Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
lorenzo austin

Présentation du GP d’Espagne

Quatrième manche de la saison MotoGP et nous arrivons en Europe et en Espagne sur le circuit de Jerez. La saison débute réellement ce week-end. Nous allons voir si les premiers résultats de l’année se confirment sur un circuit que les pilotes ont l’habitude de fréquenter.

lorenzo austin
La grande info de ce début de semaine est l’officialisation du départ de Jorge Lorenzo de chez Yamaha et son arrivée chez Ducati pour les saisons 2017-2018. On peut être certain que les caméras seront braquées sur le pilote espagnol durant ce premier GP européen de l’année.

On l’attendait tous depuis plusieurs jours. Cette fois c’est officiel, Lorenzo sera rouge dès l’an prochain. Ducati tentait d’obtenir la signature de l’espagnol depuis l’été 2009. Lorenzo préférait rester chez Yamaha et a remporté trois titres avec la marque japonaise. Après plusieurs refus, Lorenzo s’est décidé d’accepter la proposition italienne. Certains ne parleront que du choix de l’argent, mais il faut voir plus loin. Lorenzo veut montrer qu’il peut lui aussi remporter un titre sur une autre moto que la Yamaha. Montrer qu’il peut gagner là où Rossi a  échoué. Bien entendu la Desmo 2011 n’est pas la même que la Desmo 2016. Mais comparaison il y aura.

Mais il y aura surtout un GP ce week-end. Et comme chaque année, la première manche européenne sera sur le circuit de Jerez. Un endroit qui permet de faire un premier bilan de la saison. Par exemple les Ducati, très rapides sur les trois premières manches de l’année seront attendus. Et eux aussi attendent ce GP. Joueront-ils toujours les premiers rôles ? Telle est la question. Depuis de nombreuses années, Ducati a du mal à Jerez. Sur les deux dernières saisons, le meilleur pilote de la marque italienne terminait à 27 secondes de la victoire. Il faut s’attendre à un duel entre Marc Marquez et Jorge Lorenzo, les deux pilotes étant toujours présents sur ce circuit. Bien entendu, Rossi sera l’arbitre principal. On ne sait pas en revanche si les Suzuki seront à la fête. Là encore, cela permettra de donner un aperçu de la moto japonaise.

marquez austin

Il n’y a eu que trois courses mais Marc Marquez a déjà fait un petit trou au championnat. Même s’il mène devant Jorge Lorenzo et Valentino Rossi, les pilotes Yamaha sont relégués à 21 et 33 points. Marquez compte déjà le double de points de Rossi ! Le pilote Honda est le seul à ne pas avoir encore commis d’erreur en ce début d’année. Il aura fait fi des conditions météos en Argentine par exemple. Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, il n’a pas comme la plupart des autres pilotes perdu l’avant de sa moto lors de la course. Comme en 2013, Marquez chute beaucoup, mais seulement aux essais. Il teste la limite de ses Michelin mais ne commet pas l’erreur le dimanche après midi. Même s’il ne peut pas se contenter de gérer son avance, on sait très bien qu’un championnat de MotoGP se joue sur la constance et qu’il est souvent difficile de refaire son retard lorsqu’on rate les premières courses de l’année. Marquez sera le favori logique de la course espagnol, un circuit où il n’a pourtant remporté qu’une victoire lors de ses trois premières saisons en MotoGP. On se souvient tous aussi de son dernier virage face à Jorge Lorenzo en 2013, mais à ce moment-là, Marquez ne jouait que la 2ème place !

lorenzo
Comme dit plus haut, Jorge Lorenzo sera regardé durant chaque séance. Dès jeudi après midi et la conférence de presse, les médias ne vont pas le lacher. La moindre de ses paroles sera commentée, son moindre tour chrono sera observé et la moindre erreur sera critiquée. L’espagnol sera sous pression ! Contrairement aux deux dernières courses, le temps n’est pas incertain et nous devrions voir un grand soleil. Michelin a déjà fait plusieurs essais sur cette piste, il ne devrait donc pas y avoir de problèmes de pneus. Normalement, pas besoin de s’arrêter à mi-course pour changer de moto, la piste devait logiquement être propre et non pas sableuse comme en Argentine.
Et on sait que Lorenzo n’aime pas les conditions particulières. Il pourrait donc bien retrouver la victoire et rappeler à tous que malgré son départ en fin de saison, il partirait bien chez Ducati avec le titre de champion du Monde.

