2 à conserver son titre. Il faut aussi noter que c’est le premier à remettre son titre en jeu. Agé de 26 ans et n’ayant aucune opportunité d’aller en MotoGP sur une bonne moto, il a préféré rester dans la catégorie intermédiaire. Malgré tout, Rabat devra faire attention à son dauphin en 2014, Mika Kallio, tout comme à Johann Zarco qui avait bien terminé l’année et qui semble en forme sur les essais de pré saison.
Le coéquipier de Rabat sera Alex Marquez. Le champion du Monde Moto3 en titre rejoint l’équipe belge qui accueille aussi le sponsor de Marquez « Estrella Galicia 0,0 ». Que peut espérer Marquer pour son année de rookie ? Peut-il faire aussi bien que Maverick Vinales la saison dernière qui a terminé la saison 3ème mondial ? Ce sera dur, surtout que les essais de cet hiver ne sont pas exceptionnels pour le moment. Il doit apprendre à se servir de cette moto, mais il devrait progresser tout au long de la saison. Même si cela risque d’être dur lors des premières courses, il ne serait pas surprenant de le voir viser les podiums ou les victoires sur la deuxième partie d’année. Petit challenge familial : peut-il faire mieux que son frère lors de son année de rookie en Moto2. Rappelons-nous que Marc avait terminé vice-champion avec sept victoires !

Paginas Amarillas HP 40 (Kalex)

pons

40 Alex Rins
39 Luis Salom

L’équipe espagnole aura encore un duo ibérique prometteur avec Luis Salom et Alex Rins.
Salom entamera sa deuxième année en Moto2. Huitième du championnat l’an passé, il avait souffert de la comparaison avec Vinales. Mais Vinales n’est pas un pilote comme un autre. Salom lui de son côté avait fait une première saison en dent de scies. Huitième du championnat, il était plus souvent aux alentours de la 15ème place qu’en bagarre pour le podium. Mais quand il était en forme, il était dans le top 5. Il avait marqué plus des 2/3 de ses points lors des quatre courses consécutives entre l’Argentine et l’Italie sur le début de saison. Avant de marquer des gros points lors de la dernière course de l’année en terminant 4ème. Il devra cette année se rapprocher plus souvent du top 10 mais surtout du top 5. Il n’aura plus l’excuse du changement de catégorie.
Alex Rins de son côté arrive du Moto3. Grand favori pour le titre l’an passé, son début de saison avait été très moyen avec aucun podium lors des trois premières courses. Surtout il aura dû attendre la 12ème course de l’année en Angleterre pour triompher. Difficile de savoir à quel niveau il se situera cette année. Ressemblera-t-il à Maverick Vinales ou à Luis Salom. On peut penser qu’il sera entre les deux. Un pilote qui sera souvent dans le top 10, très constant (sa marque de fabrique depuis qu’il est arrivé en Mondial avec seulement 5 abandons en 52 courses et 44 tops 10 !). On parle souvent moins de Rins que de Marquez (son frère est moins connu), ou de Vinales (talent annoncé depuis son arrivée en Mondial), mais il faudra compter sur lui dans le futur.

Technomag/Derendinger Racing Interwetten (Kalex)

aegerter 2015

77 Dominique Aegerter
12 Tom Luthi
70 Robin Mulhauser

L’équipe Technomag accueille cette année Tom Luthi. Une équipe suisse qui fusionne avec une autre équipe suisse. Trois pilotes suisses, un patron suisse. Le pays de Guillaume Tell sera à suivre cette année. Dominique Aegerter fait de bons résultats depuis deux ans. On s’attendait à mieux de la part de Domi, il a eu du mal à confirmer l’an passé terminant comme en 2013 à la 5ème place du général. Mais il a enfin gagné une course en Allemagne et est monté sur plusieurs podiums. Malheureusement, quelques contres performances sont à noter avec plusieurs courses terminées en dehors du top 15. Mais quand il est dans les points, Aegerter est dans le top 6.
Thomas Luthi est toujours là. Et on sait qu’il faudra compter sur lui. Comme chaque année, on se dit avant la saison que Luthi n’arrivera pas à faire mieux que la saison précédente et pourtant le Suisse ne se rate que rarement. Mais comme souvent, on ne le mettra pas dans les favoris pour le titre. Il lui manque le petit truc pour le voir triompher plusieurs fois dans la saison, même s’il a bien terminé la saison 2014 avec deux victoires au Japon et à Valencia. Mais avec seulement quatre podiums dans la saison, c’est trop peu pour viser le titre. Même si Luthi a encore terminé 4ème du championnat 2014. Depuis l’arrivée des Moto2 en 2010, Luthi n’a jamais fait moins bien que 6ème du général et encore il avait manqué deux courses sur blessure. Un maitre de régularité !
Le troisième suisse de l’équipe sera Robin Mulhauser. Très moyen l’an passé pour sa première année, il ne faudra pas s’attendre à des miracles cette année.

