Toutes nos excuses, aucun Tweet n'a pu être chargé.
S'abonner à Twitter
motogp

Présentation du GP des Amériques

Troisième manche de la saison 2017 du Championnat du monde MotoGP aux Etats Unis sur le circuit d’Austin. Après un début de championnat parfait, Maverick Vinales arrive sur un circuit favorable aux Honda et surtout à Marc Marquez. Un Marquez qui joue gros dès cette course s’il ne veut pas voir son adversaire s’envoler au championnat.

marquez arg

On peut dire que Marc Marquez est à domicile à Austin. Lors des quatre premiers GP disputés sur ce circuit, Marquez s’est toujours imposé. On peut même rajouter que sur les dix derniers GP disputés aux Etats Unis par Marc Marquez, il a toujours gagné. Que ce soit Austin, Laguna Seca ou Indianapolis, Marquez est invincible. La dernière fois qu’il a été au pays de l’oncle Sam et n’est pas revenu avec la coupe du premier, c’était en 2010 à Indianapolis (il avait chuté et avait ensuite été pénalisé).

Après un début de saison difficile, Marquez se doit de gagner pour ne pas prendre de retard au championnat. Quatrième au Qatar, une chute en Argentine lors qu’il était leader, ce n’est pas le début de saison rêvé pour le catalan. Lui qui sait que Vinales sera un adversaire redoutable cette année, il subit les deux victoires de son compatriote en ce début de championnat. Avec seulement 13 points, Marquez n’est que 8ème au classement.

podium argentine

Un classement général qui n’a jamais été autant serré après deux courses. En effet, avec Redding 4ème Folger 6ème ou Miller 7ème, on peut dire qu’il y a des surprises.

Ce début d’année est plus que surprenant. Voir Maverick Vinales s’imposer pour les deux premières courses, cela pouvait être prévisible vu les essais de pré saison. Mais voir les Tech3 avec un Johann Zarco déchainé jouer les premiers rôles, voir Jorge Lorenzo toujours au-delà de la 10ème place et en très grande difficulté, voir Alvaro Bautista dans le top 5 et proche du podium, un Karel Abraham prendre la deuxième place d’une séance qualificative, ce n’était pas spécialement attendu. Au final, il n’y a que Sam Lowes qui ne surprend pas. Il est toujours dernier depuis ses premiers essais avec l’Aprilia.

vinales argentine

Avec déjà 14 points sur Valentino Rossi, Maverick Vinales a créé un petit écart après seulement 2 courses. Même s’il gagne dimanche, on ne s’avancera pas pour dire que le championnat est plié, mais Vinales aura marqué psychologiquement ses adversaires.

lorenzo chute

Celui qui joue gros est Jorge Lorenzo. Après deux premières courses cauchemardesque, le majorquin sait que le championnat ne sera pas pour lui, sauf très grosse surprise et miracle. Alors qu’on attendait Lorenzo rapide au Qatar, il a été très décevant avec une 11ème place. Jamais dans le coup pendant la course, il ne pouvait pas viser mieux. On attendait une petite revanche en Argentine, mais là encore, avec des qualifications sur une piste grasse, Lorenzo n’a pas réussi à s’extirper de la Q1. Malgré un bon départ (il a gagné 4 places dès les premiers mètres), Lorenzo a commis une erreur et a tapé la roue arrière de Iannone pour se retrouver au sol. Austin n’est pas un circuit où il est très performant, il devrait encore souffrir quelque peu. Mais il doit au moins terminer dans le top 10 et faire une course solide avant le retour en Europe qui devrait être le début de son championnat. Mais le pari Lorenzo-Ducati risque d’être un long chemin de croix. Il ne doit surtout pas se démotiver sous peine de voir la saison aller de mal en pis.

La question pour son coéquipier Andrea Dovizioso est de savoir s’il a laissé son chat noir en Argentine. Comme souvent, Dovizioso a été percuté alors qu’il était en bagarre avec un autre pilote. Contrairement à Lorenzo, Dovizioso fait un début de saison correct, comme chaque année.

rossi arg

Aprilia essaiera de continuer sa marche en avant. 6ème au Qatar, Aleix Espargaro a percuté Dovizioso alors qu’il aurait pu terminer dans le top 8.

KTM a fait un pas en avant en Argentine en marquant ses premiers points en MotoGP. Bon, il faut reconnaitre qu’ils ont bénéficié des nombreuses chutes devant eux pour terminer dans le top 15. Mais ils se rapprochent petit à petit. Ils ne sont pas encore proches du top 10, mais on le savait en début de saison après les essais en retrait.

La très belle surprise de l’Argentine a été le team Aspar. Tout d’abord avec Karel Abraham qui a réalisé le 2ème chrono en qualifications. Le meilleur résultat de sa carrière et de loin. Sans surprise, la course a été plus difficile dès le départ. Mais c’est Alvaro Bautista qui a fait briller les couleurs d’Aspar. Avec une 4ème place et des chronos proches de Vinales, Bautista aurait pu jouer le podium avec un meilleur départ (et une meilleure place sur la grille).

zarco

Comment ne pas parler des Tech3 qui surprennent en ce début d’année. Après avoir mené la première course au Qatar, Johann Zarco partait de la 14ème place, mais ça ne l’a pas empêché de rapidement se retrouver dans le top 5. Même si Alvaro Bautista a été plus rapide en fin de course, Zarco a fait craqué Dovizioso, Espargaro et Pedrosa. Et ce ne sont pas les pilotes les plus faciles à doubler. Après deux GP, Zarco est la révélation de cette catégorie. Personne ne l’attendait à un tel niveau. On savait qu’il allait être capable de se battre vers la 10ème place, mais jouer les premiers rôles tout de suite avec si peu de roulage, cela n’était pas vraiment attendu.