rossi austin
Valentino Rossi aura donc un nouveau coéquipier pour 2016. Même si l’on annonce Maverick Vinales avec insistance, rien n’est fait pour le moment. Le Doctor aura donc réussi à se débarrasser de son encombrant coéquipier espagnol. Mais plutôt que de penser à ça, Rossi devra tout d’abord se racheter de sa bévue à Austin. Seulement deux tours et une perte de l’avant. Il est très rare de voir Rossi chuter aussi rapidement en course et surtout commettre une erreur. Rossi a grillé un joker et il devra à présent ne plus connaitre de 0 s’il veut rester en course pour le titre. Car devant lui, Marquez avance vite.

dovi-pedro austin
Les Ducati ont bien débuté la saison. Bien entendu, les résultats ne sont pas exceptionnels. Mais sans l’erreur de Iannone en Argentine, nous aurions vu les deux pilotes sur le podium. Sans l’erreur de Pedrosa à Austin, Dovizioso aurait surement pu grimper sur le podium et on aurait eu les deux pilotes dans le top 5. Pour le moment, cela ne tourne pas en faveur de Dovizioso qui aurait pu se retrouver 2ème du général avec moins de 10 points de retard sur Marquez.

iannone austin
Iannone s’est bien racheté et devra confirmer. Pourtant, les Ducati risque de souffrir à Jerez. Un top 5 pour un des deux pilotes sera déjà un bon résultat.

pol espargaro
Ce début de saison est très spécial. Même si on ne parle pas de lui, Pol Espargaro est actuellement 4ème du classement général. Le pilote Tech3 est régulier autour du top 5. Un Espargaro qui joue sa place pour la saison prochaine chez Tech3. Il se doit de continuer sur sa lancée s’il veut garder sa place en 2017.

vinales austin
Maverick Vinales est la très bonne surprise de ce début d’année. Même s’il n’a toujours pas gouté aux joies du podium, le jeune espagnol est très rapide en ce début de saison. Une erreur en Argentine, une course terminée au pied du podium aux Etats Unis, Vinales se pose comme le futur pilote sur qui il faudra compter dans le futur. Est-ce que Yamaha annoncera rapidement son arrivée ? Surement !
Mais surtout, nous avons pu voir aux Etats Unis, le retour aux avants postes d’Aleix Espargaro qui réalise son meilleur résultat avec la Suzuki en terminant 5ème. Espargaro a eu du mal avec les nouveaux pneus Michelin. Mais il semble avoir trouvé la bonne carburation lors du dernier week-end. Espérons que cela continue !

Un qui réalise un début de saison catastrophique, c’est bien Cal Crutchlow. Toujours zéro point au compteur pour le pilote de Coventry. Une nouvelle chute et perte de l’avant alors qu’il semblait bien parti. Crutchlow a toujours la vitesse.

Une autre bonne surprise est Hector Barbera. Lui qui est là depuis de nombreuses années et qui n’a que très rarement brillé réalise le meilleur début de saison de sa carrière en MotoGP. Avec une Ducati de l’équipe Avintia, Barbera n’est pas seulement le pilote incapable de réussir un tour tout seul sans être tiré par un plus rapide. Bien entendu, il continue à jouer avec la règle et prend à chaque séance d’essais la roue de Lorenzo ou de Marquez. Mais on ne termine pas 4ème d’une séance grâce à l’aspiration de Lorenzo.

Chez Ducati Pramac, « le policier le plus rapide d’Italie » sera toujours au départ en remplacement de Danilo Petrucci qui devrait être de retour au Mans.

