Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
motogp le mans

[GP de Catalogne] Présentation des MotoGP

Le triplé de Jorge Lorenzo ! Voilà comment on peut résumer les trois dernières courses MotoGP. Le pilote originaire de Majorque, que l’on pensait atteint psychologiquement après son début de saison difficile (aucun podium lors des trois premières courses) montre une nouvelle fois que mentalement il est très fort. Même si Valentino Rossi mène toujours le championnat, l’écart s’est resserré d’avec son coéquipier. Mais surtout, on sera attentif à Marc Marquez. Le double champion du Monde a encore chuté au Mugello et est reparti d’Italie avec 0 point. Cela commence à faire beaucoup. Marquez n’a plus le choix s’il veut conserver son titre.

lorenzo-makes-historic-lap-at-mugello-in-fp3-marquez-goes-through-q1-96041_1

Jorge Lorenzo est insubmersible. Son coéquipier de 36 ans le bat facilement lors des trois premières courses après avoir terminé devant lui au championnat l’an passé, un jeune gamin de 22 ans s’amuse avec lui depuis deux ans, les Ducati terminent devant lui ? Oui, et pourtant, alors qu’on se demandait si sa première partie de saison n’allait pas ressembler à celle de l’an dernier, Lorenzo s’est repris de plus belle. Il a laissé passer l’orage et s’est réveillé en fanfare à Jerez. Une course en solitaire et une victoire sans difficulté. Et on recommence au Mans. Un départ à la Lorenzo et une course tranquille. Et pourquoi ne pas faire la même chose en Italie ? Même si Marquez ou les Ducati tentèrent de le retenir lors des premières boucles, Lorenzo était trop fort. Le voilà revenu à 6 points de Valentino Rossi. Et on arrive à Barcelone, sur un circuit où il s’est imposé trois fois lors des cinq dernières saisons. Mais là où il connut son plus gros échec face à Valentino Rossi en 2009. Lorenzo est en pleine confiance et dans ces cas là, il est très difficile à aller chercher. Mais attention à ne pas se voir trop beau. On sait que tout peut changer très vite en MotoGP.
Lorenzo doit profiter de son ascendant psychologique actuel sur ses adversaires pour faire la passe de quatre, ce qu’il n’a jamais réussi dans sa carrière.

iannone mugello

Pour les Ducati, le Mugello aura été contrasté. Tout d’abord la joie avec Andrea Iannone qui monte sur la 2ème marche du podium après un départ qui a fait polémique. Avait-il volé le départ ou non ? D’après Mike Webb, l’homme qui regarde sur son petit écran si personne ne fait de faux départ, Iannone a pris le départ parfait en s’élançant exactement lorsque les lumières se sont éteintes. Puis une magnifique course où il a montré une nouvelle fois qu’il était un des seuls à arriver à doubler Marc Marquez. Iannone montre depuis le début de saison qu’il fait partie des tops pilotes de la catégorie. Une victoire d’ici la fin de saison ne serait pas surprenant !

Mais Ducati a aussi connu le froid avec Dovizioso. Le numéro 4 a connu son premier accroc de la saison avec un abandon sur problème mécanique. Dovizioso avait chuté lors du warm up, ce qui avait endommagé sa moto. Dommage, surtout que Dovizioso compte sur sa régularité pour jouer le championnat. Il a perdu très gros et tentera de se racheter dès ce week end.

rossi

Le leader du championnat est donc Valentino Rossi, comme depuis le début de saison ! L’italien est toujours sur le podium, il ne le quitte plus comme à sa plus grande époque. Il arrive sur un circuit (un de plus) qui a fait sa légende dans le passé. Pas grand-chose à dire sur Rossi, sauf qu’il sera encore sur le podium dimanche après midi. On le connait, la question est juste de savoir s’il arrivera à gagner ou non. Tout dépendra aussi de Lorenzo et de Marc Marquez.

