Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
moto3

Présentation du GP de Catalogne

Après un GP d’Italie qui nous aura tenus en haleine lors des trois courses, le rendez-vous est pris pour le GP de Catalogne sur le circuit de Montmelo. Marc Marquez tentera de prendre sa revanche sur Jorge Lorenzo après le dernier tour vu au Mugello, alors que Valentino Rossi voudra faire oublier sa casse mécanique. Alex Rins voudra s’imposer devant les siens et faire oublier sa mésaventure du départ. Brad Binder sera de son côté encore plus attendu après ses trois victoires consécutives, même si elles n’ont pas été faciles à obtenir.

lorenzo-marquez

Le GP du Mugello aura été mouvementé pour les pilotes Yamaha. Tout d’abord Jorge Lorenzo n’a pas réussi une bonne qualification, ce qui est rare pour le pilote espagnol. Puis le dimanche matin, son moteur lâcha. Les tifosi explosèrent de joies, mais cela ne dura pas très longtemps car dans l’après midi, c’était au tour de l’idole du public de voir le moteur de sa Yamaha rendre l’âme. Deux moteurs en une journée qui explose, c’est très rare pour ne pas dire inédit sur les 10 dernières années.

rossi mugello

Valentino Rossi a perdu très gros sur ce GP. C’est le deuxième résultat blanc du pilote de Tavullia depuis le début de l’année, lui qui est si régulier en temps normal. Et cela pourrait couter cher à Rossi. Car on peut être convaincu qu’il aurait terminé au minimum sur le podium. C’est minimum 16 points de perdus pour Rossi.

lorenzo mugello

Le grand vainqueur du GP d’Italie est Jorge Lorenzo, qui grâce à sa victoire dans le dernier tour conforte son avance au championnat du Monde par rapport à Marc Marquez en ayant maintenant 10 points d’avance sur son compatriote.

Mais la victoire fut longue à se dessiner. Alors qu’on pensait que Lorenzo allait tranquillement s’imposer (enfin tout est relatif) avec 2 secondes d’avance, Marquez termina très bien la course pour prendre les commandes dans le dernier tour. Et comme on l’a vu à quelques reprises depuis 3 ans avec les deux pilotes, on a assisté à une belle petite baston. Même si cela fut trop court, on a vu l’un ou l’autre tenter des dépassements très difficiles qui aurait pu couter cher si chute il y avait.

Au final, Lorenzo s’impose à la photo finish grâce, il faut bien l’avouer, à la puissance de sa Yamaha, face à une Honda en difficulté cette année.

Pour Montmelo, on pourrait revoir les mêmes problèmes pour Honda, au vu de la longueur de la ligne droite. La seule différence est que l’arrivée est plus proche de la sortie du dernier virage par rapport au Mugello. Mais Lorenzo sait aussi qu’on peut se faire dépasser dans le dernier virage. Et même si Rossi lui avait fait ce coup en 2009, on peut être sur que l’espagnol s’en souvient encore 7 ans plus tard.

On peut penser que le trio leader du championnat sera encore en mesure de s’imposer et de se battre pour la victoire.

marquez mugello

Marc Marquez après son abandon en France, puis sa deuxième place frustrante au Mugello voudrait bien renouer avec la victoire, lui qui n’a plus gagné depuis les Etats Unis lors de la 3ème course de l’année. Marquez qui devrait être soutenu dans sa région d’origine. Il connaitra moins de sifflets qu’en Italie (tout comme Lorenzo d’ailleurs).

pedrosa mugello

Dani Pedrosa sera lui aussi à domicile. L’espagnol de Honda n’est plus aussi rapide que par le passé, il joue moins souvent la victoire que ces dernières années, et pourtant, il a quand même terminé une nouvelle fois 4ème en Italie. 4ème du championnat avec seulement 12 points de retard sur Rossi, Pedrosa réalisé un début de saison correct mais il lui manque encore les quelques dixièmes pour jouer devant.

iannone mugello

Chez Ducati, c’était soupe à la grimace en Italie. Alors qu’il avait dominé les séances d’essais, Iannone a du se contenter de la 3ème place. Auteur d’un départ raté, Iannone s’est retrouvé 12ème au premier virage, entamant une remontée qui lui fit perdre du temps.
Lui pensait vraiment jouer la victoire, mais il faut bien avouer que lorsque la course arrive, Iannone a du mal à confirmer.