 

Trois courses cette saison et troisvainqueurs différents. Comme prévu avant le début des GP, Alex Rins, Johann Zarco et Sam Lowes sont les favoris pour cette année 2016. Tom Luthi sera un concurrent dangereux à chaque course, tout comme Jonas Folger.
Au final, c’est peut-être en Moto2 où les surprises sont le moins importantes. Le championnat est plus qu’ouvert avec les quatre premiers qui se tiennent en 4 points.

rins austin

Alex Rins a remis les pendules à l’heure à Austin. Lui qui avait vécu un début de saison difficile avec un faux départ au Qatar, puis une course assez difficile en Argentine (malgré une 4ème place) a réussi un coup de force il y a deux semaines. Le pilote espagnol, favori pour le titre sera une nouvelle fois favori pour ce week-end andalou. Rins est pour la majorité des journalistes le pilote que les teams MotoGP aimeraient avoir dès l’an prochain. On parle de lui de plus en plus chez Tech3, mais cela n’est pas encore fait. Il doit montrer que son passage en catégorie reine serait mérité.

zarco austin

Johann Zarco nous a fait peur en début de course aux Etats Unis. Le champion du Monde en titre n’a pas réussi à prendre les roues de Lowes et Rins et s’est vite retrouvé en bagarre avec les Suisses ou Folger. Alor qu’il reculait petit à petit, il a réussi à s’accrocher à ce groupe et à se battre durant toute la course. Et quand il a fallu faire la différence en fin de course, Zarco a pris les choses en mains et n’a pas laché la troisième place. Un nouveau podium pour le français qui montre que même en bagarre, il est le plus costaud et le plus intelligent.

lowes austin

Sam Lowes a, comme l’an passé, réalisé un très bon début de saison et se porte comme le très gros outsider pour le titre. Sur sa Kalex (alors qu’il avait une Speed Up en 2015) l’anglais s’est vite adapté. Espérons pour lui qu’il continue ses bonnes performances sans disparaitre comme il l’a fait l’an passé ? Leader du championnat pour la première fois de sa carrière, Lowes tentera de garder cette belle position au classement.

corsi austin

Comme d’habitude ! Voilà ce que chantait un certain Claude François. Doit-on faire écouter cette chanson à Simone Corsi ? On peut se poser la question. Comme souvent, l’italien est dans un accrochage. Cette fois c’est Takaaki Nakagami qui en a été victime. Même si Corsi n’est pas vraiment coupable, il est encore dans un mauvais coup. A part ça, il est très rapide depuis le début de l’année (en atteste son podium au Qatar, même si on se souvient des circonstances). Il risque encore d’être dans le top 5 et pourrait semer la zizanie.

Côté suisse, le début de saison est très bon avec Tom Luthi qui est 4ème du championnat avec 4 points de retard sur Lowes. Le pilote Interwetten a profité de sa victoire inaugurale à Losail, mais il a confirmé avec deux autres tops 5 par la suite.

aegerter

Dominique Aegerter continue son retour aux avants postes. Après sa saison 2015 médiocre, le deuxième suisse du plateau se bat de nouveau pour les podiums. Il n’en est pas très loin et pourait retrouver les joies de la boite rapidement.

folger austin

Jonas Folger est toujours aussi inconstant. Souvent très rapide, l’allemand finit toujours aussi souvent au sol. Ce qui est dommage pour un pilote talentueux. On ne va pas se cacher le titre sera dur à aller chercher pour Folger s’il continue comme ça. Mais on sait qu’il est capable de gagner n’importe quelle course. Tout dépend de son humeur. L’an passé, il s’était imposé à Jerez, il sera donc à surveiller.

moto3 austin
Pour cette première course de la saison en Europe, nous devrions retrouver de belles bagarres en Moto3. Les pilotes ont énormément tourné sur cette piste lors des essais de pré saison. Tous les jeunes pilotes connaissent les moindres virages de circuit andalou. Cela pourrait jouer. L’expérience sera moins importante sur ce circuit.