marquez

Marc Marquez qui connait un début de championnat très difficile, on ne peut pas dire le contraire. Une nouvelle chute, un zéro pointé, 49 points de retard sur Rossi au championnat, Marquez sait qu’il n’a plus le droit à l’erreur. Il lui faudra enchainer les victoires jusqu’à la fin de saison et ne plus sortir du podium. Le point positif, c’est que l’on sait qu’il est capable de le faire, en atteste ses victoires successives l’an passé. Mais cette année, avec un Lorenzo retrouvé, un Rossi toujours là, des Ducati qui sont enfin à un niveau acceptable, c’est bien plus difficile. Surtout que le package Honda-Marquez, si fort par le passé semble avoir des difficultés cette année. Marquez n’arrive pas à s’adapter à sa RCV 2015. Et si la meilleure idée était de repasser sur la moto 2014 ? Devant son public, Marquez ne souhaitera qu’une chose : s’imposer. Mais en voulant trop faire, attention à ne pas commettre une erreur. Une nouvelle chute le mettrait encore plus à mal psychologiquement. Pour la première fois de sa carrière, Marquez ne domine pas facilement ses adversaires.

dani mugello

Son coéquipier Dani Pedrosa a sauvé Honda au Mugello avec une 4ème place. Ce n’est pas fabuleux pour un pilote officiel du HRC, mais c’est encourageant. Depuis son retour au Mans, on s’aperçoit que Pedrosa est dans le rythme. En tout cas, il n’est pas moins bon que l’an passé. Il a réussi à suivre Rossi, Marquez ou les Ducati pendant quelques tours, ne devant céder que lors des derniers tours. Mais c’est une 4ème place qui fait du bien au moral de Pedrosa. Avec seulement 4 secondes de retard sur la deuxième place, il a montré qu’il faudra toujours compter sur lui !

L’équipe qui a réalisé la bonne performance au Mugello reste Tech3. Bradley Smith et Pol Espargaro ont terminé 5ème et 6ème. Un bon résultat pour l’équipe d’Hervé Poncharal qui continue de marquer des points à chaque course. Smith est 6ème du championnat devant notamment Cal Crutchlow et à seulement 12 points de Marc Marquez. Quant à Pol Espargaro, son début de saison plus difficile ne lui donne que 45 points.

vinales

La belle performance du dernier GP d’Italie est à mettre à l’actif de Maverick Vinales sur sa Suzuki. L’espagnol, rookie dans la catégorie on le rappelle, a terminé 7ème. Alors bien entendu il a profité des abandons devant lui de Marquez, Dovizioso, Crutchlow ou de son coéquipier Espargaro, mais Vinales a fait une très belle course. Comme depuis le début de saison, il est aux alentours du top 10. Il faut aussi dire qu’il a bénéficié d’une vitesse de pointe correcte, pour une des premières fois de la saison. Là où les Suzuki accusaient un déficit de minimum 20 km/h il y a encore deux courses, Vinales n’avait que 13 km/h de moins que la Ducati de Dovizioso. Il faudra voir ici à Montmelo ce que feront les Suzuki, vu qu’on aura la plus longue ligne droite de la saison.

Son coéquipier Aleix Espargaro a commis sa première erreur de la saison avec une chute rapide. Espargaro qui était blessé au doigt après s’être fait opérer quelques jours auparavant. On ne sait pas dans quel état il sera ce week-end.

dim baz

Du côté des Open, le meilleur de cette catégorie en Italie était Loris Baz. Pour la première fois depuis le début de saison, le haut-savoyard a pu aller dans le parc fermé après la course en compagnie du trio sur le podium après avoir fini 12ème. Baz a pris une nouvelle fois l’ascendant sur son coéquipier Stefan Bradl. Un Bradl qui est catastrophique cette année avec seulement 1 seul petit point en six courses alors que le français en compte 10.

Loris Baz qui découvre la plupart des circuits progresse à son rythme et progresse bien. Il est une des bonnes surprises de ce début de saison en étant le deuxième meilleur rookie derrière Vinales. Mais bien devant Jack Miller ou Eugene Laverty.
Surtout on le compare tout d’abord à son coéquipier. Et il faut bien affirmer que pour le moment l’avantage est au français.

crédits photos: mototribu.com et notre ami Phil Guerin!

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...