dovi

Andrea Dovizioso a encore été décevant. Rapide comme Iannone lors des essais libres, il a du se contenter de la 5ème place, bien loin de ce qu’il espérait. Victime d’un torticolis, il avait une petite excuse pour expliquer son résultat moyen. Iannone n’a pu s’empêcher de se moquer de son coéquipier sur Instagram. Ce qui montre bien que l’entente n’est pas très cordiale entre les deux hommes.

smith mugello

Bradley Smith a terminé pour la première fois meilleur pilote indépendant au Mugello. Alors que son coéquipier enchainait cette récompense depuis le début de l’année, Smith semble avoir retrouvé des couleurs depuis le GP de France. Il semble avoir enfin réussi à s’adapter aux Michelin. On verra s’il confirme pour ce nouveau GP. Son coéquipier Pol Espargaro fait parler de lui depuis plusieurs jours. Mais pas pour ses résultats, plus pour son futur. Restera-t-il chez Tech3, ou tentera-t-il l’aventure KTM avec Bradley Smith. Tech3 pourrait perdre ses deux pilotes !

vinales

Les Suzuki seront aussi attendus. Les deux pilotes sont espagnols et pourraient bien viser très haut ce week-end. Montmelo est un circuit qui devrait être très intéressant pour les Suzuki. Il ne serait pas surprenant de voir un des deux pilotes sur la première ligne samedi après midi. Vinales est toujours très rapide en qualifications, et Aleix Espargaro a connu la pole position l’an passé. Quand on sait que la Suzuki a très bien évolué depuis 1 an, on peut viser gros pour les bleus.

Loris Baz sera forfait et remplacé par Michele Pirro, le policier le plus rapide d’Italie ! Baz a été accroché par Alvaro Bautista au premier virage du GP d’Italie après que l’espagnol a connu un problème de frein sur son Aprilia. Victime d’une fracture du pied, Baz a été opéré et espère être de retour pour le GP des Pays Bas.

binder

Nous avons assistés à une des plus belles courses de l’histoire de la catégorie Moto3 lors du GP du Mugello. Plus de vingt pilotes en bagarre pour la victoire, des changements de leaders à chaque tour, des inconnus dans les premières positions, bref, un GP mémorable. Le grand vainqueur est une nouvelle fois Brad Binder, le sud africain enchaine les succès alors qu’il n’avait jamais triomphé avant Jerez. Mais il a surtout montré à ses adversaires qu’il faudrait toujours compter sur lui lors des prochaines courses. La victoire de Jerez est mémorable avec une remontée de la 32ème place à la 1ère tout en terminant la course en solitaire. Celle du Mans est une bataille avec trois autres pilotes durant la course entière. Et celle du Mugello est une victoire en victoire en paquet, face aux autres favoris de la catégorie, ou des pilotes n’ayant pas l’habitude de se retrouver là. Il ne lui reste plus que la victoire en solitaire pendant toute la course et Binder nous aura tout fait cette année.

quartararo

Fabio Quartararo nous aura fait vibrer pendant cette course au Mugello. Le pilote français, parti 18ème s’est retrouvé à plusieurs reprises en leader. Il a entamé le dernier tour en tête mais doit se contenter de la 5ème place sur la ligne. La longue ligne droite italienne aura eu raison de son rêve de podium. Jamais Quartararo n’a été aussi proche de la victoire. Il a repris confiance en lui et comme il le disait après la course « Si la moto fonctionne pareil à Montmelo, alors là… ». Fabio connait très bien le circuit espagnol, il aime ce tracé, et sur ce qu’on a vu au Mugello, rien ne lui interdit de penser à sa 1ère victoire. Mais un top 5 serait déjà un bon résultat.

