Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
vinales

Présentation du GP de Saint Marin

Le GP de Grande Bretagne a vu un septième vainqueur différent pour cette année 2016 en MotoGP. Depuis 2000, nous n’avions plus vu autant de pilotes remporter une course. 2000 c’est l’année où Kenny Roberts Junior remporte sa couronne mondiale, c’est aussi l’année des débuts de Valentino Rossi en MotoGP. C’était il y a 16 ans et Maverick Vinales savait à peine écrire son prénom.
2000, c’est aussi la dernière victoire de Suzuki sur le sec ! Une éternité.


Vinales est entré dans l’Histoire !

Est-ce surprenant d’avoir vu Maverick Vinales gagner une course ? En début de saison, la réponse aurait pu être affirmative malgré les progrès effectué par le jeune espagnol lors de l’hiver. Mais quand on a vu une année avec Andrea Iannone, Jack Miller ou Cal Crutchlow s’imposer, non ce n’est pas surprenant.

2016 restera dans les mémoires quoi qu’il arrive. Les équipes officielles Honda et Yamaha trustaient les victoires depuis 2011. Lors des cinq dernières courses, Marc VDS, Ducati, LCR et Suzuki ont gagné. Dani Pedrosa n’a toujours pas gagné de la saison. Valentino Rossi ne compte que deux victoires, alors que Marc Marquez, leader du championnat n’en a que trois. A titre de comparaison, Marquez comptait le même nombre de victoire l’an passé à cette période alors qu’il faisait une saison très moyenne avec plusieurs abandons.

Pourquoi autant de pilotes sont capables de gagner cette année ? Déjà, nous avons une année assez pluvieuse. Rarement nous avons un week-end avec les essais libres, qualificatifs et la course sous un grand soleil (sauf au Mans, le comble).
Puis cette année, l’électronique est la même pour les équipes. Pas d’évolutions pour les plus fortunés.
Mais surtout, il y a eu un changement de manufacturier avec le départ de Bridgestone et le retour de Michelin.
Jorge Lorenzo s’est souvent plaint cette saison des pneus Michelin. Nous avons vu à plusieurs reprises des ratés, des pilotes qui avaient leurs pneus partir en morceau. Mais c’était la même chose à une certaine époque avec Bridgestone.
Cette année, les pneus jouent un rôle très important, bien plus que par le passé. D’une course à l’autre, les pilotes peuvent avoir plus de mal avec les gommes françaises.
Cela peut être l’explication de ses nombreuses victoires par des pilotes moins consistants que le trio Marquez-Rossi-Lorenzo.
L’an passé, il n’était pas rare de voir les Ducati dans les premières positions pendant les essais ou les premiers tours de course. Mais cette année, ils arrivent à tenir la course entière.

Et puis surtout, que ce soit Ducati ou Suzuki, ils ont énormément travaillé. Suzuki a décidé de revenir, alors qu’ils n’étaient partis que depuis 3 ans. Qui aurait pu croire il y a deux ans que Suzuki se battrait pour des pôles positions, et gagnerait une course à la régulière sur le sec ? Même si Davide Brivio était reconnu dans le paddock, cela ne fait pas tout. Nobu Aoki, quadragénaire pour pilote de test ? Randy De Puniet à la dérive depuis 3 saisons comme pilote de développement ? C’était risqué. Puis prendre Maverick Vinales, rookie comme pilote titulaire ? Là encore ils auraient pu aller droit dans le mur ! Mais non, Suzuki a travaillé étape par étape pour devenir une équipe qui compte à chaque début de course.

Une équipe comme LCR a continué en MotoGP alors que les résultats depuis plusieurs saisons étaient très moyens. Là encore, on peut les féliciter pour leur abnégation.

Pour ce GP de Misano, en temps normal, nous aurions pu dire que le grand favori allait être Valentino Rossi devant son peuple, ou Jorge Lorenzo qui s’est imposé à trois reprises sur cette piste ? Ou même Marc Marquez vainqueur l’an passé ! Mais sur ce qu’on voit cette année, on pourrait très bien avoir une grosse surprise !

Valentino Rossi aura 90 000 personnes derrière lui. Déjà qu’il est supporté en temps normal, mais Misano, c’est puissance 10. Deuxième du championnat avec 50 points de retard sur Marquez, il peut encore espérer remporter le titre alors qu’on le sent moins fort que l’an passé. Mais ses dernières courses surprenantes lui ont permis de ne pas perdre de trop gros points sur Marquez. Surtout Rossi a repris des points à Marquez à Silverstone.
Même s’il semblait avoir perdu le duel face à l’espagnol, Rossi finit devant lui grâce à l’erreur un tour plus tard du double champion du Monde MotoGP.