AGR Team (Kalex)

49 Axel Pons
94 Jonas Folger

L’équipe qui pourrait bien surprendre cette année. La petite équipe espagnole, sponsorisé par un cuisinier très connu en Espagne aura le même duo qu’en 2014 avec l’allemand Jonas Folger et l’espagnol Axel Pons.
Folger avait été assez impressionnant pour ses débuts dans la catégorie avec deux podiums lors des cinq premières courses avant d’avoir une deuxième partie de saison plus difficile où il n’a marqué que très peu de points. Mais les essais de pré saison ont été très bons pour l’allemand, et on sait qu’il peut se battre pour le podium. Il devra en revanche être bien plus constant, chuter moins souvent et ne plus avoir des week-ends sans.
En parlant de chute, son coéquipier Axel Pons en est le roi depuis plusieurs saisons. Pourtant, l’espagnol peut être un pilote intéressant. On l’a vu à quelques reprises lors des essais ou lors d’une partie de course en 2014 qu’il n’était pas si lent que ça et qu’il ne devait pas sa place qu’à son nom. Assez rapide en février, il ne faudra tout de même pas s’attendre à voir Pons triompher cette année, mais pourquoi ne pas le voir se glisser quelques fois dans le top 10.

Athina Forward Racing (Kalex)

forward

3 Simone Corsi
7 Lorenzo Baldassarri

L’équipe italienne devrait être comma chaque année un des outsiders lors de chaque course. On sait que Corsi est toujours très rapide, qu’il peut remporter des courses ou être sur des podiums chaque week-end. Mais on sait aussi que Corsi est un pilote qui peut finir au sol alors qu’il mène une course. Blessé au bras sur la fin de saison 2014, Corsi reviendra revanchard cette année. Il ne devrait pas être en bagarre pour le titre, mais devrait une nouvelle fois terminer dans les 8 meilleurs en fin de saison.
Son coéquipier Lorenzo Baldassarri était l’an passé dans l’équipe Gresini. Pas très connu, l’italien avait terminé trois fois à la 10ème place, mais le reste du temps, il se retrouvait 20 ou 25ème. Très irrégulier, il découvrait la catégorie. Cette année, il aura comme objectif de se battre plus souvent dans les points. Et on a déjà vu qu’il pouvait finir 10ème, alors pourquoi ne pas faire deux ou trois belles autres performances cette année ?

Italtrans Racing Team (Kalex)

kallio

36 Mika Kallio
21 Franco Morbidelli

L’équipe italienne accueille cette année le vice-champion du Monde en titre avec Mik Kallio. Un Kallio qui a réalisé une très bonne année 2014 avec trois victoires et sept autres podiums (dont six deuxièmes places). Il lui manquait le petit truc pour battre Rabat plus souvent, mais derrière le champion du monde, il a été celui qui était le plus régulier. Très régulier avec seulement un abandon lors de la dernière course, Kallio est toujours présent dans le top 5. L’équipe Italtrans a fait le bon coup de l’année en recrutant le finlandais. Même si le titre sera dur à aller chercher pour Kallio, même s’il sera difficile pour lui de faire une saison aussi bonne que 2014, Kallio devrait tout de même gagner au moins une course et souvent être sur le podium. Logiquement, il sera dans le top 5 final de la saison et sera un des pilotes à suivre cette année, un de ceux qui nous fera vibrer.
Son coéquipier sera Franco Morbidelli. Pas très connu, l’italien a fait quelques bons coups l’an passé. Débutant dans la catégorie l’an passé, Morbidelli découvrait aussi les circuits. Avec une 11ème place finale, il a progressé durant toute la saison, avec une très bonne période à la fin de l’été avec quatre courses consécutives entre la 5ème et 7ème place. Il sera à surveiller cette année, surtout qu’il pourra bénéficier des conseils (et surtout des datas) de Kallio.

Tech3 (Mistral)

cardus

88 Ricard Cardus
23 Marcel Schrotter

L’équipe française aura pour la première fois un duo qui est reconduit d’une année sur l’autre. L’année avait bien débuté pour les deux pilotes avant de disparaitre quelque peu dans le peloton. Cardus a terminé 18ème du championnat alors que Schrotter terminait 10ème. Les deux pilotes terminaient aux alentours de la 10-12ème place. Il faudrait cette année arriver à finir dans le top 10 à plusieurs reprises. Après, tout dépendra aussi de la moto. 80% du plateau sera équipé de Kalex, les français ont leur propre chassis et moteur, à eux de montrer qu’une petite entreprise peut être au niveau des grosses équipes.