fenati-migno

Les italiens rêvaient de s’imposer à domicile. Et pourtant, malgré 3 pilotes dans le top 4, ils n’ont pas réussi. Romano Fenati a eu le malheur de casser sa chaine alors qu’il menait la course, Niccolo Antonelli qui partait de très loin bute au pied du podium après une belle remontée, Pecco Bagnaia est encore sur la podium pour la 3ème fois de la saison, mais manque encore la victoire, Nicolo Bulega et Andrea Migno ont brillé par intermittence mais terminent assez loin. On ne parlera pas de Fabio Di Giannantonio qui semble avoir vécu la course de sa vie. Lui qui n’avait jamais marqué un point en Mondial a terminé 2ème. Mais il risque de vite retourner à une position plus éloignée.

navarro

Les espagnols seront à domicile et le duo Jorge Navarro-Aron Canet voudront donner de la joie à Emilio Alzamora, leur team manager. En effet, le team Estrella Galicia n’a plus remporté de course depuis 2014 avec Alex Rins et Alex Marquez. Les deux pilotes ont été parmi les rares à chuter au Mugello, ils voudront se racheter.

 

moto2

Johann Zarco a retrouvé goût à la victoire en Italie. Son salto lors du tour d’honneur nous avait manqué. Et cela a fait plaisir aux tifosi présents dans la ligne droite de voir le français la tête en bas ! Une course qui aura été très spéciale avec un drapeau rouge suite à la chute de Xavi Vierge qui a percé un airfence, puis pour la première fois depuis le début de l’année la nouvelle règle pour reprendre la course plus rapidement, mais qui aura fait perdre plus de 15 minutes. Des pilotes de premier plan comme Rins qui doivent partir de la dernière ligne et une course réduite à 10 tours.

zarco

Et pourtant nous avons vibré pendant les 10 tours. Et pas seulement car nous avons vu Zarco en tête. Mais aussi en grande partie grâce à Tom Luthi et surtout Lorenzo Baldassarri. Le jeune italien de Forward est très généreux, on le voit depuis la fin de saison passée, il aurait pu gagner sans l’expérience de Zarco. Baldassarri aura tout tenté, des dépassements par l’intérieur, par l’extérieur, mais n’a rien pu faire dans le dernier tour. C’était le premier podium pour Baldassarri mais surement pas le dernier sur ce qu’il nous a montré depuis le début d’année.

luthi 2003

Tom Luthi est toujours présent aux avants postes. Il faudra compter sur le suisse jusqu’à la fin de saison. Et allez, stat Tissier du jour, Luthi revient sur les lieux de son premier exploit en 2003 avec une deuxième totalement inattendue. Lui qui n’avait jamais fait mieux que 9ème et qui ne comptait que 12 départs en Mondial s’était seulement fait battre par Dani Pedrosa pour moins de 2 dixièmes. Alex De Angelis avait terminé 3ème. Une autre époque mais 13 ans plus tard, les trois pilotes sont toujours à un niveau très correct. Parmi les autres pilotes ce jour là qui ont terminé la course, il y avait aussi Jorge Lorenzo, Alvaro Bautista, Simone Corsi ou Leon Camier, des pilotes qui ont fait une belle petite carrière derrière.

rins

Alex Rins a terminé 7ème, mais cela aurait pu être pire pour le pilote de Sito Pons. Victime de la nouvelle règle du « quick restart », Rins comme son équipe ne devait pas connaitre cette nouvelle loi qui veut que les pilotes n’aient qu’une minute pour sortir de la voie des stands après le passage au feu vert lors d’un second départ qui est donné quelques minutes plus tard. Après plusieurs échanges, notamment de la part de Sito Pons, Rins a du partir de la dernière ligne. Une belle remontée pendant les 10 tours de la course, Rins prend toutefois la 7ème place à moins de 6 secondes de la victoire.

lowes

Sam Lowes a lui aussi fait une belle opération au général avec un podium au Mugello qui a eu du mal à se dessiner. Alors qu’il était 4 ou 5ème durant une grande partie des 10 tours, l’anglais a réussi à dépasser Luthi sur la fin de course. Au classement général, Lowes reprend la tête du championnat, deux points devant Alex Rins. Thomas Luthi étant 3ème avec 14 points de retard alors que Zarco est 4ème avec 15 points de moins. Les quatre pilotes sont très proches, et il ne serait pas surprenant de voir des changements après le GP de Catalogne.

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...