Après la surprise Pawi en Argentine, un résultat un peu plus logique à Austin avec la victoire de Romano Fenati devant Jorge Navarro et Brad Binder. Les trois favoris pour le titre ont pris de gros points en ce début de saison.
Un championnat qui est mené pour le moment par le sud africain Brad Binder. Le pilote Ajo Red Bull KTM réalise un gros début de saison avec trois podiums consécutifs. Il semble avoir passé un cap durant l’hiver. Devenu pilote numéro 1 de l’équipe autrichienne, Binder se pose en favori pour le titre. Il pourrait déjà égaler son nombre de podium de la saison 2015.

fenati austin

Romano Fenati a remporté une course d’Austin assez terne en termes de bagarre. Il a bénéficié d’une erreur de Navarro pour s’imposer sans trop de difficulté. Fenati a remporté sa première victoire de la saison. Mais comme souvent, Fenati a déjà commis un faux pas en Argentine avec une 20ème place finale. Comme souvent depuis plusieurs années, l’italien semble manquer de constance. Mais cette année, il nous semble voir un nouveau pilote. En effet, alors qu’il a toujours eu du mal lors des qualifications, Fenati essaie de faire son chrono seul en piste, sans se servir des autres pilotes pour prendre la bonne roue. Et alors qu’il n’avait quasiment jamais été en première ligne dans sa carrière (seulement quatre fois en quatre saisons), il a pour le moment réalisé une pôle position avec comme moins bonne performance une 5ème place. Il devra toutefois prendre des gros points lorsqu’il sent qu’il ne peut pas viser la victoire. Et non pas essayer à tout prix de vouloir gagner et puis chuter.

Jorge Navarro n’est plus très loin de la victoire. Depuis la fin de saison 2015, l’espagnol est celui qui a le plus progressé. Il n’est plus très loin de sa première victoire en Championnat du Monde. Et il ne serait pas surprenant de le voir enfin gagner une course. Devant son public, ce serait la plus belle des récompenses. Le pilote Honda est avec Fenati, Antonelli, Bastianini et Binder, un des cinq favoris pour le titre. Il bénéficie de la meilleure équipe, une moto qui est très rapide, une confiance qui s’accroit course après course.

antonelli austin

Le principal perdant d’Austin est Niccolo Antonelli. Un GP à oublier pour le pilote du team Ongetta. Alors qu’il s’est fait piéger lors des qualifications, l’obligeant à partir de la dernière ligne, il a réussi en course à remonter jusqu’en 6ème position avant de chuter à quelques tours de l’arrivée. Mais il nous a montré que doubler des pilotes ne lui faisaient pas peur.

quarta austin
Celui qui est reparti déçu des Etats Unis est à n’en pas douter Fabio Quartararo. Le jeune pilote français, complètement perdu lors des deux premières courses avait remis les pendules à l’heure lors de la course américaine. Troisième pendant une bonne partie de la course, il a malheureusement du reculer lors des deux derniers tours à cause d’un problème de boite de vitesses. Un podium qui s’est évaporé. Mais la bonne nouvelle est de voir le français retrouver les avants postes en course. Il faudra maintenant continuer sur cette lancée en Espagne, sur un circuit qu’il connait bien et qu’il apprécie. Un podium peut être largement jouable pour Fabio. Mais un bon top 5 serait déjà un bon résultat. Il faut qu’il se batte devant et montre à ses adversaires qu’il faudra compter sur lui pour le futur. Même si pour le titre, ce sera très difficile avec déjà 43 points de retard sur Binder.

danilo austin
L’autre français qu’il faudra surveiller est Jules Danilo. Le coéquipier de Niccolo Antonelli ne fait pas de bruit mais travaille de mieux en mieux. Il progresse à chaque sortie et vient de réaliser ses deux meilleures performances en course au Qatar et à Austin avec un premier top 10 en carrière. Danilo doit maintenant jouer le top 10 à chaque course et même s’il lui manque encore les quelques dixièmes pour jouer devant, il pourrait sur une course être la grosse surprise.

Alexis Masbou n’a toujours pas marqué un point, son équipe n’est pas contente de la Mahindra-Peugeot, on parle d’un boycott de l’équipe allemande pour protester contre le constructeur indien. Et pourtant Masbou a progressé depuis le Qatar. Il a terminé 16ème aux USA mais tout de même à 40 secondes de la victoire
Il ne faut pas espérer grand-chose de Masbou sur ce week-end.

Un quatrième français sera en piste en la personne d’Enzo Boulom qui sera wild card. Le jeune français est pilote en CEV dans l’équipe créé par Alex Rins. Un nom pour une équipe qui n’a qu’un an d’existence. Il est difficile de savoir à quel niveau sera Boulom, mais on ne peut que lui souhaiter bonne chance.

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...