QMMF Racing Team (Speed Up)

95 Anthony West
60 Julian Simon

Les Speed Up sont rapides, les pilotes sont irréguliers. Voilà pour résumer cette équipe. Julian Simon est toujours là, même s’il ne fait plus rien depuis plusieurs années. On le dit souvent, mais sa grosse blessure en 2011 a mis un très gros frein à sa carrière. Depuis Simon n’est que l’ombre de lui-même. 13ème du championnat en 2012 et 2013, 17ème l’an passé avec cinq tops 10, il devrait être au même niveau cette année.
Anthony West de son côté est toujours là. L’australien sera là à n’en pas douter lorsqu’il pleuvra. Lorsque la piste sera sèche, il pourrait faire un ou deux tops 10 dans l’année, mais il ne faut pas en attendre trop de sa part. Rappelons tout de même sa victoire à Assen, sous la pluie, 11 ans après sa seule victoire en Mondial qui était déjà sur le circuit hollandais.

Ajo Motorsport (Kalex)

5 Johann Zarco

Un des grands favoris de la saison. Le français retrouve l’équipe Ajo avec laquelle il avait terminé vice-champion du Monde en Moto3 en 2011. L’équipe finlandaise arrive dans la catégorie, mais ils sont directement dans le coup. Zarco a fait une très bonne fin de saison 2014 avec trois podiums lors des six dernières courses. Mais surtout Zarco a toujours été bien placé en terminant huit fois dans le top 4. Il faudra réussir un bon début de saison (pas comme en 2014 où il n’avait marqué aucun point en trois courses).
Mais Zarco a fait une pré saison énorme avec plusieurs meilleurs chronos lors des essais officiels. Le français est devenu un des favoris grâce à ses performances. Même s’il ne faut pas rêver trop rapidement, il devrait être parmi les pilotes qui vont briller cette année. Il sera attendu sur le podium lors de chaque course. Le titre sera dur à aller chercher, mais Zarco a l’expérience de la catégorie, aura la moto qu’il faut. Il ne pourra plus avoir d’excuse. On espère entendre la Marseillaise à plusieurs reprises cette année avec Zarco !

Speed Up Racing (Speed Up)

lowes

22 Sam Lowes

On a vu l’an passé que Sam Lowes pouvait mener un GP. Mais le gros problème, c’est que l’anglais finissait souvent au sol. Un manque de régularité, mais il pourrait bien être la grosse surprise de l’année. Très rapide lors des essais privés, Lowes a le talent, comme il le montrait en Supersport il y a 2 ans, pour remporter des courses. Maintenant il faudra terminer plus souvent. C’est la grosse cote de la saison, mais il risque de surprendre ceux qui ne suivaient pas le championnat Supersport en 2013. L’an passé, il terminait très souvent dans le top 10 quand il arrivait à faire un week-end complet alors qu’il découvrait la plupart des circuits, ce qui peut augurer une belle année 2015.

Tasca Racing Moto2 (Mistral)

louis rossi 2015

96 Louis Rossi

Notre deuxième français au départ de cette saison Moto2. Louis Rossi quitte l’équipe SAG et sa Kalex pour aller dans l’équipe italienne Tasca, qui faisait rouler Alex De Angelis en 2014. Mais le plus gros changement pour Rossi sera la moto. Comme en 2013, il roulera sur une Tech3 Mistral. Le manceau voulait retrouver la Mistral et grâce à Hervé Poncharal et Guy Coulon, son vœu est exaucé. On ne peut que saluer l’envie de Rossi de rouler sur une moto autre que Kalex. On sait que la Tech3 peut rentrer dans les10, on l’a vu l’an passé avec Cardus et Schrotter, maintenant il faudra que Rossi y arrive aussi. Assez décevant l’an passé après une première année en Moto2 difficile, Rossi peut faire jeu égal avec les pilotes de la marque française. Ce sera son objectif principal. Car difficile de viser plus haut.

Dynavolt Intact GP (Kalex)

11 Sandro Cortese

Sandro Cortese sera au départ de sa troisième saison. Neuvième du général l’an passé, l’allemand n’a pas été transcendant mais toujours placé aux alentours de la 10 ou 12ème place. Il a progressé depuis son arrivée en 2013 en Moto2. On peut espérer le voir se battre de temps en temps pour le podium ou la victoire, être dans le groupe de tête lors du début de course, le voir encore progresser. Avec un podium en République Tchèque, six autres tops 10, Cortese sera tout de même à surveiller.

