Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
ktm

[Moto3] Présentation de la saison

Nouvelle saison, nouvelles couleurs, nouveaux pilotes. Comme chaque année, la catégorie Moto3 sera surement la plus disputée et la plus difficile à pronostiquer. Les jeunes loups n’ont peur de rien. Présentation des principaux favoris de la saison, des outsiders, et des français.
Première chose, il faudra faire avec deux constructeurs principaux. D’un côté KTM et de l’autre Honda. On n’oubliera pas Mahindra (et notamment Peugeot), mais on s’attend à un duel entre les motos autrichiennes et japonaises.
Chez Honda, les principaux pilotes seront Jorge Navarro, Enea Bastianini, Niccolo Antonelli, voir Livio Loi. Chez KTM, on aura Brad Binder, Romano Fenati et Fabio Quartararo.


Leopard Racing (KTM) : Fabio Quartararo, Joan Mir, Andrea Locatelli

leopard moto3

On commence avec l’équipe championne du Monde en titre. L’an passé, Danny Kent avait obtenu la couronne lors de la dernière course de l’année après avoir archi dominé la première partie de saison puis de rentrer dans le rang à partir du mois d’Aout. L’équipe Leopard pour sa première saison en Championnat du Monde avait touché le Graal. Mais pour 2016, on repart de zéro avec trois nouveaux pilotes ainsi qu’un changement de moto. Exit Honda, bienvenue KTM.
Et pourtant l’équipe luxembourgeoise (enfin on ne sait pas trop quelle est la nationalité de l’équipe) visera de nouveau le titre.
Tout d’abord avec Fabio Quartararo. Le pilote français, annoncé comme favori au titre l’an passé à la même époque a vécu une saison difficile chez Estrella Galicia. Un très bon début de championnat avant de se blesser et de rater plusieurs courses sur la fin de saison. Quarataro a quitté le giron Honda et l’équipe Alzamora. Un choix très surprenant quand on sait la puissance du team espagnol en Moto3. Quartararo a tout de même connu les joies du podium à deux reprises. Un début de saison tonitruant jusqu’au GP de France, puis trois abandons, puis cinq GP manqués sur la fin de saison. Le manager du jeune pilote français pensait que Honda privilégiait Jorge Navarro. On verra si le choix de quitter Estrella Galicia était le bon. Mais Fabio sera attendu au tournant. Si cela se passait mal, il faudra être fort dans la tête pour ne pas écouter les nombreuses critiques qui arriveront. Surtout que n’oublions pas que Fabio n’aura que 17 ans dans un mois. Il peut toutefois viser le titre de champion du Monde. Il faudra être constant, ce qu’il a eu du mal à partir du Gp de France 2015. Les essais de pré saison sont difficiles à analyser. D’après les échos, il aurait réalisé un excellent chrono à Jerez (meilleur tour), mais il n’avait pas de transpondeur. La seule journée où il a eu un chrono officiel, il était au-delà de la 10ème place. Pour les débuts à Losail, il a réalisé le troisième chrono de la première journée.

fabio

Andrea Locatelli quitte lui aussi une grosse équipe, Gresini, pour arriver chez Leopard. Il a souffert la saison dernière de son coéquipier Enea Bastianini. L’italien ne devrait pas viser le titre, mais on a vu en 2015 qu’il pouvait être très rapide sur un ou deux tours. Il faudra maintenant arriver à se battre en paquet sur 20 tours et plus. Il n’arrive pas à concrétiser en course ses bonnes qualifications.

Joan Mir est le troisième pilote de l’équipe. Le rookie espagnol pourrait être une des bonnes surprises de l’année. Wild Card lors du GP d’Australie, il avait surpris avec un excellent départ, se bagarrant dans le groupe de tête avant de chuter. Mais malgré tout, il a déjà 18 ans. Quatrième du championnat CEV Moto3 l’an passé, Mir pourrait vite s’adapter au Mondial. Mais il devra apprendre la quasi-totalité des circuits, excepté ceux en Espagne et Le Mans.

Red Bull KTM Ajo (KTM) : Brad Binder, Bo Bendsneyder

binder
L’équipe vice championne en titre a laissé partir Miguel Oliveira vers le Moto2. Aki Ajo a une des équipes les plus expérimentées du plateau, il visera comme chaque année le titre. Pour 2016, ce sera Brad Binder qui sera attendu. Déjà présent dans l’équipe la saison dernière le sud africain a eu une saison contrastée. Même s’il n’a toujours pas connu la victoire, Binder est monté trois fois sur le podium en 2015 (et deux fois en 2014). Il a réalisé une bonne fin de saison avec deux podiums lors des trois dernières courses et une 4ème place. Même si son manque d’expérience pour un championnat pourrait jouer, il faut bien penser que cette année très peu de pilotes ont déjà joué un titre ou ont connu des victoires (excepté Fenati et Bastianini).