Car c’est peut-être l’autre grosse info de Silverstone. Nous avons retrouvé le Marc Marquez de 2013-2014. Le pilote prêt à prendre de très gros risques pour gagner une position. Alors que jusqu’à présent nous avions vu un pilote intelligent, n’hésitant pas à assurer pour prendre de gros points pour le championnat, Marquez a voulu tout faire pour terminer 2ème à Silverstone. Son duel face à Valentino Rossi semble l’avoir réveillé. Lui qui était calme depuis la fin de saison dernière et l’affaire de Sepang, il ne lui suffisait pas de grand-chose pour réveiller la bête de course. Alors qu’il aurait pu reprendre 3 points sur Valentino Rossi, il en perd cinq.

Jorge Lorenzo va de mal en pis. Alors que les dernières contre-performance du pilote Yamaha pouvait venir de la pluie ou de conditions particulières, Silverstone s’est déroulé sur le sec. Et pourtant, malgré de bons essais libres, Lorenzo s’est encore perdu dans les réglages de sa machine. Une fois de plus il accuse les Michelin. Est-ce vraiment de la faute de pneus auquel il n’arrive pas à s’adapter, ou trouve-t-il une excuse pour expliquer ses mauvais résultats. Lorenzo est assez critique sur les Michelin depuis Février, mais cela ne l’a pas empêché de remporter trois courses cette année.
Bref, il est difficile de savoir ce que va nous faire Lorenzo d’ici la fin de saison. Attend-il Valencia pour découvrir la Ducati et termine-t-il en roue libre chez Yamaha ? Ou le mal est-il plus profond ?

Après son très gros accrochage avec Pol Espargaro, Loris Baz est forfait pour ce GP de Misano. Il sera remplacé par Xavi Fores, pilote Ducati en championnat CEV et wild card lors de plusieurs courses en World Superbike. Blessé de nouveau à son pied, il doit se reposer. Mais vu la chute, on peut dire que des petites fractures au pied ne représentent rien.

Chez Tech3, Pol Espargaro était lui aussi bien chiffonné. Evacué sur civière, il n’a aucune blessure sérieuse mais sera-t-il à 100% ? On peut en douter.

Une mauvaise nouvelle de plus pour Tech3, car pour la deuxième course de suite, Bradley Smith est forfait. Comme le week-end dernier, Alex Lowes remplacera son compatriote. Un Alex Lowes qui aura surpris en se retrouvant rapidement devant des pilotes titulaires (Miller, Rabat ou Barbera). Lowes a marqué 3 points, ce qui est déjà très bien vu son nombre de tours sur la M1. On peut aussi se demander comment un bon pilote de Superbike arrive à se retrouver en bagarre avec des pilotes titulaires qui comptent des milliers de kilomètres avec leur moto. Est-ce plus facile aujourd’hui de débuter en MotoGP ?

En Moto2, Tom Luthi a surement gagné une des plus belles courses de sa carrière. Pas tant par rapport à ce qu’il a fait pendant cette course, mais tout simplement car deux semaines auparavant, il s’était retrouvé inconscient dans le bac à gravier de Brno et avait été évacué sur civière. Victime d’un traumatisme cranien, on ne savait pas quelques heures avant le départ des essais de Silverstone s’il allait pouvoir prendre le départ. Comme quoi, un gros choc sur la tête ne donne pas de la peur au pilote.

Johann Zarco voudra se racheter après sa boulette. Accrocher Sam Lowes à trois tours de la fin alors qu’on se bat pour la victoire ? Pas une super idée. Encore moins faire chuter le pilote local. On peut se poser la question sur la sanction prise par la direction de course. On ne reviendra pas dessus, mais Alex Rins, blessé à la clavicule est le grand gagnant de cette course avec sa 6ème place. Il reprend 10 points à Zarco. Le français ne mène plus le championnat que par 10 points.

En Moto3, ils sont une dizaine d’italien à espérer gagner à la maison. Antonelli, exclu pour poids trop léger voudra briller de nouveau. Di Giannantonio qui est la surprise de l’année était monté sur son premier podium au Mugello. Il pourrait bien récidiver surtout qu’il se retrouve souvent dans les meilleurs depuis plusieurs courses.
Enea Bastianini avait gagné sa première course en Moto3 l’an passé sur ce circuit. Andrea Migno s’était révélé il y a 2 ans sur cette piste alors qu’il débutait en Mondial.
Nincolo Bulega pourrait aussi se retrouver devant, tout comme Lorenzo Dalla Porta (remplaçant Fenati), leader du championnat espagnol et auteur de plusieurs belles performances cette année en Mondial lors de ses piges.
Et puis, on verra si la révélation de la manche anglaise, Stefano Manzi sera de nouveau en piste.

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...