Federal Oil Gresini (Kalex)

19 Xavier Siméon

Comme l’an passé, Xavier Siméon sera dans l’équipe Gresini. Comme l’an passé, on attend le belge au niveau des meilleurs. Il avait réalisé un bon début de saison en 2014 où il s’était battu à plusieurs reprises pour les podiums, mais comme trop souvent avec Siméon, il avait disparu au long de la saison terminant seulement 14ème du championnat avec 63 points. De nombreuses chutes, des week-ends où il n’était pas dans le coup, Siméon est un pilote frustrant. Mais on avait vu lors de la dernière course qu’il pouvait aussi faire une bonne course en terminant 5ème. Il ne devrait pas pouvoir se battre pour le titre, son inconstance devrait toujours lui jouer des tours. Mais il a le niveau pour terminer chaque course dans le top 10 et se battre pour la victoire lors de certains GP.

IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex)

30 Takaaki Nakagami
 25 Azlan Shah

L’équipe japonaise aura cette année Takaaki Nakagami, révélation de la deuxième partie de saison 2013. Il faisait partie des favoris pour 2014 et pourtant le japonais avait très irrégulier. Son équipe débutait en Mondial, et malgré une deuxième place lors de l’ouverture au Qatar (à 40 millièmes de la victoire) il avait été disqualifié pour une pièce non conforme sur sa moto. Par la suite, il a complètement disparu des radars avec seulement 34 points lors des 17 courses suivantes. Son meilleur résultat a été une dixième place. En manque de confiance, Nakagami sera revanchard cette année. Mais on ne sait pas du tout où il en est !
Son coéquipier sera Azlan Shah, pilote qui remplira la grille.

JIR Moto2 (Kalex)

4 Randy Krummenacher

Après avoir été pilote de l’équipe Ioda, Krummenacher sera cette année chez JiR avec une Kalex. Sa saison dernière a été difficile avec seulement 24 points. Il entame sa cinquième saison en Moto2, mais n’a jamais vraiment brillé avec 18ème place au classement général comme meilleur résultat lors de son année de rookie en 2011. Difficile de penser le voir devant, il devrait comme les années précédentes se battre pour les points et rentrer dans les 10 lors d’une course ou deux.

Emwe SAG Team (Kalex)

2 Jesko Raffin

Le Suisse a remporté la saison dernière le Championnat CEV Moto2. Avec six victoires en 10 courses, il a montré qu’il méritait de passer en Mondial. Il découvrira la plupart des circuits, il ne faut donc pas s’attendre à le voir se battre pour les podiums, mais à marquer des points. Après, on sait que certains pilotes n’arrivent pas à passer le cap CEV/Mondial.

Octo Ioda Racing Team (Suter)

66 Florian Alt

Comme Jesko Raffin, Alt vient du championnat CEV Moto2. Mais contrairement au Suisse, Alt connait déjà les circuits puisqu’il était en Moto3 en 2013 même s’il n’avait pas fait la saison entière. Trop grand pour le Moto3, il s’est relancé en Moto2. En terminant vice champion, le jeune allemand (19 ans seulement en Avril) a montré que cette catégorie devrait plus lui convenir. Mais comme Raffin, difficile de connaitre son réel niveau.

APH PTT The Pizza SAG (Kalex)

10 Thitipong Warokorn

Déjà présent la saison dernière avec 0 point au compteur, on n’attendra rien de sa part. Mais il faut noter le nom marrant de son équipe. The Pizza, sérieusement ?

Petronas Raceline Malaysia (Kalex)

55 Hafizh Syarhin

Il avait brillé il y a deux ans en Malaisie avec une course exceptionnelle alors qu’il n’était que wild card. On l’attendait la saison dernière pour voir ce qu’il avait vraiment en lui. Avec 42 points, il a réalisé une bonne saison en tant que rookie avec trois tops 10. Il fait partie de ces pilotes qui au début de chaque course visera les points et peut sur un bon week end faire une bonne performance. Mais il ne devrait pas jouer devant très souvent.

JPMoto Malaysia (Suter)

51 Zaqhwan Zaidi

Rien à attendre de sa part, excepté garnir la grille.

crédits photos: Ian Wheeler (Rabat, Rabat-Marquez, Lowes, Kallio), facebook Louis Rossi, site Pons Racing, Twitter Technomag, Twitter Ricky Cardus, Twitter Forward

Vous aimerez peut-être :

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...