Son coéquipier sera le rookie hollandais Bendsneyder. Son nom est compliqué, il faudra apprendre à l’écrire. Pilote de la filière Red Bull, il remplace Karel Hanika dans le role du pilote passé par la Red Bull Cup qui obtient le guidon suprême. Espérons qu’il réussisse mieux que son prédécesseur tchèque.

Estrella Galicia 0,0 (Honda) : Jorge Navarro, Aron Canet

navarro
Peut-être le grand favori pour le titre. Jorge Navarro sera dans sa deuxième saison avec l’équipe espagnole. Débarrassé de son coéquipier français, il sera cette année le pilote n°1 de l’équipe d’Alzamora. Malgré tout, Honda n’apportera plus son soutien en Moto3. KTM pourrait en profiter, notamment sur la fin de saison (comme l’an passé).
Navarro a réalisé une excellente deuxième partie de saison 2015. Il est monté en régime tout au long de l’année. Trop souvent par terre début 2015, il est devenu par la suite un des principaux protagonistes de la catégorie avec quatre podiums lors des cinq dernières courses de l’année. Il devra confirmer cette année. Mais comme Quartararo ou Binder, il n’a toujours pas connu la victoire en carrière. Navarro a souvent été dans les essais de pré saison le pilote le plus rapide.

Son coéquipier sera le jeune Aron Canet qui découvrira le Mondial. On annonce l’espagnol comme un futur très bon pilote. On verra bien, les espagnols s’enflammant souvent sur les jeunes qui ont brillé en CEV. Il risque de se placer rapidement dans le top 10. Mais entre la 10ème place et la victoire, il y a un gouffre. Pas en seconde, mais en expérience et en gestion de course.

Sky Tacing Team VR 46 : Romano Fenati, Andrea Migno, Nicolo Bulega (KTM)

sky moto3
Peut-être l’équipe la plus complète du plateau Moto3.
On ne présente plus Romano Fenati qui entame sa cinquième saison en Mondial. Victorieux de six GP et comptant 13 podiums en Moto3, Fenati est le plus expérimenté des 30 pilotes 2016. Il sera le favori logique pour le titre. S’il ne remporte pas le titre, ce sera une grosse contre-performance pour le pilote d’Ascoli. Mais on a déjà vu les saisons passées que Fenati a énormément de mal à être constant sur la durée d’une saison. On sait qu’il peut remporter n’importe quelle course, que ce soit en solitaire ou en bataille après 25 tours carénage contre carénage. Mais on sait aussi qu’il peut s’enflammer et chuter seul. Ou qu’il peut passer à côté de son week-end et terminer à une anonyme 10ème place. Il faudra qu’il s’améliore absolument sur les qualifications. Fenati part souvent en milieu de peloton et perd rapidement le contact avec la tête s’il ne fait pas un excellent départ. Il puise dans ses pneus lors des premières boucles et cela joue en fin de course. Statistique intéressante, Fenati ne compte qu’une pôle position la saison dernière au Japon en 69 courses. Et seulement quatre premières lignes.

Il peut être la grosse surprise de la saison. Vainqueur du championnat CEV en 2015, Nicolo Bulega a réalisé d’excellents premiers essais cet hiver. La nouvelle génération italienne semble encore nous avoir sorti un pilote capable de gagner rapidement ou en tout cas de se mêler pour les podiums dès ses premières courses. S’il fallait jouer sur un rookie cette année, c’est assurément Bulega.

Andrea Migno sera le troisième pilote de l’équipe Sky. Lui qui avait la révélation de la fin de saison 2014, il a brillé par son absence en 2015. Toujours aux alentours de la 20ème place, Migno a sauvé sa place dans l’équipe Sky, mais il devra réaliser d’excellentes courses s’il ne veut pas se retrouver sans guidon dans quelques mois. Il a le talent pour faire des tops 10 à chaque course. A lui de montrer qu’il mérite sa place.

Gresini Racing (KTM) : Enea Bastianini, Fabio Di Giannantonio

bastianini
Enea Bastianini visera lui aussi la couronne suprême cette année. Après deux années convaincantes, l’italien semble mûr pour viser le général. Même s’il a encore commis quelques erreurs en 2015 (surtout sur la fin de saison), Bastianini semble le plus talentueux du plateau. On sait qu’il peut gagner n’importe quelle course. Il aura mis du temps pour faire résonner Fratelli d’Italia, mais depuis sa victoire à Misano, Bastianini semble avoir grandi.
Fabio Di Giannantonio est rookie. Peu de chose à dire sur lui, sauf qu’il sera là pour apprendre.