Jonas Folger lui aussi surprend. Toujours placé dans le top 10 lors des essais ou en course, l’allemand prend de gros points et arrive à capitaliser sur la confiance acquise durant l’hiver.

Mais il ne faut pas s’enflammer tout de suite. Ni pour Zarco, ni pour Lorenzo. Nous n’avons vu que 2 courses sur 19. Il en reste encore beaucoup et ce début de championnat est très ouvert. D’ici le retour en Europe, nous devrions retrouver une hiérarchie avec moins de surprises.

 

morbidelli

En Moto2, Franco Morbidelli s’est comme Vinales imposé lors des deux premières manches de l’année. Alors qu’il avait remporté la course en solitaire au Qatar, il a du faire avec son coéquipier Alex Marquez dans sa roue durant la bonne majeure partie de la course argentine. Mais Marquez a (encore) chuté dans le dernier tour.

morbi arg

Morbidelli semble s’être imposé comme le patron de la catégorie. Déjà très rapide en 2016, il n’a pour le moment pas encore fait d’erreurs que ce soit en essais ou en course. Mais attention, l’an passé sur ce circuit d’Austin, Morbidelli n’avait terminé que 14ème. Sur les pilotes toujours présents cette année en Moto2, Aegerter avait été le meilleur en terminant 4ème alors que Corsi avait  terminé 6ème devant Tom Luthi.

Au classement général après deux manches, on retrouve comme en MotoGP un pilote avec 50 points devant un pilote avec 36 points. Et c’est Tom Luthi qui remplace Valentino Rossi avec les 36 points.

Un Luthi toujours placé, qui devance Miguel Oliveira. Oliveira et sa KTM qui ont remporté leur premier podium en Argentine après une 4ème place au Qatar. La moto autrichienne surprend en ce début d’année. Oliveira semble être un outsider sérieux pour le championnat.

Parmi les bonnes surprises de ce début d’année, nous ne pouvons pas oublier Tech3 et Xavi Vierge. 5ème en Argentine avec son pilote espagnol, la Mistral montre qu’elle peut être au niveau des meilleures machines.

baldassarri

Mais excepté le quatuor Morbidelli, Marque, Luthi, Oliveira, les places d’honneurs sont très ouvertes. Aucun pilote ne semble au-dessus des autres. Nous avons vu Nakagami, Marini et Quartararo au Qatar, Baldassarri, Corsi et Bagnaia en Argentine pouvoir s’approcher du top 5.

binder

A noter les absences de Remy Gardner qui s’est fracturé la cheville lors de son accrochage avec Takaaki Nakagami au premier virage en Argentine et de Brad Binder qui a du se faire opérer de l’épaule après avoir eu des plaques qui ont bougé. On devrait retrouver les pilotes en Espagne à Jerez ou plus vraisemblablement au Mans. Ricky Cardus (pilote essayeur KTM l’an passé) remplacera Brad Binder.

moto3

En Moto3, là encore nous avons vu le même vainqueur au Qatar et en Argentine. Même s’il parait très costaud et le plus rapide en ce début de saison, Joan Mir domine un peu moins la catégorie que Vinales en MotoGP ou Morbidelli en Moto2. Dans cette petite catégorie, nous savons que les victoires se jouent souvent dans le dernier tour, voir la dernière ligne droite. Mir est très bon en bagarre notamment lors des départs et arrive toujours à bien se placer. Malgré une 14ème place sur la grille en Argentine, il est rapidement remonté sur la tête de la course. Mais on sait aussi que les courses peuvent être dangereuses avec des attaques à droite ou à gauche de la part des autres concurrents.

mir arg

Les deux premières courses de l’année ont vu le même podium dans cette catégorie avec John Mc Phee 2ème et Jorge Martin 3ème. Pourtant, on devrait avoir de nouveaux prétendants au podium dès ce week end avec l’armada italienne qui est bien décevante en ce début d’année. Que ce soit Antonelli, Fenati, Bastianini, Migno, Di Giannantonio ou Bulega, les Fratelli d’Italia n’ont pas encore résonné.

rodrigo

Philipp Ottl, Aron Canet, Gabriel Rodrigo ou Juanfran Guevara seront aussi à n’en pas douter parmi les pilotes à suivre.

En 2016, la victoire avait été en solitaire pour Romano Fenati devant Navarro et Binder. Oettl avait terminé 4ème. Il faudra donc surveiller l’allemand qui aurait mérité de grimper sur le podium en Argentine.

Vous aimerez peut-être :

Laisser un commentaire

moto2 le mans

[GP de Catalogne] Présentation des Moto2

Attention ! Le champion du Monde est de retour. Tito Rabat...

wpilote

Nous contacter

Pour nous contacter, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous...

spies

Ben Spies

·Date de naissance : 11 Juillet 1984 · Lieu de naissance...

rossi_004_motogp_2013_usa_laguna_seca

Valentino Rossi

   Date de naissance: 16 Février 1979 Lieu de naissance:...

mgp_2011_02_23_Sepang_MarcoSimoncelli_56701298483742

Marco Simoncelli (1987-2011)

 Marco Simoncelli nous a quitté le 23 octobre 2011 sur...

Italie – 3 Juillet

MotoGP : Pos. No. Rider Manufacturer Time Diff 1 1...