Ongetta Rivacold (Honda) : Nicolo Antonelli, Jules Danilo.

antonelli
Le dernier pilote qui peut remporter le titre. Nicolo Antonelli a vraiment passé un cap en 2015. Lui qui était incapable de terminer une course en 2014, qui avait débuté 2015 avec plusieurs abandons (même s’il n’était pas coupable) a réalisé une excellente deuxième partie de saison. Victorieux de sa première course en République Tchèque, il est monté sur trois autres podiums lors des quatre courses suivantes (notamment une victoire au Japon). Antonelli pourrait remporter la couronne 2016. Très rapide, il devra tout de même réussir à se contrôler et ne pas retomber dans ses vieux démons.

Son coéquipier sera comme l’an passé Jules Danilo. Le français a progressé en 2015 pour se rapprocher des points à chaque course. Mais la comparaison d’avec Antonelli fait tout de même mal. Pendant que l’italien se bat en tête, Danilo n’arrivait que trop rarement à suivre le groupe de tête et se battait pour des petits points. Son objectif pour cette année sera de se battre plus souvent dans le top 10 et pourquoi ne pas espérer un coup d’éclat.

RW Racing GP (Honda) : Livio Loi

loi
Est-ce que Livio Loi peut se battre pour le titre final ? On ne va pas se le cacher, ce n’est pas le premier pilote qui nous viendrait à l’esprit. On se souvient de sa victoire de l’an passé à Indianapolis avec 1 minute d’avance sur le troisième, mais les conditions étaient spéciales. La plupart du plateau était rentré changer de pneus après deux tours alors que le belge avait choisi dès le départ les bonnes gommes. Sinon, quelques coups d’éclats assez rares lors des essais, et un seul autre top 10 en Grande Bretagne en terminant 5ème. Mais si on parle de lui dans cette présentation, c’est qu’il a réalisé le meilleur chrono lors des deux premiers jours des derniers essais de la saison au Qatar. Il pourrait donc être le favori de cette première manche de la saison. Mais on ne parierait pas beaucoup d’argent sur le titre en fin de saison.

Drive M7 SIC Racing Team (Honda) : Jakub Kornfeil, Adam Norrodin

kornfeil
Si on parle de cette équipe, ce n’est pas pour le malaisien Norrodin dont on ne sait rien mais pour le tchèque Jakub Kornfeil. Sur cette même moto, il est monté deux fois sur le podium l’an passé notamment lors de la dernière course de Valencia. Il a bien terminé 2015 avec trois tops 5. Il pourrait briller lors de certaines courses dans l’année, mais on ne le voit pas jouer le titre. Il a malgré tout l’expérience de la catégorie, lui qui sera à sa 7ème année complète en Championnat du Monde.

Pour terminer cette présentation, nous devons parler de la troisième et dernière marque qui sera au départ de la saison. Mahindra engagera 10 motos pour cette année 2016. Huit sous le nom de Mahindra et deux sous le nom du constructeur français Peugeot. Mais ce seront bien des Mahindra qui seront sous les fesses de John McPhee et Alexis Masbou. Un peu comme avec les Hsuqvarna lors des deux dernières années qui étaient des KTM.

rtg
Alexis Masbou sera comme l’an passé dans l’équipe RTG. Difficile d’attendre quelque chose du français. Son année 2015 a été catastrophique malgré une victoire lors de la manche inaugurale au Qatar. De nombreux abandons et une irrégularité n’ont pas permis à Masbou de briller. 2016 sera sa dernière année en Moto3, lui qui atteint la limite d’âge. Sur les premiers essais, la Peugeot n’est pas bien brillante, aux alentours de la 20ème place. L’objectif de Masbou sera de marquer des points à chaque course, mais 2016 pourrait être un long chemin de croix.
Pour John McPhee son coéquipier, il ne faut pas s’attendre à beaucoup mieux. La machine semble vraiment en retrait par rapport aux KTM ou Honda.

Les autres Mahindra qui peuvent performer sont celles de Jorge Martin et Francesco Bagnaia dans l’équipe Aspar. Une équipe qui était celle qui gagnait tout il y a encore 5 ans. Mais le passage aux Moto3 n’a pas été facile pour Aspar. Aujourd’hui le manager espagnol semble plus intéressé par la MotoGP avec ses Ducati que par les Moto3. Ce qui est bien dommage. Les deux pilotes feront encore des coups d’éclats dans l’année car ils sont talentueux, mais ils risquent surtout de souvent être anonymes aux alentours de la 10ème place.

Pronostic :
***** : Romano Fenati
**** : Enea Bastianini, Jorge Navarro, Nicolo Antonelli
*** : Fabio Quarataro, Nicolo Bulega
** : Joan Mir, Andrea Migno
* : Livio Loi, Jakub Kornfeil

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...